Adidas vs Nike : marketing, chiffre d'affaires, part de marché...

Deux marques dominent nettement le marché de l’équipement sportif. Mais quelles sont les forces et les faiblesses de Nike et d’Adidas ? Réponse ici.

Deux marques dominent nettement le marché de l’équipement sportif. Mais quelles sont les forces et les faiblesses de Nike et d’Adidas ? Réponse ici.

Nike est une marque relativement récente puisqu’elle a été lancée en 1971 par Philip Knight et Bill Bowerman. Basée à Beaverton dans l’Oregon, elle possède également Converse depuis 2003. Le groupe a acheté puis revendu Umbro et Bauer (marque bien connue des amateurs de hockey sur glace). Nike est en outre présent dans de très nombreux sports : athlétisme, basketball, cricket, football, handball, rugby, football américain… Adidas de son côté est né en 1949. Il est concurrent frontal de Nike sur tous les sports. La marque allemande a racheté et relancé Reebok en 2005. Les deux géants sont au sommet du sport mondial et se livrent une guerre sans merci.

Chiffre d’affaires : Nike

La marque à la virgule se porte bien. En 2018, elle peut se targuer d’un chiffre d’affaires de 36,6 milliards de dollars en hausse de 6% par rapport l’année précédente. La vente de chaussures représente 60% du CA. Le textile, pour sa part, pèse 30%.

Sur la même année, la hausse du chiffre d’affaires de la marque aux trois bandes a augmenté de 15% soit plus que Nike. Mais le chiffre d’affaires demeure plus faible : 21,218 milliards d’euros soit 23,7 milliards de dollars.

Résultat net : Nike

Après impôt, en 2018, Nike présente un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars contre 1,1 pour Adidas.

Capitalisation boursière : Nike

En 2018, la capitalisation boursière d’Adidas est de 38 milliards de dollars contre 107 pour Nike qui une fois encore remporte le point.

Salariés : Nike

En termes de salariés, Adidas emploie 55 000 collaborateurs. Un chiffre qui reste en dessous de Nike qui emploie 70 000 personnes.

Présence mondiale : Adidas

En 2018, Nike reste encore très dépendant du marché nord-américain qui pèse 40% de son chiffre d’affaires global. La zone Europe-Moyen-Orient-Afrique correspond à 25% du total. La Chine, marché émergent et en pleine croissance contribue à 14% du CA total.

De son côté, Adidas est moins dépendant d’une seule zone géographique. C’est en Europe de l’Ouest que le groupe réalise la plus grosse partie de son CA (27%) contre 20% pour l’Amérique du Nord et 17% pour la Chine.

Digital : Adidas

Facebook, Twitter, Instagram… Ces réseaux sociaux sont stratégiques pour les marques. Les maîtriser permet de séduire les millennials. Qui l’emporte entre Nike et Adidas ? Sur Facebook, l’avantage revient à la marque aux trois bandes qui possède 35 millions d’abonnés contre 32 pour son concurrent américain. En revanche, Nike l’emporte largement sur Twitter (7,7 millions d’abonnés contre 300 000). Sur Instagram, réseau social le plus stratégique, c’est une fois encore Nike qui rafle la mise : 86,5 millions de followers contre 23,4.

Conclusion : Nike 5 – Adidas 1. Sur les six critères choisis, Nike l’emporte largement. Mais Adidas reste un concurrent tenace qui occupe une solide seconde place sur le marché. La marque aux trois bandes possède deux atouts de taille : une présence mieux répartie à l’échelle mondiale et une croissance plus rapide que le mastodonte américain.

Retrouvez les autres "matchs" de Décideurs Magazine :

Paris vs Londres

Pepsi vs Coca-Cola

Hollywood vs Bollywood

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

Ardent défenseur des plus petits cabinets de conseiller en gestion de patrimoine (CGP), Laurent Lefeuvre, vice-président de La Compagnie des CGP-CIF n...

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisations"

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisa...

En combinant positions acheteuses et positions vendeuses, les fonds long/short sont capables, en théorie, de mieux résister à une baisse des marchés f...

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

Aux yeux de Matias Möttölä 2018 aura été une année décevante mais pas désastreuse pour les fonds long/short Actions Europe. En moyenne, ils ont perdu...

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

Cette acquisition, valorisée à 27 milliards de dollars, permettra à la LSE de concurrencer l’américain Bloomberg, le géant des données financières.

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des personnes vulnérables"

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des per...

L’Association française des conseils en gestion de patrimoine certifiés (CGPC) compte près de 1 700 membres et a certifié plus de 2 600 professionnels...

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Explicitement visé par l’adoption de la taxe Gafa, Amazon a choisi de riposter. En prévoyant de répercuter le coût du nouvel impôt sur les vendeurs fr...

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

Les prix de l’immobilier de bureaux parisiens s’envolent tandis que les SCPI collectent toujours plus. Une situation qui inquiète Frédéric Puzin, le p...

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiques"

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiq...

Depuis dix ans, Sycomore AM a largement fait évoluer sa gamme d’OPCVM avec le lancement de fonds flexibles, long/short et thématiques. La société de g...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message