BTP : un plan de façade ?

Les mesures de soutien au secteur du bâtiment et des travaux publics, présentées le 10 juin par Bercy, ne convainquent pas les professionnels. Le gouvernement promet qu’il ira plus loin et pour cela présentera à la rentrée un plan de relance global, après concertations.

© Shutterstock, Annnna_11

Les mesures de soutien au secteur du bâtiment et des travaux publics, présentées le 10 juin par Bercy, ne convainquent pas les professionnels. Le gouvernement promet qu’il ira plus loin et pour cela présentera à la rentrée un plan de relance global, après concertations.

Avec 88 % de baisse d’activité début avril, le secteur du BTP connaît le même plongeon que l’hôtellerie et la restauration. Et ce, alors même qu’il n’a pas fait l’objet d’une fermeture administrative dès la mi-mars. Le secteur du bâtiment et des travaux publics, qui représente 11 % du PIB et 2 millions d’emplois, se montre inquiet pour les mois à venir face aux surcoûts engendrés par les règles de sécurité sanitaire et à l’effondrement de la commande publique comme privée. "La reprise des chantiers ne signifie pas la fin des problèmes pour les entreprises du BTP", martelaient ainsi la Fédération française du bâtiment (FFB) et la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) dans un communiqué paru le 9 juin dernier, soit la veille des annonces de soutien de Bercy concernant le secteur.

8,2 milliards de prêts garantis

Dans leur communication, les représentants du secteur se félicitaient des mesures d’urgence adoptées par le gouvernement. En effet, 360 000 entreprises ont touché 510 millions d’euros à travers un fonds de solidarité, 60 000 prêts garantis ont été accordés pour 8,2 milliards d’euros et 1,4 million de salariés ont bénéficié de l’activité partielle. Pour la nouvelle phase d’action à venir, les professionnels demandaient à Bercy d’aller plus loin. Ils ont émis un certain nombre de propositions : prise en charge des surcoûts liés au coronavirus, annulation des charges fiscales et sociales, mise en place d’un plan massif de rénovation énergétique des bâtiments ou retour à un taux réduit de TVA à 5,5 % pour l’ensemble des travaux.

Le secteur a bénéficié de 60 000 prêts garantis pour 8,2 milliards d’euros

L’État montre l’exemple

Le 10 juin, Bercy répondait favorablement à une partie de leurs préoccupations. Ainsi, le gouvernement souhaite montrer l’exemple et demande aux maîtres d’ouvrage de négocier rapidement avec les entreprises du BTP une prise en charge des surcoûts liés à l’arrêt des chantiers et aux mesures sanitaires. Par ailleurs, les entreprises de moins de 50 salariés, qui ont subi des pertes de chiffre d’affaires "importantes", pourront bénéficier de remises de charges jusqu’à 50 % sur leurs échéances des mois de mars à mai. Il est également prévu qu’un milliard d’euros soit ajouté par l’État à la dotation de soutien à l’investissement local destiné aux collectivités et "portant sur la santé et la transition écologique."

Scepticisme

Ces annonces ne convainquent pas : "Hors la prise en compte partielle des seuls surcoûts directs (masques, gel hydroalcoolique, location prolongée des installations de chantier…) pour les seuls marchés d’État (2 % du chiffre d’affaires du bâtiment) et la majoration de la dotation de soutien à l’investissement des collectivités locales, les mesures annoncées s’avèrent de fait générales", déplore la FFB. Celle-ci ajoute que les exonérations de charges resteront limitées puisque les entreprises qui n’ont pas subi de chute d’activité supérieures à 50 % ne sont pas éligibles. Le secteur s’inquiète globalement que le plan de soutien se retrouve décorrélé du plan de relance, qui doit, lui, être présenté à la rentrée. La relance va faire l’objet de concertations avec les partenaires sociaux, les parlementaires et les collectivités territoriales. Bercy précise que le BTP sera bel et bien concerné et participera ainsi à la transition écologique, l’une des pierres angulaires du dispositif.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Come back de l'économie : les plans de relance, un défi collectif

Prévisions - acteurs de la relance - secteurs
Sommaire L'État dégaine un plan de 8 milliards d'euros pour l'automobile La relance post-Covid sera verte ou ne sera pas La dépression guette les loyers de l’immobilier d’entreprise Plan de relance : Bruxelles met 750 milliards d'euros sur la table Aéronautique : l’État débloque 15 milliards d’euros Politique commerciale : l’Europe lance une réflexion approfondie K. Courboin (J.P. Morgan) "Les petites entreprises n'ont généralement pas assez de trésorerie pour résister à un recul fort de l Trésorerie : Bercy met en œuvre de nouveaux outils
La veille urbaine du 20 janvier 2021

La veille urbaine du 20 janvier 2021

Luc Bordereau qui rejoint Groupama Gan REIM au poste de head of fund management, le lancement des mesures de France Relance pour la rénovation des log...

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à 7 Mds€ d’ici 2023"

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à...

L'heure du bilan de l'année 2020 a sonné pour les acteurs immobiliers. Celui de Perial s'avère positif. Eric Cosserat, président du groupe, nous expli...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

La veille urbaine du 19 janvier 2021

La veille urbaine du 19 janvier 2021

Le lancement de la consultation éco-quartier sur le secteur de la gare du Grand Paris Express à Cachan, Hype qui lève 80 M€ pour développer le taxi à...

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Le sujet de la transformation de bureaux en logements revient régulièrement sur le devant de la scène immobilière. C’est à nouveau le cas en ce début...

La veille urbaine du 18 janvier 2021

La veille urbaine du 18 janvier 2021

EQT qui cède l’immeuble Trideca à Batipart, Amandine Dumont, Stéphanie Fauré et Catherine Rondot qui rejoignent Upside Partners, l'annonce des lauréat...

La veille urbaine du 15 janvier 2021

La veille urbaine du 15 janvier 2021

Real I.S. qui s’offre le Grand Large à Marseille pour 70 M€, Mata Capital qui signe quatre Monoprix en Île-de-France pour 117 M€, Réalités qui devient...

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

Peut-on encore se dispenser d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable pour diviser un terrain en vue d’une opération immobilière important...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte