Les effets de la crise sur les avocats sous l’œil des chasseurs de têtes

Huit mois après le premier confinement, le cabinet de recrutement Robert Walters dresse un bilan de l’état de la profession d’avocat post-crise. Un premier état des lieux qui coïncide avec le deuxième confinement, pour lequel les structures semblent davantage préparées qu’en mars.

Huit mois après le premier confinement, le cabinet de recrutement Robert Walters dresse un bilan de l’état de la profession d’avocat post-crise. Un premier état des lieux qui coïncide avec le deuxième confinement, pour lequel les structures semblent davantage préparées qu’en mars.

Le cabinet de recrutement Robert Walters publie une enquête menée auprès de plus de 100 avocats et dresse le bilan d’un premier épisode de confinement qui a fortement impacté cette profession. Entre la gestion de la crise, la mise en œuvre du télétravail et les nouvelles attentes des collaborateurs, les cabinets ont connu des bouleversements majeurs. Les chiffres révélés par cette étude démontrent cependant que le barreau d’affaires a su faire preuve de résistance.

Recrutements maintenus

Bien qu’instauré en urgence, le télétravail a été plutôt bien organisé par les structures puisque 60 % des avocats répondants à l’enquête considèrent que leur cabinet a bien géré ce volet de la crise. Un chiffre surprenant au regard de la culture traditionnelle des cabinets d'avocats, où le présentiel reste encore fortement ancré. Mais des écarts se creusent aujourd’hui selon le type de structure , chacun s’adaptant à sa manière : avant l'annonce du second confinement, 68 % des avocats affirmaient ne plus être en télétravail (ni total, ni partiel). Dans les structures françaises, seulement 29 % des avocats travaillaient encore depuis leur domicile en septembre contre 44 % dans les cabinets anglais.

Si la première période d'isolement a été marquée par un ralentissement des recrutements, 63 % des avocats affirment que leur cabinet a recruté un ou plusieurs collaborateurs depuis le début de la crise. De nouveaux recrutements sont aussi envisagés et des profils spécifiques recherchés : les avocats en droit social, des entreprises en difficulté, des assurances ou encore de la santé sont particulièrement sollicités, au détriment des experts transactionnels (M&A, private equity…) et du contentieux des affaires.

Pour ce qui touche la rémunération, 40 % des avocats répondants s'attendent à recevoir une augmentation lors de leur prochaine évaluation annuelle. Pour l’heure, pas de changement majeur par rapport à l’année passée : "Les cabinets ayant opéré un gel des augmentations de salaire en raison de la crise cette année devront effectuer un rattrapage en 2021. Cette compensation sera essentielle pour gagner en compétitivité et en attractivité. D'ici à la fin de l'année 2021, l'impact de la crise Covid-19 sur les rétrocessions fixes des collaborateurs en cabinet d'avocats aura alors probablement été neutralisé", conclut Agathe Delorme, consultante chez Robert Walters.

Retrouvez l’intégralité du dossier Décideurs Juridiques consacré à l’impact de la crise sur la rémunération des avocats en cliquant ici.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

D’Ornano+Co recrute un secrétaire général

D’Ornano+Co recrute un secrétaire général

D’Ornano+Co confie son secrétariat général à Jean Firôme, un spécialiste de l’organisation des entreprises qui accompagnera le développement du cabine...

Scor et Covéa signent un accord de paix

Scor et Covéa signent un accord de paix

En conflit depuis la tentative de rachat de Scor par Covéa en août 2018, les deux grands acteurs du secteur de l’assurance ont finalement signé un acc...

P. Sannino (CNHJ) : "L’Autorité de la concurrence a entendu nos inquiétudes, mais le compte n'y est pas" (2/2)

P. Sannino (CNHJ) : "L’Autorité de la concurrence a entendu nos inquiétudes, mais le compte n'y est...

Avec la fusion entre les commissaires-priseurs et les huissiers, la profession d’huissier de justice est en passe de connaître un renouveau. Dans le m...

Clyde & Co élit sa senior partner

Clyde & Co élit sa senior partner

À partir du 1er juillet, Carolena Gordon sera la nouvelle senior partner de Clyde & Co et rejoindra le conseil d’administration mondial de la firm...

Latham & Watkins attire un ancien de la Commission européenne

Latham & Watkins attire un ancien de la Commission européenne

Carles Esteva Mosso quitte sa fonction de directeur général adjoint au sein de la direction générale de la concurrence de la Commission européenne pou...

Covéa renouvelle sa direction juridique

Covéa renouvelle sa direction juridique

Mariette Bormann prend la tête de la direction juridique du groupe d’assurance mutualiste français Covéa.

Novlaw Avocats se dote d’un quatrième associé

Novlaw Avocats se dote d’un quatrième associé

Bruno Guillier rejoint le cabinet pluridisciplinaire Novlaw Avocats dont il vient renforcer la pratique en droit public.

Deux nouveaux associés chez Hadengue Avocats

Deux nouveaux associés chez Hadengue Avocats

Arnaud Ginoux et Antoine Monteillet rejoignent Hadengue Avocats en qualité d’associés. Le cabinet d’affaires renforce ainsi ses compétences en droit d...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte