P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spécifique. La crise actuelle a permis à la société emmenée par Philippe Soullier de mettre ses missions en perspective et de constater que celles-ci sont alignées avec les grandes questions sociétales.

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spécifique. La crise actuelle a permis à la société emmenée par Philippe Soullier de mettre ses missions en perspective et de constater que celles-ci sont alignées avec les grandes questions sociétales.

Décideurs. Qu’avez-vous mis en place pour garder la motivation de vos collaborateurs durant cette crise ?

Philippe Soullier. Plus le télétravail s’intensifie, plus les collaborateurs s’éloignent de la vie de l’entreprise. C’est pourquoi nous nous sommes demandé comment les impliquer sur l’utilité de notre métier, quel est le sens de notre entreprise. Pour ce faire, nous avons mis en place plusieurs initiatives. Parmi celles-ci : nos associés présentent aux équipes des missions à impact qui ont du sens.

Quel est le but de ces présentations ?

Nous essayons de montrer quels sont les résultats d’une mission de transition et quel est le rôle du manager de transition et que celui-ci est au service de la transformation des entreprises. Les associés présentent des missions qui montrent que nous sommes au cœur de la transition sociétale ou au cœur de la transition énergétique. Transition sur laquelle nous avons une efficacité immédiate.

Par exemple ?

Nous avons été appelés en urgence par une direction industrielle pour adapter ses processus à l’interdiction par la Commission européenne des pailles en plastique au 1er janvier 2021. Ce qui nécessitait un travail d’innovation et d’industrialisation en moins de 6 mois. Cette mission avait un double impact : assurer la continuité de cette entreprise familiale et lui permettre de devenir un acteur de la transition énergétique. Autre exemple, nous avons mené une mission au sein de la direction d’une usine qui réalise la déconstruction automobile. En donnant une seconde vie aux pièces auto, elle participe à l’économie circulaire. Notre manageur de transition a accéléré l’efficacité du centre, ce qui bénéficie à l’entreprise, aux assureurs ainsi qu’aux citoyens.

"Nous pouvons être fiers de notre métier et de nos manageurs de transition dont l’utilité débordent du cadre standard de leur activité"

Disposez-vous d’une offre dédiée à ces transformations sociétales ?

Comme Monsieur Jourdain qui fait de la prose sans le savoir, nous sommes devenus des acteurs de missions à impact, avec des effets extrêmement mesurables sur le court terme, sans avoir lancé une offre spécifique. Nous pouvons être fiers de notre métier et de nos manageurs de transition dont l’utilité débordent du cadre standard de leur activité.

Avez-vous un exemple, dans votre cœur de métier RH, de ce lien entre société et innovation ?

Nous avons travaillé avec un sous-traitant de grands opérateurs télécoms dont l’activité consiste à tirer des câbles pour déployer la fibre à travers la France. Cette entreprise rencontrait un problème de fidélisation de ses collaborateurs. Notre mission, en tant que DRH, était de réduire le taux de départs et montrer qu’il faisait bon vivre dans cette société. Là encore, nous avons allié engagement sociétal et facilitation des avancées technologiques.

Vous avez néanmoins une practice liée au numérique, autre sujet d’évolution sociétale ?

Effectivement, l’un de nos associés connaît très bien le monde digital et accompagne les scale-up dans leur développement. Il dispose d’un réseau pour détecter les manageurs capables de réaliser ce type de missions. Par exemple, il y a quelques années, nous avons eu une mission pour la direction financière de Devialet. Aujourd’hui, nous pouvons assurer des missions dans son cœur de métier et à forte valeur digitale. Nous observons d’ailleurs une révolution sociétale avec la gig économie : de plus en plus de personnes veulent travailler de façon indépendante. C’est notamment le cas dans l’informatique. Nous allons  vers un mouvement où une partie de la force de travail souhaite rester indépendante. Un certain nombre de personnes expérimentées ne savent pas ce qu’est le management de transition. Ils n’envoient pas leur CV. Il faut les détecter et les séduire.

Propos recueillis par Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Atteint du "virus de l’entrepreneuriat", le Néerlandais est devenu milliardaire en moins de quinze ans grâce à sa dernière création : Adyen.

Phebe Novakovic, la patriote

Phebe Novakovic, la patriote

Alors que NavalGroup est en difficulté après l'annulation du "contrat du siècle" australien, l'américain General Dynamics se porte bien. A sa tête dep...

La direction de Rimini Street change de dirigeante pour la région EMEA

La direction de Rimini Street change de dirigeante pour la région EMEA

Le fournisseur mondial de produits et services logiciels d’entreprises confie la direction de la région EMEA à Emmanuelle Hose, jusque-là directrice r...

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

Souverain sur un marché de niche à l’importance vitale, ASML est la plus belle réussite de la tech européenne. Des entreprises telles qu’Apple, Samsun...

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

Le 15 février 2021, Laurence Comte-Arassus a été nommée General Manager de GE Healthcare pour la zone France, Belgique, Luxembourg et Afrique francoph...

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners fête ses trois ans, l’occasion de revenir sur un modèle unique, à contre-courant de ce que propose la concurrence.

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience collaborateur

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience colla...

En adoptant l’Obsession Client, une entreprise qui investit dans l’expérience client ne doit pas négliger l’expérience collaborateur, au risque de pas...

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte