Zéro artificialisation nette : nouveau crédo des projets immobiliers ?

Objectif zéro artificialisation nette et préservation de la biodiversité, une nouvelle donne pour les projets immobiliers ? La question a été posée lors de la 12ème conférence Immobilier & Prospectives organisée jeudi 5 avril par l’OID, en partenariat avec le Plan bâtiment durable.

Objectif zéro artificialisation nette et préservation de la biodiversité, une nouvelle donne pour les projets immobiliers ? La question a été posée lors de la 12ème conférence Immobilier & Prospectives organisée jeudi 5 avril par l’OID, en partenariat avec le Plan bâtiment durable.

Le 5 mars dernier, l'Observatoire de l'immobilier durable (OID) a organisé une table ronde, en partenariat avec le Plan bâtiment durable, portant sur les moyens de progresser vers l’objectif Zéro artificialisation nette (Zan), fixé par le plan Biodiversité du gouvernement. Cet objectif est dicté par la lutte contre l'artificialisation des sols et la lutte contre l'étalement urbain.

Selon Philippe Pelletier, président du Plan bâtiment durable, l'un des vecteurs du Zan sera la rénovation des bâtiments, qui ouvre un nouveau champ d'action des architectes et des promoteurs pour lesquels, désormais, « la feuille blanche, c'est fini ! ». Il appelle ainsi à « adapter le bâti existant aux besoins actuels des ménages ».

Du côté de Julien Fosse, adjoint à la directrice du département développement durable et numérique chez France Stratégie (service rattaché à Matignon), le ton se veut plus fort : « Face au changement climatique et à la sixième extinction de masse de la biodiversité, le zéro artificialisation nette n'est plus une option ! ». Le rapport rendu par France Stratégie l'été dernier porte sur deux axes : la densification des nouvelles construction, pour réduire l’artificialisation « brute », et la renaturation de zones artificialisées, pour ainsi atteindre le zéro artificialisation « nette ».

L'erreur, pointe par ailleurs Julien Fosse, serait de croire que l'on peut compenser l'artificialisation des terres en renaturant certains sites. Il s'agit donc de réduire drastiquement le rythme d'artificialisation des sols, en densifiant et en faisant du renouvellement urbain. Parmi les recommandations faites au gouvernement : revoir les PLU avec des densités minimales et des taux planchers de renouvellement urbain. Les dispositifs de soutien comme le Pinel et le PTZ pourraient également être exclus des opérations qui artificialisent, tandis qu'a été évoquée la possibilité d'ajouter un critère artificialisation à la taxe d'aménagement pour inciter à la densification.


B.B.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 26 février 2021

La veille urbaine du 26 février 2021

Le renouvellement de l’équipe d’urbanistes-architectes du projet Gerland à Lyon, les investissements résidentiels qui bondissent de 41 % en 2020… Déci...

Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate

Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate

PGIM Real Estate a annoncé cette semaine plusieurs nominations dans le but de renforcer sa plate-forme européenne et poursuivre sa croissance. Jocelyn...

La veille urbaine du 25 février 2021

La veille urbaine du 25 février 2021

La signature de l'acte de vente pour la réalisation de The Link à La Défense, AEW qui lance une plateforme dédiée à la logistique et aux parcs d’activ...

Le Haut Conseil pour le climat juge le projet de loi sur le climat insuffisant

Le Haut Conseil pour le climat juge le projet de loi sur le climat insuffisant

Le Haut Conseil pour le climat (HCC) a publié un avis en amont du processus législatif qui analyse la contribution du projet de loi à la transition ba...

F.G. Vaissier (White & Case) : "L’année 2020 est restée très dynamique avec le développement de projets miniers majeurs"

F.G. Vaissier (White & Case) : "L’année 2020 est restée très dynamique avec le développement de proj...

Malgré les conditions sanitaires actuelles et une conjoncture économique morose pour les matières premières, les 122 millions de dollars de dette banc...

V. Bédague (Nexity) : "Les promoteurs ont besoin de densifier en hauteur"

V. Bédague (Nexity) : "Les promoteurs ont besoin de densifier en hauteur"

Entre crise sanitaire, confinements et élections municipales, le monde de la promotion a connu une année 2020 mouvementée. Véronique Bédague, directri...

La veille urbaine du 24 février 2021

La veille urbaine du 24 février 2021

Nouvelle augmentation de capital en vue pour AccorInvest, Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate… Décideurs vous pr...

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en France"

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en Fran...

Plus de trois ans après son lancement officiel, l’association Circolab a défriché un certain nombre de dossiers et développé une boîte à outils utilis...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte