Fusions-acquisitions : l’année 2018 en trompe-l’œil

Selon Refinitiv, le M&A a enregistré sa troisième plus belle année depuis 1980. Cependant, les professionnels restent prudents pour 2019. La France a quant à elle déçu.

Selon Refinitiv, le M&A a enregistré sa troisième plus belle année depuis 1980. Cependant, les professionnels restent prudents pour 2019. La France a quant à elle déçu.

Grâce à un excellent départ, l’année 2018 du M&A s’est soldée par un résultat en hausse de 20 % à 3 912 milliards de dollars d’opérations enregistrées. Selon les chiffres préliminaires de Refinitiv (ex-Thomson Reuters), il s’agit de la troisième plus belle année des fusions-acquisitions depuis que les comptages existent (1980). Cela n’empêche pas les professionnels d’afficher une certaine prudence quant à la poursuite de cette tendance en 2019. Sophie Javary par exemple, Vice Chairman BNP Paribas CIB zone Emea, reconnaît que plusieurs facteurs tels que le Brexit, les frictions commerciales entre la Chine et les USA ou le climat macroéconomique tendu en Italie refroidissent les investisseurs. Rappelons aussi qu’au niveau mondial, le marché du M&A s’est bien reposé sur les jumbo deals conclus en début d’année : le rachat du laboratoire pharmaceutique irlandais Shire par le japonais Takeda s’est imposé comme la plus grosse acquisition de 2018 à 77 milliards de dollars. La France, quant à elle, a marqué le pas. Contrairement au millésime 2017, elle n’a pas pu compter sur des transactions au-dessus de 20 milliards de dollars. Les opérations ont ainsi reculé de 33 % à 164,5 milliards de dollars. Les groupes français en capacité d’investissement ont mis la priorité sur la consolidation de leurs activités à l’international. AXA a repris le réassureur XL Group pour 15 milliards de dollars, et Sanofi le spécialiste des thérapies contre les maladies rares Bioverativ pour 11 milliards.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le match : Paris vs Londres

Le match : Paris vs Londres

Brexit oblige, Paris et Londres sont plus que jamais en concurrence pour la place de première ville européenne,Tech, finance, fiscalité, immobilier…De...

Hollywood vs Bollywood : le match

Hollywood vs Bollywood : le match

Bollywood n'est plus destiné à jouer les seconds rôles et affiche ses ambitions. Jusqu'à faire peur à son grand frère américain ?

Hôtellerie : LVMH parie sur Belmond

Hôtellerie : LVMH parie sur Belmond

Le groupe français de luxe met la main sur la chaîne d’hôtels, de trains et de croisières d’exception pour près de 3 milliards d’euros.

Dominique de la Guigneraye (Rhum Clément & Spiribam) : « Le rhum vit sa révolution »

Dominique de la Guigneraye (Rhum Clément & Spiribam) : « Le rhum vit sa révolution »

Le directeur commercial de France Rhum Clément & Spiribam, anime un portefeuille de marques éclectiques, témoignant d’un secteur qui maintient s...

Se laisser surprendre par la croissance

Se laisser surprendre par la croissance

La troisième édition de notre classement est une nouvelle fois riche en surprises et enseignements.

Jean-Louis Mentior (M5) : « La stratégie de croissance externe est de plus en plus visible »

Jean-Louis Mentior (M5) : « La stratégie de croissance externe est de plus en plus visible »

Jean-Louis Mentior est responsable du classement INC 5000 qui existe en Europe depuis maintenant trois ans, ce qui fait de lui un excellent connaisseu...

Les 3Suisses dans le caddie de ShopInvest

Les 3Suisses dans le caddie de ShopInvest

Face à la concurrence d'Amazon, Zalando ou Asos, ShopInvest tente de réaliser un petit miracle : extraire des limbes les 3Suisses, le célèbre groupe f...

Cancer : Bristol-Myers rachète Celgene pour 74 milliards de dollars

Cancer : Bristol-Myers rachète Celgene pour 74 milliards de dollars

Les deux groupes pharmaceutiques américains joignent leurs forces pour prendre le leadership mondial des thérapies contre le cancer.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message