Veillée d’armes au Parlement britannique

À quelques heures du vote de défiance demandé par Jérémy Corbyn contre Theresa May, chaque camp fourbit ses armes. Alors que le chef de file des Travaillistes exhorte la Première ministre à démissionner sans attendre, celle-ci appelle les parlementaires à lui renouveler leur soutien afin qu’elle puisse « finir le job ».

À quelques heures du vote de défiance demandé par Jérémy Corbyn contre Theresa May, chaque camp fourbit ses armes. Alors que le chef de file des Travaillistes exhorte la Première ministre à démissionner sans attendre, celle-ci appelle les parlementaires à lui renouveler leur soutien afin qu’elle puisse « finir le job ».

Au lendemain du rejet massif de l’accord sur le Brexit négocié par Theresa May et à quelques heures du vote de défiance dont, à la demande de Jeremy Corbyn, elle va faire l’objet, la pression monte au sein du parlement britannique. Alors que le chef de file des Travaillistes multiplie les attaques, qualifiant le gouvernement de « gouvernement zombie » et appelant la Première ministre à démissionner sans même attendre le résultat de la motion de censure, conformément à la tradition - « Tout Premier ministre qui perd ainsi doit démissionner, a-t-il déclaré. C’est ainsi que cela s’est passé par le passé », Theresa May fait face avec son stoïcisme habituel. Insistant sur le fait que, pour elle, de nouvelles élections ne serviraient qu’à amener « la division et le chaos » et seraient donc « la pire chose à faire », elle a appelé les députés à lui apporter son soutien lors du vote à venir afin qu’elle puisse « finir le job »…

« Finir le job… »

« Le Parlement doit finir le travail », a-t-elle affirmé, avant de lancer un appel à l’unité. « Nous vivons un moment historique à la suite d’un référendum qui a divisé notre pays en deux. Nous devons absolument réunifier notre pays. Le vote qui a eu lieu hier a montré que nous avions encore beaucoup de chemin à parcourir mais je ne crois pas que de nouvelles élections soient la voie à suivre. »

Imperturbable face au feu des critiques, Theresa May s’est montrée confiante quant à l’issue du vote: « Une fois que le gouvernement aura obtenu la confiance des députés, nous déterminerons les prochaines étapes de la consultation sur le Brexit », a-t-elle déclaré en réponse à la salve de Jérémy Corbyn au cours de laquelle le chef de file des Travaillistes affirmait : « L’accord sur le Brexit est mort ; il est désormais clair que le gouvernement de Theresa May ne pourra jamais faire adopter cet accord. Quand va-t-elle quitter le pouvoir ? » Réponse d’ici quelques heures.

Caroline Castets

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Raphaël Glucksmann, le panseur de la gauche

Raphaël Glucksmann, le panseur de la gauche

Réalisateur, essayiste, journaliste, Raphaël Glucksmann a déjà une vie bien remplie. Qui passe désormais par une candidature aux élections européennes...

S. El Haïry (Modem) : « L’ESS c’est 13% de l’emploi privé en France »

S. El Haïry (Modem) : « L’ESS c’est 13% de l’emploi privé en France »

La députée de Loire-Atlantique et coprésidente du groupe d’études sur l’économie sociale et solidaire revient sur le poids de l’ESS. Selon elle, ce n’...

Présidents de la République : footeux ou footix ?

Présidents de la République : footeux ou footix ?

Parfois passionnés du ballon rond, nos chefs d’État en font parfois un peu trop, notamment quand il s’agit de l’équipe de France. Il faut dire que qua...

Kamala Harris : l'adversaire

Kamala Harris : l'adversaire

Femme et métisse. Il y a quelques années, cela aurait suffi à disqualifier Kamala Harris. Aujourd’hui, cela fait d’elle la candidate idéale pour battr...

Jo Spiegel (Place publique) : « Tous les partis politiques doivent changer de logiciel »

Jo Spiegel (Place publique) : « Tous les partis politiques doivent changer de logiciel »

Le cofondateur de ce nouveau mouvement de gauche revient sur la démocratie directe dont il est un spécialiste. Grand débat, futur des partis politique...

Jean-Christophe Fromantin : "Le grand débat n'interroge pas assez l'avenir des territoires"

Jean-Christophe Fromantin : "Le grand débat n'interroge pas assez l'avenir des territoires"

Dans un essai passionnant, le maire de Neuilly-sur-Seine, remet en question « le primat métropolitain » et la vague de valorisation actuelle des ville...

Jean-Dominique Senard : l'anti-Ghosn

Jean-Dominique Senard : l'anti-Ghosn

Respecté des politiques comme des syndicats, homme de dialogue et de vision réputé pour sa courtoisie autant que pour son sens de la diplomatie, Jean-...

Air France-KLM, une alliance dans la turbulence

Air France-KLM, une alliance dans la turbulence

Le 26 février, les Pays-Bas annoncent monter au capital d’Air France-KLM afin de peser sur l’avenir de la compagnie. Une décision, mal vécue par l’Éta...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message