Carlos Ghosn de nouveau arrêté

Le 4 avril, l’ancien dirigeant de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté à son domicile. Il lui serait reproché d’avoir utilisé l’argent du groupe pour s’acheter un yacht et financer la start-up de son fils. Le dirigeant s’estime victime d’un complot.

Le 4 avril, l’ancien dirigeant de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté à son domicile. Il lui serait reproché d’avoir utilisé l’argent du groupe pour s’acheter un yacht et financer la start-up de son fils. Le dirigeant s’estime victime d’un complot.

Après plus de cent jours de détention dans la sinistre prison de Kosuge, Carlos Ghosn a été libéré sous caution le 6 mars. Son répit a été de courte durée. Le jeudi 4 avril au petit matin (heure de Tokyo), les procureurs se sont présentés à son domicile pour l’arrêter une fois encore.

Motif ? Abus de confiance aggravé. L’ancien patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi serait accusé d’avoir détourné à une fin personnelle une partie des 28 millions d’euros que le groupe avait versés à Suhail Bahwan Automobiles, le concessionnaire exclusif des marques Renault et Nissan dans le sultanat d’Oman. Carlos Ghosn aurait utilisé cet argent pour acquérir un yacht de luxe et financer Shogun. Cette start-up implantée à San Francisco appartient à… Anthony Ghosn, fils de l’homme d’affaires.

Cette arrestation survient un jour après l’annonce d’une conférence de presse que tiendrait Carlos Ghosn le 11 avril pour « dire la vérité sur ce qui se passe ». Selon son avocat Junichiro Hironaka, cette conférence aurait « une portée significative ». Elle pourrait remettre en cause la probité d’actuels dirigeants de Nissan.

Sitôt après son arrestation, l’ancien magnat de l’industrie automobile s’est exprimé par communiqué. Il considère son arrestation comme « révoltante et arbitraire ». Selon lui, il s’agit d’un complot de « certains individus chez Nissan qui visent à m’empêcher de me défendre en manipulant les procureurs (…). Je suis innocent de toutes les accusations infondées portées contre moi et des faits qui me sont reprochés (…). Je reste persuadé que si ma demande d’être jugé équitablement est respectée, je serai innocenté. »

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La visite de Greta Thunberg à l'Assemblée nationale fait polémique

La visite de Greta Thunberg à l'Assemblée nationale fait polémique

Effet de mode gonflé aux réseaux sociaux pour les uns, icône incontestée d’une nouvelle génération pour les autres, Greta Thunberg n’en finit pas de d...

La fiscalité s’invite au G7

La fiscalité s’invite au G7

En votant la taxe Gafa le 11 juillet, la France a ouvert la voie. C’est tout naturellement que les sept plus grands argentiers du monde, réunis en G7...

François de Rugy donne sa démission

François de Rugy donne sa démission

Mardi 16 juillet, le ministre de la Transition écologique a annoncé qu’il quittait ses fonctions, tout en s’estimant victime d’un lynchage médiatique.

Guerre spatiale : la France passe à l’offensive

Guerre spatiale : la France passe à l’offensive

Le président de la République a présenté le 13 juillet la stratégie de défense spatiale de la France. Elle passe par un investissement de 3,6 milliard...

Taxe Gafa adoptée : la France fait fi des menaces américaines

Taxe Gafa adoptée : la France fait fi des menaces américaines

Les géants du Net sont prévenus : il faudra désormais compter sur la taxe Gafa en France. Malgré le ton menaçant de Donald Trump, le texte a été voté...

Rapport Gauvin : entre promesses et principe de réalité

Rapport Gauvin : entre promesses et principe de réalité

Le député LREM Raphaël Gauvain a débattu, sur invitation de l’École de formation des barreaux, avec les représentants des juristes d’entreprise (AFJE...

Michel Sapin : "Protéger le lanceur d'alerte n'était pas une évidence dans notre culture"

Michel Sapin : "Protéger le lanceur d'alerte n'était pas une évidence dans notre culture"

C’est en tant que "retraité", comme il le revendique avec un sourire, que Michel Sapin participait lors des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence a...

Benjamin Griveaux investi par LREM pour les municipales parisiennes

Benjamin Griveaux investi par LREM pour les municipales parisiennes

Anciennement porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux s’impose comme le principal adversaire d’une Anne Hidalgo vulnérable.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message