Jean-Pascal Tricoire, l’empereur du mieux

Critiqué pour avoir déserté la France pour Hongkong, le PDG de Schneider Electric pourrait bien représenter un exemple à suivre dans un monde de demain tout digital et électrique.
Jean-Pascal Tricoire.

Critiqué pour avoir déserté la France pour Hongkong, le PDG de Schneider Electric pourrait bien représenter un exemple à suivre dans un monde de demain tout digital et électrique.

Codir à distance, visioconférences, outils collaboratifs, collectifs de travail éclatés: pour beaucoup d’entreprises, ce printemps fut celui des premières fois. Chez Schneider Electric, en revanche, la transition en mode confinement s’est faite tout naturellement. Il faut dire que le groupe pratique le nomadisme depuis longtemps. Avec son comité exécutif dispersé sur trois continents, le spécialiste de l’énergie fait même figure d’exception parmi les entreprises du CAC 40. Mais, si ses bons réflexes et son organisation singulière ont permis à Schneider Electric de maintenir le rythme, pour un employé au moins la période a relevé de l’extraordinaire. Le confinement, même léger, a contraint Jean-Pascal Tricoire à ne plus bouger de Hongkong, port d’attache qui sert aussi de tremplin au PDG globe-trotteur.

Heureux qui comme Ulysse

"Pour la première fois depuis vingt ans, j’ai eu une vie de famille", s’amuse ce fils d’agriculteurs qui explique sa boulimie de voyages par une enfance sédentaire dans les contrées du Maine-et-Loire. La Corée du Sud et Taïwan seront les premières destinations d’un long road trip qui lui fera parcourir plus de cent pays. Entré chez Schneider Electric à l’âge de 23 ans, l’ingénieur diplômé de l’École supérieure de l’Ouest et titulaire d’un MBA de l’EM Lyon a occupé de nombreux postes à l’international. Repéré en 1998 par le patron de l’époque, Henri Lachmann, Jean-Pascal Tricoire doit renoncer à l’Afrique du Sud où il se plaît beaucoup pour gérer le rachat de Legrand. Si la fusion capote au dernier moment, il hérite d’une mission de chasseur d’entreprises à vendre et susceptibles d’apporter des innovations de rupture. Nommé président du directoire en 2006, il s’astreint à jouer à l’électricien tous les ans et part s’installer en Chine en 2011.

Pari combiné

Sa feuille de route est simple: allier digital et développement durable. Défenseur de l’efficacité énergétique, Tricoire a saisi mieux que nul autre que le temps de l’entreprise se contentant de vendre un produit était bel et bien révolu. Le développement du groupe, observe-t-il, repose sur un constat simple: "Plus d’un milliard de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité." Dans le même temps, il faut rénover les habitations, bâtiments, usines déjà équipés. Il réoriente donc le groupe qui, certes, aide à bâtir des villes et des machines plus intelligentes mais dans l’optique de proposer toute une nuée de services. Une stratégie payante. Schneider Electric a signé une année 2019 record grâce notamment à son offre de solutions autour de l’intégration digitale. Et l’intéressé de résumer: "Je ne suis ni climatosceptique ni le contraire. Je suis un homme d’affaires.

Plus d’un milliard de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité

Il n’en demeure pas moins que le groupe suit autant ses résultats financiers que sa performance en matière de développement durable. Au premier semestre 2020, le Schneider Sustainability Impact a atteint un score de 7,71/10 contre 3/10 en janvier 2018, ce qui vaut sans doute à Schneider Electric d’être reconnu comme l’une des cent entreprises les plus durables du monde par le magazine Corporate Knights. La crise sanitaire ne devrait pas éloigner le groupe de ses engagements. Jean-Pascal Tricoire, en effet, se dit confiant quant à notre capacité d’"apprendre de cette épreuve". La période ressemblerait à une version longue et intense de Learning Week, cet événement créé par le PDG pour les membres du comex afin de les "secouer dans leurs habitudes". Jean-Pascal Tricoire a tenu à verser, le temps de la crise, 25 % de sa rémunération fixe sur le Tomorrow Rising Fund, un fonds destiné à soutenir la reprise et la résilience. Manière peut-être de signifier, pour celui qui parle couramment le mandarin, que la crise n’est rien d’autre qu’une opportunité au cœur du danger. 

Marianne Fougère

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 meilleurs dirigeants France et International 2021

Pour la quatrième année consécutive, Décideurs publiera en septembre son classement des 100 Meilleurs Dirigeants France et international. Un palmarès inédit qui couvre les différents secteurs de l’économie et les cinq continents. Découvrez dès cet été les premières personnalités qui ont tiré leur épingle du jeu.
Sommaire

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 meilleurs dirigeants France et International 2020

Pour la troisième année consécutive, Décideurs publie son
classement des 100 Meilleurs Dirigeants France et international. Un palmarès inédit qui couvre les différents secteurs de
l’économie et les cinq continents.
Sommaire
Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail et des partenariats avec les marques. Elle revient sur les...

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation dans la santé"

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation d...

Présente lundi 16 mai pour l’inauguration officielle des locaux de Future4care, l’incubateur européen de start-up spécialisées en e-santé, lancé en ju...

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

Comme chaque semaine, Décideurs vous faire découvrir les start-up de la première promotion de l'incubateur Future4care spécialisé dans la e-santé. Cet...

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Jusque-là consacré aux jeux vidéo, le service de diffusion en direct, Twitch, continue d’accroître ses contenus artistiques et culturels. Cette filial...

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Né de l’alliance entre Sanofi, Capgemini, Generali et Orange, l’accélérateur de start-up européennes Future4care a tenu son inauguration officielle ce...

L’entreprise biopharmaceutique UCB intègre l’accélérateur Future4care

L’entreprise biopharmaceutique UCB intègre l’accélérateur Future4care

L’accélérateur de start-up européennes Future4care se renforce en accueillant le belge UCB en qualité de nouvel adhérent et membre du comité de sélect...

Muriel Benitah (MedInTechs) : "Le salon MedInTechs se veut le mégaphone de l’innovation en santé"

Muriel Benitah (MedInTechs) : "Le salon MedInTechs se veut le mégaphone de l’innovation en santé"

Salué par Emmanuel Macron, la première édition de MedInTechs, salon de l’innovation en santé, a rassemblé 6000 personnes. Muriel Benitah, sa président...

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Pour faire face aux vents contraires, les grandes sociétés françaises devraient investir cette année 174,9 milliards d’euros dans leur transformation...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message