Marillyn Hewson (Lockheed Martin), "femme la plus puissante du monde"

En 2019, l’Américaine est élue CEO de l’année et femme la plus puissante du monde. C’est dire l’influence de cette native du Kansas qui, à force d’abnégation, a pris la tête de Lockheed Martin en 2013.
Marrillyn Hewson.

En 2019, l’Américaine est élue CEO de l’année et femme la plus puissante du monde. C’est dire l’influence de cette native du Kansas qui, à force d’abnégation, a pris la tête de Lockheed Martin en 2013.

C'est un titre qui peut faire perdre la tête à la plus humble personne du monde. En 2019, le magazine Fortune décerne à Marillyn Hewson, patronne de Lockheed Martin, le titre de "femme la plus puissante du monde". "Elle est devenue le principal fournisseur de la défense américaine à une époque où les menaces géopolitiques (et le financement gouvernemental qui les accompagne) abondent. Pas seulement sur terre, mais aussi dans l’espace et le cyberespace. En tant que cheffe de la plus grande entreprise de défense du pays, Hewson atteint la première place pour avoir placé Lockheed Martin dans la position idéale pour répondre aux besoins des forces armées modernes." C’est notamment son groupe qui fournit l’US Army en chasseurs F-35 ou F-22, en véhicules blindés Humvee ou encore en missiles.

Promotion interne

Pourtant, Marillyn Hewson n’était pas prédestinée à occuper une telle fonction. Née en 1953 dans la petite ville de Junction City au Kansas, elle perd son père à l’âge de 9 ans et est élevée dans une famille nombreuse par sa mère, ancienne auxiliaire des forces armées américaines pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour Marillyn Hewson, seuls les résultats comptent. Elle ne met jamais en avant ses origines modestes ou le fait qu’elle soit une femme dans un milieu très masculin

En 1979, elle est diplômée non pas d’un prestigieux établissement de l’Ivy League (Harvard, Columbia, Princeton…), mais de la plus modeste université d’Alabama. Après quatre ans d’expérience professionnelle, elle intègre Lockheed Martin. Sa force de travail et sa connaissance progressive des arcanes du mastodonte de la défense lui permettent de gravir peu à peu les échelons. Marillyn Hewson occupe notamment les postes de directrice des opérations et de vice-présidente du pôle système électronique. C’est également elle qui pilote de main de maître l’acquisition de Sikorsky Helicopter, concepteur du célèbre Black Hawk. En 2013, ses réalisations sont récompensées puisqu’elle prend la tête du groupe. Les actionnaires privilégient la promotion interne au débauchage d’un PDG plus connu venu d’une autre entreprise. Pari gagnant.

Culte de la performance

Que ce soit dans sa vie quotidienne ou dans la gestion de son entreprise, Marillyn Hewson instaure une véritable culture de la performance, avec à la clé des résultats qui parlent pour elle. Le prix d’une action valait 97 dollars lors de sa prise de fonction ? Il est de 392 dollars en juillet 2020. Le chiffre d’affaires de la société de 110 000 collaborateurs s’élevait à 39 milliards de dollars lors de sa nomination ? Il tutoie désormais les 60 milliards. Des données liées à ses qualités managériales, à sa capacité à innover, mais aussi à la conjoncture politique, puisque Donald Trump a augmenté le budget consacré à la défense. Contrairement à certains autres dirigeants de multinationales américaines, Marillyn Hewson ne met pas en avant sa vie privée et construit sa carrière professionnelle uniquement sur les résultats obtenus, seule légitimité possible selon elle. Son origine modeste ou le fait qu’elle soit une femme dans un milieu très testostéroné sont des éléments qu’elle n’a jamais mis en avant. Reconnue par ses salariés et par les militaires, Marillyn Hewson est également consacrée par ses pairs puisqu’en 2019 elle décroche le prix CEO de l’année décerné par le prestigieux Chief Executive Magazine.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 meilleurs dirigeants France et International 2020

Pour la troisième année consécutive, Décideurs publie son
classement des 100 Meilleurs Dirigeants France et international. Un palmarès inédit qui couvre les différents secteurs de
l’économie et les cinq continents.
Sommaire
Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail et des partenariats avec les marques. Elle revient sur les...

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation dans la santé"

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation d...

Présente lundi 16 mai pour l’inauguration officielle des locaux de Future4care, l’incubateur européen de start-up spécialisées en e-santé, lancé en ju...

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

Comme chaque semaine, Décideurs vous faire découvrir les start-up de la première promotion de l'incubateur Future4care spécialisé dans la e-santé. Cet...

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Jusque-là consacré aux jeux vidéo, le service de diffusion en direct, Twitch, continue d’accroître ses contenus artistiques et culturels. Cette filial...

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Né de l’alliance entre Sanofi, Capgemini, Generali et Orange, l’accélérateur de start-up européennes Future4care a tenu son inauguration officielle ce...

Muriel Benitah (MedInTechs) : "Le salon MedInTechs se veut le mégaphone de l’innovation en santé"

Muriel Benitah (MedInTechs) : "Le salon MedInTechs se veut le mégaphone de l’innovation en santé"

Salué par Emmanuel Macron, la première édition de MedInTechs, salon de l’innovation en santé, a rassemblé 6000 personnes. Muriel Benitah, sa président...

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Pour faire face aux vents contraires, les grandes sociétés françaises devraient investir cette année 174,9 milliards d’euros dans leur transformation...

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

C’est un homme connu pour son humanité que les associés de KPMG France ont élu à la tête de leur conseil de surveillance en 2019. Une homme engagé, au...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message