Marillyn Hewson, Lockheed Martin for ever

L'américaine a fait toute sa carrière chez l'avionneur américain avant d'en prendre la tête. Sous son mandat, la capitalisation boursière a doublé. Et ce n'est pas terminé.

L'américaine a fait toute sa carrière chez l'avionneur américain avant d'en prendre la tête. Sous son mandat, la capitalisation boursière a doublé. Et ce n'est pas terminé.

En 2014, Marilyn Hewson occupait le 21e rang du classement Forbes consacré aux femmes les plus puissantes au monde ; l’an dernier, elle y figurait en 9ᵉ position. Une progression qui en dit long sur la carrière de cette Américaine de 65 ans entrée chez Lockheed Martin, la société d’armement aux 53 milliards de dollars de chiffre d’affaires, à sa sortie de l’université d’Alabama et qui, il y a six ans, en devenait la PDG. Dès l’année suivante, en 2014, elle pilote le rachat de Sikorsky Aircraft – fabricant des hélicoptères Black Hawks – pour 9 milliards de dollars et, six mois plus tard, opère la fusion de ses activités informatiques avec Leidos. De quoi contribuer à expliquer que, depuis son arrivée à la tête de l’entreprise, la capitalisation boursière de cette dernière ait doublé pour se porter à 95 milliards de dollars.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 meilleurs dirigeants France et International 2019

Leadership, culte de la performance, vision... Qu’ils soient à la tête de licornes, de Gafa ou encore de groupes industriels, les dirigeants d’entreprise possèdent un ensemble de qualités. Mais qui sont-ils vraiment? Réponse dans le palmarès inédit des « 100 meilleurs dirigeants France et international » que Décideurs Magazine vous présente pour la seconde année consécutive. Si certains noms sont bien connus, d’autres figures peu médiatisées tirent leur épingle du jeu.
Sommaire Marie-Christine Coisne-Roquette, entrepreneuriat au féminin Tim Cook, le consolidateur Hardware vs Software : la tentation de l'autre Mark Zuckerberg, l’insoutenable légèreté du geek Pony Ma, l'omniprésent Paul Hermelin (Capgemini) « Pour rester leader, il faut oser faire de vrais choix » Thierry Breton, le super commissaire Sergey Brin, le fer de lance de la Silicon Valley Satya Nadella, le successeur Michael Dell, la métamorphose

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte