Carlos Ghosn de nouveau arrêté

Le 4 avril, l’ancien dirigeant de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté à son domicile. Il lui serait reproché d’avoir utilisé l’argent du groupe pour s’acheter un yacht et financer la start-up de son fils. Le dirigeant s’estime victime d’un complot.

Le 4 avril, l’ancien dirigeant de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté à son domicile. Il lui serait reproché d’avoir utilisé l’argent du groupe pour s’acheter un yacht et financer la start-up de son fils. Le dirigeant s’estime victime d’un complot.

Après plus de cent jours de détention dans la sinistre prison de Kosuge, Carlos Ghosn a été libéré sous caution le 6 mars. Son répit a été de courte durée. Le jeudi 4 avril au petit matin (heure de Tokyo), les procureurs se sont présentés à son domicile pour l’arrêter une fois encore.

Motif ? Abus de confiance aggravé. L’ancien patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi serait accusé d’avoir détourné à une fin personnelle une partie des 28 millions d’euros que le groupe avait versés à Suhail Bahwan Automobiles, le concessionnaire exclusif des marques Renault et Nissan dans le sultanat d’Oman. Carlos Ghosn aurait utilisé cet argent pour acquérir un yacht de luxe et financer Shogun. Cette start-up implantée à San Francisco appartient à… Anthony Ghosn, fils de l’homme d’affaires.

Cette arrestation survient un jour après l’annonce d’une conférence de presse que tiendrait Carlos Ghosn le 11 avril pour « dire la vérité sur ce qui se passe ». Selon son avocat Junichiro Hironaka, cette conférence aurait « une portée significative ». Elle pourrait remettre en cause la probité d’actuels dirigeants de Nissan.

Sitôt après son arrestation, l’ancien magnat de l’industrie automobile s’est exprimé par communiqué. Il considère son arrestation comme « révoltante et arbitraire ». Selon lui, il s’agit d’un complot de « certains individus chez Nissan qui visent à m’empêcher de me défendre en manipulant les procureurs (…). Je suis innocent de toutes les accusations infondées portées contre moi et des faits qui me sont reprochés (…). Je reste persuadé que si ma demande d’être jugé équitablement est respectée, je serai innocenté. »

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’Europe, terre de protection des données personnelles

L’Europe, terre de protection des données personnelles

Depuis l’adoption du RGPD le 14 avril 2016, les pays membres de l’Union européenne peuvent sanctionner les entreprises et institutions publiques non c...

Marie-Laure Denis, la diplomate de la donnée

Marie-Laure Denis, la diplomate de la donnée

À la tête de la Cnil (Commission nationale informatique et libertés) depuis février, Marie-Laure Denis connaît bien le monde de la régulation. Grâce à...

Rentrée politique : la plume fait le poids

Rentrée politique : la plume fait le poids

Les années passent et nos élus continuent de publier des ouvrages pour se faire connaître, montrer leur expertise ou attaquer leurs concurrents qui se...

Cécile Duflot (Oxfam France) : "Un nouveau pilotage des actifs financiers est possible"

Cécile Duflot (Oxfam France) : "Un nouveau pilotage des actifs financiers est possible"

Ancienne ministre et désormais directrice générale de l’ONG Oxfam France, Cécile Duflot a défendu sa vision de l’économie, lors de l’université d’été...

Voici pourquoi l’UDI soutient Benjamin Griveaux

Voici pourquoi l’UDI soutient Benjamin Griveaux

Le parti dirigé par Jean-Christophe Lagarde se range derrière LREM dans la capitale. Un soutien bienvenu qui pourrait être monnayé au prix fort : l’ab...

Université d’été du Medef : quand le capitalisme cherche à faire peau neuve…

Université d’été du Medef : quand le capitalisme cherche à faire peau neuve…

Les 28 et 29 août s’est tenue la Ref, l’université d’été du Medef. Un événement qui est consacré à l’état des lieux du capitalisme en temps de crise.

Université d’été du Medef : la stabilité fiscale, utopie française ?

Université d’été du Medef : la stabilité fiscale, utopie française ?

Trop lourde, trop complexe et trop instable, la fiscalité française est régulièrement pointée du doigt pour expliquer le manque d’attractivité du pays...

Elections à Moscou : l'affront russe

Elections à Moscou : l'affront russe

Les autorités moscovites pensaient profiter de l’été pour écarter discrètement les candidats libéraux aux élections de la Douma de Moscou. C’était sa...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message