Christian Jacob nouveau patron de LR

Le président du groupe LR à l’Assemblée nationale a remporté, sans surprise, l’élection du chef de parti. Son score de 62% devrait lui donner la légitimité pour reconstruire un mouvement pris en tenaille entre LREM et le RN.

Le président du groupe LR à l’Assemblée nationale a remporté, sans surprise, l’élection du chef de parti. Son score de 62% devrait lui donner la légitimité pour reconstruire un mouvement pris en tenaille entre LREM et le RN.

La surprise n’a pas eu lieu, tout s’est passé comme prévu. Voilà ce que doit penser en son for intérieur Christian Jacob. Le député de Seine-et-Marne et président du groupe LR à l’Assemblée nationale a été élu à la tête de son parti le 13 octobre au soir avec un score estimé à 62,5% de voix. 62 000 personnes ont pris part au vote, soit 47% des militants. L’état-major du parti espérait dépasser 50 000 bulletins. Mission accomplie. Toutefois, la direction garde à l'esprit que le parti n'est plus que l'ombre de lui-même. De 235 000 en 2017, le nombre d'adhérents à jour de cotisation n'est plus que de 131 000 en 2019.

Les deux concurrents du chiraquien de 59 ans, Julien Aubert et Guillaume Larrivé, ont tous les deux mené une campagne très à droite. La stratégie consistant à profiter de la radicalisation des militants pour mettre le favori en ballotage ne s’est pas avérée payante. Jouant la carte de la prudence, les électeurs ont fait le choix de l’expérience. Julien Aubert, député du Vaucluse obtiendrait 21% des voix contre 16% pour Guillaume Larrivé, député de l’Yonne. Ces scores devraient permettre aux deux quadragénaires de jouer un rôle clé dans la recomposition du parti. Dès la publication des résulats, Julien Aubert a félicité le gagnant et s'est déclaré "fier de ce résultat et d'avoir fait renaître nos idées". Il se déclare prêt à "défendre nos valeurs pour une droite patriote, républicaine et sociale".

Christian Jacob devra rassembler sa famille politique, faire oublier le cataclysmique 8,5% aux élections européennes et remettre le parti en ordre de bataille pour les municipales. La tâche s’annonce titanesque et le départ d’élus « centristes » se poursuit. Ce week-end, c'est Jean-Pierre Raffarin qui a annoncé son départ du grand parti de droite.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les bouchers, premiers communistes de France !

Les bouchers, premiers communistes de France !

Le communiste Fabien Roussel fait les yeux doux aux amateurs de viande et aux bouchers. Une stratégie qui est pertinente, en témoignent certains épiso...

La tech se toque des politiques

La tech se toque des politiques

Anciens ministres et hauts fonctionnaires sont dans le viseur des grands groupes de la tech qui recrutent de plus en plus ce type de profil. Un mariag...

Éric Zemmour : Python au pays de Socrate

Éric Zemmour : Python au pays de Socrate

Nombreux propos d’Éric Zemmour suscitent, sciemment ou non, la polémique. Si la sortie sur les élèves handicapés a été abondamment commentée ce week-e...

Anne Hidalgo : que contient son programme économique et fiscal ?

Anne Hidalgo : que contient son programme économique et fiscal ?

Hausse du Smic, égalité salariale, fiscalité verte, âge de départ à la retraite, politique industrielle… Voici les principales propositions contenues...

Wilfrid Lauriano do Rego (CPA/KPMG) : "L’ambition de notre diplomatie économique passera par celle de nos diasporas"

Wilfrid Lauriano do Rego (CPA/KPMG) : "L’ambition de notre diplomatie économique passera par celle d...

Dès son arrivée au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron a voulu impulser un renouveau de la relation avec le continent africain, notamment par la création...

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

L’affaire Tek Fog est un scandale qui fait trembler le gouvernement de Narendra Modi et prouve à quel point, la tech peut servir à manipuler les foule...

Ensemble Citoyens, quand la macronie se met en marche pour 2022

Ensemble Citoyens, quand la macronie se met en marche pour 2022

Pour tenter de garder sa place à l’Élysée, Emmanuel Macron compte se reposer sur une alliance plus large que LREM. Voici les mouvements qui, pour le m...

À gauche, fini de rire !

À gauche, fini de rire !

Naguère partisane de l'humour et de la caricature, la gauche, sous influence de la pensée anglo-saxonne se met à soutenir les censeurs et les bigots....

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte