Motion de censure : Theresa May sauvée de justesse

Maintenue à son poste à quelques voix près, Theresa May survit à la motion de censure et reprend les négociations sur les conditions de mise en œuvre du Brexit.

Maintenue à son poste à quelques voix près, Theresa May survit à la motion de censure et reprend les négociations sur les conditions de mise en œuvre du Brexit.

Il s’en est fallu de peu, de 19 voix précisément, mais Theresa May est maintenue à son poste, les députés ayant finalement rejeté la motion de censure déposée contre elle mardi soir par l’opposition travailliste, à 325 voix contre 306. Pas de quoi pavoiser, certes, ni faire taire durablement l’opposition, mais de quoi la maintenir à la tête du gouvernement et lui permettre de « continuer le travail », à savoir : organiser les conditions du Brexit d’ici au 29 mars. Une mission qui semble aujourd’hui impossible tant les positions des uns et des autres sur les conditions du retrait paraissent irréconciliables, mais à laquelle la Première ministre a souhaité s’atteler sans attendre en rencontrant dans la foulée du vote l’ensemble des dirigeants de l’opposition « dans un esprit constructif ».

Parcours du combattant

 Pas sûr que cela suffise toutefois à dépasser les divisions internes. Le leader travailliste Jeremy Corbyn lui ayant déjà fait savoir qu’il ne s’assiérait à la table des négociations que si elle excluait l’option du « no deal » et beaucoup appelant encore à la mise en place d’un second référendum… et à parvenir à un compromis d’ici le lundi 21 janvier, date butoir à laquelle Theresa May devra présenter un « plan B » au Parlement avant, s’il est validé, d’aller le « vendre » à Bruxelles. Un parcours du combattant pour la Première ministre qui, mercredi soir, ne doit sa survie politique qu’au soutien du parti unioniste nord-irlandais – le DUP – et au ralliement des députés de son propre camp dont 118 l’avaient lâchée la veille, votant contre son projet d’accord.

« Je ne prends pas cette responsabilité à la légère, a-t-elle déclarée. Nous continuerons à travailler pour mettre en œuvre la promesse solennelle faite au peuple de ce pays ». À savoir : organiser sa sortie de l’Union européenne dans moins de dix semaines. Le week-end promet d’être long.

Caroline Castets

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Marie Lebec (LREM) : "Le plan de relance est l'occasion de moderniser notre économie"

Marie Lebec (LREM) : "Le plan de relance est l'occasion de moderniser notre économie"

Alors que l’exécutif peaufine les détails du plan de relance qui sera présenté le 24 août, la députée LREM des Yvelines Marie Lebec revient sur ses gr...

Rencontre avec Patrick Pelloux

Rencontre avec Patrick Pelloux

Le président du syndicat des urgentistes ne partage pas la satisfaction de ceux qui se félicitent de voir le Ségur de la Santé déboucher sur un accord...

Geoffroy Roux de Bézieux (Medef) : "Le véritable défi qui nous attend est celui du monde de maintenant"

Geoffroy Roux de Bézieux (Medef) : "Le véritable défi qui nous attend est celui du monde de maintena...

De même qu’il perçoit la crise sanitaire comme une formidable "leçon d’humilité', Geoffroy Roux de Bézieux y voit une 'fenêtre de tir inestimable". Un...

Les responsables politiques toqués de TikTok

Les responsables politiques toqués de TikTok

Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon sont déjà présents sur l’appli phare de la jeune génération. Les deux pionniers pourraient être rejoints par d’a...

Gouvernement Castex. Voici les nouveaux secrétaires d’État

Gouvernement Castex. Voici les nouveaux secrétaires d’État

Le gouvernement Castex est enfin au complet avec la nomination de onze secrétaires d’État. Le groupe LREM et les alliés du Modem sont mis à l’honneur.

Popularité, l’enfer de Matignon ?

Popularité, l’enfer de Matignon ?

Premier ministre est un poste exposé. Sur les huit prédécesseurs de Jean Castex, six ont quitté Matignon plus impopulaires qu’à leur arrivée. Qui s’es...

A. Voy-Gillis (June Partners) : "La France est encore une puissance industrielle"

A. Voy-Gillis (June Partners) : "La France est encore une puissance industrielle"

Depuis quelques années l’industrie tricolore est en pleine renaissance. La crise sanitaire pourrait casser ce dynamisme. Si le gouvernement semble avo...

Un ancien du gouvernement Philippe chez Flichy Grangé Avocats

Un ancien du gouvernement Philippe chez Flichy Grangé Avocats

Franck Morel, qui a occupé le poste de conseiller social à Matignon ces trois dernière années, devient associé chez Flichy Grangé Avocats.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message