Christian Jacob nouveau patron de LR

Le président du groupe LR à l’Assemblée nationale a remporté, sans surprise, l’élection du chef de parti. Son score de 62% devrait lui donner la légitimité pour reconstruire un mouvement pris en tenaille entre LREM et le RN.

Le président du groupe LR à l’Assemblée nationale a remporté, sans surprise, l’élection du chef de parti. Son score de 62% devrait lui donner la légitimité pour reconstruire un mouvement pris en tenaille entre LREM et le RN.

La surprise n’a pas eu lieu, tout s’est passé comme prévu. Voilà ce que doit penser en son for intérieur Christian Jacob. Le député de Seine-et-Marne et président du groupe LR à l’Assemblée nationale a été élu à la tête de son parti le 13 octobre au soir avec un score estimé à 62,5% de voix. 62 000 personnes ont pris part au vote, soit 47% des militants. L’état-major du parti espérait dépasser 50 000 bulletins. Mission accomplie. Toutefois, la direction garde à l'esprit que le parti n'est plus que l'ombre de lui-même. De 235 000 en 2017, le nombre d'adhérents à jour de cotisation n'est plus que de 131 000 en 2019.

Les deux concurrents du chiraquien de 59 ans, Julien Aubert et Guillaume Larrivé, ont tous les deux mené une campagne très à droite. La stratégie consistant à profiter de la radicalisation des militants pour mettre le favori en ballotage ne s’est pas avérée payante. Jouant la carte de la prudence, les électeurs ont fait le choix de l’expérience. Julien Aubert, député du Vaucluse obtiendrait 21% des voix contre 16% pour Guillaume Larrivé, député de l’Yonne. Ces scores devraient permettre aux deux quadragénaires de jouer un rôle clé dans la recomposition du parti. Dès la publication des résulats, Julien Aubert a félicité le gagnant et s'est déclaré "fier de ce résultat et d'avoir fait renaître nos idées". Il se déclare prêt à "défendre nos valeurs pour une droite patriote, républicaine et sociale".

Christian Jacob devra rassembler sa famille politique, faire oublier le cataclysmique 8,5% aux élections européennes et remettre le parti en ordre de bataille pour les municipales. La tâche s’annonce titanesque et le départ d’élus « centristes » se poursuit. Ce week-end, c'est Jean-Pierre Raffarin qui a annoncé son départ du grand parti de droite.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Dirigeants politiques : leurs amies les bêtes

Dirigeants politiques : leurs amies les bêtes

Présidents ou ministres ne rechignent pas à poser aux côtés d’animaux de toutes sortes. Réel amour ou stratégie de communication bien ficelée ? Il sem...

Rachida Dati : la stratégie du noyau dur

Rachida Dati : la stratégie du noyau dur

C’était officieux, c’est désormais officiel : Rachida Dati sera la candidate LR à la mairie de Paris. Le plus dur commence pour la maire du VIIe arron...

Livres de novembre, la sélection de Décideurs

Livres de novembre, la sélection de Décideurs

Un Françoise Sagan surprenant, le dernier Stiglitz, une enquête sur le système Amazon, un roman historique et un livre politique. Voici les ouvrages q...

Rencontre avec Leïla Slimani

Rencontre avec Leïla Slimani

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Leïla Slimani a toujours été réfractaire aux injonctions. Celles des adultes, d’abord, celles de la société ensui...

Trump, la menace de la destitution

Trump, la menace de la destitution

Improbable il y a encore quelques mois, le scénario d’une possible condamnation d’impeachment elle-même susceptible de déboucher sur une procédure de...

Procès du Mediator, autopsie d'un système

Procès du Mediator, autopsie d'un système

Considéré comme hors-norme en raison de l’ancienneté des faits et du nombre de victimes supposées, le procès du Mediator l’est également par ce qu’il...

Extrême droite et Russie, les affinités électives

Extrême droite et Russie, les affinités électives

En soutenant ouvertement la droite populiste du Vieux Continent, Vladimir Poutine agit dans l’intérêt de la Russie. De quoi trembler ? Pas vraiment pu...

Brexit : accord conclu ?

Brexit : accord conclu ?

La nouvelle fait l'effet d'une bombe. En fin de matinée Jean-Claude Juncker a annoncé qu'un accord sur le Brexit aurait été trouvé. Reste à l'adopter.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message