Adidas vs Nike : marketing, chiffre d'affaires, part de marché...

Deux marques dominent nettement le marché de l’équipement sportif. Mais quelles sont les forces et les faiblesses de Nike et d’Adidas ? Réponse ici.

Deux marques dominent nettement le marché de l’équipement sportif. Mais quelles sont les forces et les faiblesses de Nike et d’Adidas ? Réponse ici.

Nike est une marque relativement récente puisqu’elle a été lancée en 1971 par Philip Knight et Bill Bowerman. Basée à Beaverton dans l’Oregon, elle possède également Converse depuis 2003. Le groupe a acheté puis revendu Umbro et Bauer (marque bien connue des amateurs de hockey sur glace). Nike est en outre présent dans de très nombreux sports : athlétisme, basketball, cricket, football, handball, rugby, football américain… Adidas de son côté est né en 1949. Il est concurrent frontal de Nike sur tous les sports. La marque allemande a racheté et relancé Reebok en 2005. Les deux géants sont au sommet du sport mondial et se livrent une guerre sans merci.

Chiffre d’affaires : Nike

La marque à la virgule se porte bien. En 2018, elle peut se targuer d’un chiffre d’affaires de 36,6 milliards de dollars en hausse de 6% par rapport l’année précédente. La vente de chaussures représente 60% du CA. Le textile, pour sa part, pèse 30%.

Sur la même année, la hausse du chiffre d’affaires de la marque aux trois bandes a augmenté de 15% soit plus que Nike. Mais le chiffre d’affaires demeure plus faible : 21,218 milliards d’euros soit 23,7 milliards de dollars.

Résultat net : Nike

Après impôt, en 2018, Nike présente un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars contre 1,1 pour Adidas.

Capitalisation boursière : Nike

En 2018, la capitalisation boursière d’Adidas est de 38 milliards de dollars contre 107 pour Nike qui une fois encore remporte le point.

Salariés : Nike

En termes de salariés, Adidas emploie 55 000 collaborateurs. Un chiffre qui reste en dessous de Nike qui emploie 70 000 personnes.

Présence mondiale : Adidas

En 2018, Nike reste encore très dépendant du marché nord-américain qui pèse 40% de son chiffre d’affaires global. La zone Europe-Moyen-Orient-Afrique correspond à 25% du total. La Chine, marché émergent et en pleine croissance contribue à 14% du CA total.

De son côté, Adidas est moins dépendant d’une seule zone géographique. C’est en Europe de l’Ouest que le groupe réalise la plus grosse partie de son CA (27%) contre 20% pour l’Amérique du Nord et 17% pour la Chine.

Digital : Adidas

Facebook, Twitter, Instagram… Ces réseaux sociaux sont stratégiques pour les marques. Les maîtriser permet de séduire les millennials. Qui l’emporte entre Nike et Adidas ? Sur Facebook, l’avantage revient à la marque aux trois bandes qui possède 35 millions d’abonnés contre 32 pour son concurrent américain. En revanche, Nike l’emporte largement sur Twitter (7,7 millions d’abonnés contre 300 000). Sur Instagram, réseau social le plus stratégique, c’est une fois encore Nike qui rafle la mise : 86,5 millions de followers contre 23,4.

Conclusion : Nike 5 – Adidas 1. Sur les six critères choisis, Nike l’emporte largement. Mais Adidas reste un concurrent tenace qui occupe une solide seconde place sur le marché. La marque aux trois bandes possède deux atouts de taille : une présence mieux répartie à l’échelle mondiale et une croissance plus rapide que le mastodonte américain.

Retrouvez les autres "matchs" de Décideurs Magazine :

Paris vs Londres

Pepsi vs Coca-Cola

Hollywood vs Bollywood

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Julien Marcilly (Coface) : « Les risques politiques sont en hausse »

Julien Marcilly (Coface) : « Les risques politiques sont en hausse »

Coface met à la disposition de ses clients une analyse des risques pour les aider à prendre les bonnes décisions et à prévenir les risques de crédit....

Anne d'Anselme (Cogefi Gestion) : « Protéger l’investissement dans des périodes de pic de volatilité »

Anne d'Anselme (Cogefi Gestion) : « Protéger l’investissement dans des périodes de pic de volatilité...

Cogefi Gestion a tiré les conclusions de l’année passée – qualifiée d’ « annus horribilis » par les spécialistes, et ce, sur tous les marchés, et tout...

Guillaume Lucchini (Scala Patrimoine) : « Peu d’établissements bancaires se positionnent sur des financements complexes »

Guillaume Lucchini (Scala Patrimoine) : « Peu d’établissements bancaires se positionnent sur des fin...

Un investisseur ayant un taux d’endettement élevé aura très souvent des difficultés à recourir à l’emprunt pour financer ses opérations immobilières,...

Epsilon : Publicis effectue la plus grosse acquisition de son histoire

Epsilon : Publicis effectue la plus grosse acquisition de son histoire

L’acquisition d’Epsilon, filiale du groupe ADS spécialisée dans le marketing digital, s’élève à 3,95 milliards de dollars.

Olivier Doye prend la tête de la DAF de Parangon ID

Olivier Doye prend la tête de la DAF de Parangon ID

Le groupe spécialiste des solutions d’identification annonce la nomination, en qualité de CFO, d’Olivier Doye. Jusqu’alors directeur général adjoint f...

Olivier Guigné (CNP Assurances) : "L’évolution des marchés actions est étroitement liée à l’environnement de taux"

Olivier Guigné (CNP Assurances) : "L’évolution des marchés actions est étroitement liée à l’environn...

En dépit de la remontée des marchés actions au cours du premier trimestre 2019, les investisseurs sont restés prudents. Olivier Guigné, directeur des...

Bernard Arnault et Notre-Dame : en pôle position

Bernard Arnault et Notre-Dame : en pôle position

Le PDG de LVMH a commencé sa carrière à 25 ans dans l’entreprise familiale. 45 ans et 60 milliards d’euros plus tard, le voilà l’homme le plus riche d...

Le match : LVMH vs Kering

Le match : LVMH vs Kering

Bernard Arnault et François Pinault à la tête de LVMH et de Kering dominent le marché du luxe mondial. Mais qui des deux groupes est le plus puissant...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message