Allemagne : le cobaye du déconfinement

Une bonne anticipation et un système de santé performant ont permis à la première puissance européenne de limiter les dégâts. Ce qui a conduit à un assouplissement du confinement qui ne se passe pas comme prévu…

Une bonne anticipation et un système de santé performant ont permis à la première puissance européenne de limiter les dégâts. Ce qui a conduit à un assouplissement du confinement qui ne se passe pas comme prévu…

Pour le président allemand Frank-Walter Steinmeier, "cette pandémie n’est pas une guerre". Une vision différente de celle d’Emmanuel Macron qui, dans son allocution du 16 mars, a affirmé le contraire. Pour autant, l’Allemagne n’a pas pris l’arrivée du Covid-19 à la légère et la politique sanitaire du pays le plus peuplé d’Europe repose sur de solides atouts.

Bonne préparation

Malgré une politique de rigueur budgétaire, le gouvernement dirigé par Angela Merkel peut, dès le début de la crise, compter sur 34 lits en réanimation pour 100 000 habitants contre 16,3 en France et 8,6 en Italie. Si le personnel infirmier est en sous-effectif, ce n’est pas le cas des médecins (4,3 médecins pour 100 000 habitants contre 3,4 dans l’Hexagone). De quoi éviter la saturation des établissements hospitaliers et focaliser les efforts non pas sur l’ouverture de nouveaux lits, mais sur les tests.

Et, en la matière, l’Allemagne a mené une politique offensive. 400 000 ont été menés la semaine du 22 mars, soit dix fois plus qu’en France. Ce qui a permis d’identifier puis d’isoler les malades. Encore aujourd’hui, il est possible de tracer les chaînes de contamination et de limiter la maladie à des clusters, certes nombreux, mais sous contrôle.

"400 000 tests ont été réalisés la dernière semaine de mars contre 4 000 en France"

Le pays a également confiné, mais de manière moins drastique qu’ailleurs, les parcs et jardins publics restant par exemple ouverts. Concernant les frontières, la doctrine allemande est souple ; il est possible d’accéder par la route aux Pays-Bas et à la Belgique. Les autorités sanitaires d’outre-Rhin ont décidé de confiner alors que le nombre de morts était inférieur à 100 ce qui a empêché la propagation du virus. Les résultats sont là : "seulement" 5 976 décès à la date du 27 avril. De quoi inciter les autorités à déconfiner peu à peu. Une décision observée avec intérêt par les autres pays…

Excès de confiance ?

Au vu des premiers résultats, ils hésiteront probablement avant d’imiter l’Allemagne qui avait pourtant élaboré un calendrier précis : ouverture de plusieurs types de magasins (librairies, concessions automobiles…) de moins de 800 m2 à compter du 20 avril, ouverture progressive des établissements scolaires (les Länder restant libres de fixer une date).

Hélas, depuis le début de ce pré-déconfinement, le nombre de contaminations et de décès est reparti à la hausse. Fin mars, l’Allemagne comptait huit fois moins de morts que la France. Le ratio est désormais de un pour quatre. Ce qui a conduit Angela Merkel à déclarer le 23 avril que "l’épidémie n’en était qu’à son commencement". Contrairement aux espoirs d’une partie de la population, les Biergarten ne rouvriront pas leurs portes de sitôt.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Gagner la guerre sanitaire : cas pratiques, armes et boucliers

La guerre sanitaire contre le Covid-19 se joue sur de très nombreux terrains. Déclarations politiques, plans d'action, stratégies de déconfinement, cas pratiques pays, mais aussi armes sanitaires pour remporter la bataille contre le virus, telles que les masques, respirateurs et vaccins, Décideurs fait le point sur cette pandémie inédite en ampleur.
Sommaire La bataille du vaccin est lancée A.Calvo (NG Biotech) : "Nous pourrons produire un million de tests par mois en juillet" Essais cliniques. Où en est la recherche ? Tracer les cas contacts : l'apport "indispensable" des applications numériques de tracing Contrôles de température : indispensable plan B contre les clusters de Covid-19 Demain, ouvrez une porte avec le pied ! L'immunité, clé d'une guerre d'usure contre le Covid-19 Coronavirus au Brésil, le fiasco Bolsonaro Isolement des malades, le casse-tête français Stop Covid, double feu vert !
Retour du confinement : retrouvez les grandes annonces d'Emmanuel Macron

Retour du confinement : retrouvez les grandes annonces d'Emmanuel Macron

Écoles, collèges, Ehpad, commerces, attestations, durée... Voici ce qu'il faut retenir des annonces du président de la République.

Deux livres à ne pas manquer pour se préparer à la présidentielle américaine

Deux livres à ne pas manquer pour se préparer à la présidentielle américaine

Le duel Trump-Biden approche. Il est encore temps de s’y préparer en lisant un peu. Parmi les multiples ouvrages publiés sur le sujet, deux retiennent...

Maires écolos : où en sont-ils ?

Maires écolos : où en sont-ils ?

Avec une vingtaine de villes remportées et plus de 2 millions d’administrés, les Verts peuvent désormais mettre en œuvre leurs idées. Disséquer les pr...

Agnès Pannier-Runacher : "La relance de l’industrie dépend de la situation sanitaire des autres pays"

Agnès Pannier-Runacher : "La relance de l’industrie dépend de la situation sanitaire des autres pays...

En proie à une crise sans précédent, l’industrie doit déjà se préparer à de nouvelles problématiques comme le Brexit. Pour l’aider à faire face à la s...

Trump vs Biden : la bataille financière en infographie

Trump vs Biden : la bataille financière en infographie

Si l’argent est une garantie de victoire, Joe Biden semble très bien parti. Mais d’autres paramètres à prendre en compte rendent la présidentielle amé...

Après Conflans-Sainte-Honorine, le grand tournant de la gauche française ?

Après Conflans-Sainte-Honorine, le grand tournant de la gauche française ?

La terrible décapitation de Samuel Paty est un désaveu pour la politique "d’accommodement" d’une grande partie de la gauche qui risque probablement de...

Le paradoxe Yannick Jadot

Le paradoxe Yannick Jadot

Le député européen est probablement le meilleur candidat de la gauche pour la présidentielle de 2022. Seul hic, son camp n’est pas forcément de cet av...

Couvre-feu, reconfinement : ce qu'il faut retenir du discours d'Emmanuel Macron

Couvre-feu, reconfinement : ce qu'il faut retenir du discours d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron s'est adressé à la Nation le 14 octobre au soir. Couvre-feu, reconfinement, appli, aides sociales...Voici les points importants de son...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte