Fusions-acquisitions : l’année 2018 en trompe-l’œil

Selon Refinitiv, le M&A a enregistré sa troisième plus belle année depuis 1980. Cependant, les professionnels restent prudents pour 2019. La France a quant à elle déçu.

Selon Refinitiv, le M&A a enregistré sa troisième plus belle année depuis 1980. Cependant, les professionnels restent prudents pour 2019. La France a quant à elle déçu.

Grâce à un excellent départ, l’année 2018 du M&A s’est soldée par un résultat en hausse de 20 % à 3 912 milliards de dollars d’opérations enregistrées. Selon les chiffres préliminaires de Refinitiv (ex-Thomson Reuters), il s’agit de la troisième plus belle année des fusions-acquisitions depuis que les comptages existent (1980). Cela n’empêche pas les professionnels d’afficher une certaine prudence quant à la poursuite de cette tendance en 2019. Sophie Javary par exemple, Vice Chairman BNP Paribas CIB zone Emea, reconnaît que plusieurs facteurs tels que le Brexit, les frictions commerciales entre la Chine et les USA ou le climat macroéconomique tendu en Italie refroidissent les investisseurs. Rappelons aussi qu’au niveau mondial, le marché du M&A s’est bien reposé sur les jumbo deals conclus en début d’année : le rachat du laboratoire pharmaceutique irlandais Shire par le japonais Takeda s’est imposé comme la plus grosse acquisition de 2018 à 77 milliards de dollars. La France, quant à elle, a marqué le pas. Contrairement au millésime 2017, elle n’a pas pu compter sur des transactions au-dessus de 20 milliards de dollars. Les opérations ont ainsi reculé de 33 % à 164,5 milliards de dollars. Les groupes français en capacité d’investissement ont mis la priorité sur la consolidation de leurs activités à l’international. AXA a repris le réassureur XL Group pour 15 milliards de dollars, et Sanofi le spécialiste des thérapies contre les maladies rares Bioverativ pour 11 milliards.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

En 2020, Kingfisher France enregistrait des résultats en hausse de plus de 3 % à 5 milliards d'euros. À la tête depuis 2019 de 123 Brico Dépôt et 93 C...

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

La directrice des opérations a permis au groupe de Mark Zuckerberg d’atteindre des niveaux de performance historiques. Son réseau, mais aussi son expé...

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

Engouement pour le vintage, essor de l’économie circulaire, désir de se distinguer stylistiquement… Les raisons de chercher à s’habiller dans les sall...

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Construire une vraie stratégie d'entreprise, la mettre en œuvre et évaluer ses performances représentent de vrais défis. Pour réussir chaque étape et...

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Le fabricant américain de semi-conducteurs envisagerait de racheter les anciennes fonderies de son concurrent AMD. En parallèle, le groupe souhaite se...

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant les périodes de confinement"

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant le...

Dans un contexte de relance où dirigeants et investisseurs doivent composer avec les refinancements, les réorganisations et les reprises, le chemin es...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte