Municipales 2020. LR : entre pertes et profits

Des conquêtes sauvegardées et de belles prises de guerre. Malgré les défaites à Marseille et Bordeaux, LR reste le parti qui compte le plus de maires. De quoi garder la majorité au Sénat.

Des conquêtes sauvegardées et de belles prises de guerre. Malgré les défaites à Marseille et Bordeaux, LR reste le parti qui compte le plus de maires. De quoi garder la majorité au Sénat.

Lors de la traditionnelle soirée électorale du second tour des municipales, Christian Jacob, président de LR ne cache pas sa joie : "Ce soir, on renoue avec la victoire. LR et ses alliés remportent 50% des villes de plus de 9 000 habitants".

Sauvegarder les acquis

La droite peut en effet se targuer de garder la majorité dans ses principaux bastions tels que Colmar ou Nice où Christian Estrosi l’emporte avec 59% des voix face au RN et à EELV. La plupart des villes conquises lors de la prestigieuse "cuvée 2014" reconduisent elles aussi le sortant. C’est ainsi qu’Emile-Roger Lombertie ou Gael Perdriau gardent le contrôle de Limoges et Saint-Etienne avec chacun une victoire estimée à 59%. Enfin, Jean-Luc Moudenc est réélu à Toulouse après un duel serré avec le Vert Antoine Bernard.

Nouvelles terres de mission

Encore plus réjouissant, LR ajoute de nouvelles municipalités à sa collection : Metz est remporté par François Grosdidier d’une courte tête face au Vert Xavier Bouvet (45,13% contre 44,24%), Serge Grouard fait basculer Orléans tandis-que Lorient, terre du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est conquise par Fabrice Loher.

La droite francilienne peut également se réjouir de belles prises de guerre notamment dans le Val-de-Marne où elle met la main sur des fiefs de gauche tels que Champigny-sur-Marne, Choisy-le-Roi ou Valenton. Elle s’impose aussi à Aubervilliers et Bondy.

Des pertes symboliques

Toutefois, ces succès réels ne doivent pas faire oublier la perte de "bijoux de famille" que le parti aura du mal à cacher à court terme. Bordeaux, ville de tradition bourgeoise, à droite depuis 1947, change de bord. Nicolas Florian, pourtant allié au Modem et à LREM, s’est incliné face à l’alliance de gauche menée par Pierre Hurmic qui arrache la commune avec deux points d’avance.

LR ne contrôle qu'une seule des 10 communes les plus peuplées de France

À Marseille, plus grande ville gérée par LR, la candidate officielle Martine Vassal, minée par une candidature dissidente et des affaires subit une lourde défaite face au Printemps marseillais, une liste d’union de la gauche menée par Michèle Rubirola. Humiliation supplémentaire, la dauphine de Jean-Claude Gaudin s’incline même dans son propre secteur. La droite républicaine perd également Perpignan qui, avec la victoire de Louis Aliot, devient la plus grande ville gérée par le RN.

Retour à l’autonomie ?

Les dirigeants de LR doivent attendre avec impatience la mise en œuvre du "nouveau chemin" d’Emmanuel Macron. Le quinquennat du président dérivera-t-il vers la gauche ? Si oui, cela pourrait s’avérer une bénédiction pour le parti qui pourrait éventuellement attirer d’anciens "macronistes" de droite déçus par un possible changement de cap de l’exécutif. Très probable, puisque l’état-major de La République en marche a pris conscience d’une chose : les alliances LR-LREM telles qu’elles ont été appliquées à Strasbourg, Bordeaux ou encore Lyon ne conduisent qu’à la défaite. Cette nouvelle stratégie laisserait plus d’autonomie à LR qui aurait moins de crainte de voir ses élus débauchés et ses électeurs courtisés par la Macronie qui pourrait aller chasser sur d’autres terres électoralement plus porteuses. Mais Christian Jacob doit rester prudent, le Président n’a pas renoncé à être et de gauche et de droite…

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Municipales 2020, ce qu'il faut retenir du second tour

Analyse par villes et par partis, portraits, impact sur la politique nationale... Voici les points essentiels à retenir du second tour des élections municipales.
Sommaire Municipales 2020. LREM, la marche avant freinée Municipales 2020 : des résultats locaux qui dessinent la présidentielle de 2022 Qui est Michèle Rubirola, nouvelle maire de Marseille ? Municipales à Strasbourg : Alain Fontanel, le dauphin déchu Remaniement et Édouard Philippe : chacun sa route, chacun son chemin ? Municipales 2020 : ce qu'il faut retenir du second tour Pierre Hurmic, le combat sa nature Jeanne Barseghian, la discrète Michaël Delafosse, la gauche à l’ancienne Grégory Doucet, le manager militant

retrouvez l'intégralité du dossier Municipales 2020 : les leçons du second tour

Analyse des résultats par parti et par ville, portraits, conséquences pour l’exécutif... Voici l'essentiel à retenir de ce second tour des élections municipales.
Sommaire Municipales 2020. Écologie politique, l’heure de la maturité Municipales 2020. PS : le verre à moitié plein
E. Macron : "On a le droit de voir loin et grand, y compris quand il vous reste 600 jours"

E. Macron : "On a le droit de voir loin et grand, y compris quand il vous reste 600 jours"

Le financement de la relance, la suppression de l’ISF, la transition écologique et la capacité du pays à faire de la crise un levier de transformation...

14 juillet 2020 : les points importants du discours d'Emmanuel Macron

14 juillet 2020 : les points importants du discours d'Emmanuel Macron

Crise économique, Covid-19, réformes à venir. Voici ce qu'il faut retenir de l'interview du président de la République.

Grégory Doucet, le manager militant

Grégory Doucet, le manager militant

Vert, le nouveau maire de Lyon rejette le clivage gauche-droite, lie économie et écologie sans renoncer aux idéaux qu’il a toujours chevillés au corps...

Annick Girardin, une ministre face à la mer

Annick Girardin, une ministre face à la mer

Hissez haut. Le retour d’un ministère de la Mer préfigure un aggiornamento stratégique pour une France ayant trop longtemps oublié qu’elle fut et peut...

J-P. Riso (Fnadepa) : "On ne peut pas attendre trois ans pour changer de modèle"

J-P. Riso (Fnadepa) : "On ne peut pas attendre trois ans pour changer de modèle"

Jean-Pierre Riso, président de la FNADEPA, fédération nationale qui regroupe 1 200 directeurs et directrices d’établissements médico-sociaux, revient...

Alain Griset, la reconnaissance d’un indépendant

Alain Griset, la reconnaissance d’un indépendant

Nommé lundi 6 juillet ministre délégué en charge des PME, Alain Griset est engagé depuis le début de la crise pour défendre les 2,8 millions d’entrepr...

Coralie Dubost (députée LREM) : "le nouveau gouvernement est plutôt gaulliste social"

Coralie Dubost (députée LREM) : "le nouveau gouvernement est plutôt gaulliste social"

La députée LREM de l’Hérault, Vice présidente du groupe majoritaire, estime que l’exécutif avait besoin d’un nouveau souffle après des mois marqués pa...

Censure de la loi Avia : contrôler la violence sur les réseaux sociaux reste une urgence

Censure de la loi Avia : contrôler la violence sur les réseaux sociaux reste une urgence

Alors que bon nombre se réjouissent du sort de la loi Avia, cet échec interroge sur la fragilité des contrôles de contenus diffamants, et plus général...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message