Y. Pariset (Fluence) : "Notre rôle est de rendre limpides les situations complexes"

Y. Pariset (Fluence) : "Notre rôle est de rendre limpides les situations complexes"
Xavier de Champsavin, fondateur, et Yannig Pariset, associé, Fluence

Fondée par six associés issus de la banque privée et de la gestion d’actifs, Fluence Family Office conseille ses clients en toute indépendance, en apportant un service personnalisé, performant et digitalisé. Éclairage avec Xavier de Champsavin, son fondateur, et Yannig Pariset, associé.

Décideurs. Pouvez-vous nous présenter la genèse de votre family office ?

Xavier de Champsavin. Fluence Family Office est né de la volonté d’offrir à ses clients un conseil en toute transparence sur leurs problématiques financières et familiales. Nous agissons comme des entrepreneurs à leur écoute, en les accompagnant de façon plus globale et en les conseillant sur leur patrimoine financier, tant liquide que non liquide. Nous les suivons également dans leurs projets philanthropiques, à travers la création de fondations par exemple.

Yannig Pariset. Notre rôle est de rendre limpides les situations complexes. Le travail d’éducation et de vulgarisation des informations dans notre secteur est primordial étant donné la technicité de certains sujets qui peuvent pourtant paraître communs. Les entrepreneurs que nous conseillons ont une fibre industrielle très importante et ont besoin d’un accompagnement sur le long terme.

"Nous sommes des acteurs spécialisés et pluridisciplinaires avant tout"

Nous sommes des acteurs spécialisés et pluridisciplinaires avant tout. Il est également essentiel de soutenir les générations futures souvent impressionnées pas l’enjeu de gérer des patrimoines aussi importants.

Quelles sont les spécificités de l’accompagnement des millennials et des entrepreneurs ?

X. de C. Notre équipe pluridisciplinaire accompagne les entrepreneurs dans l’amélioration de leurs connaissances sur certains domaines. Ils peuvent souvent avoir le sentiment de bien connaître le marché financier alors qu’ils ne comprennent pas toujours la profondeur des offres car ils n’ont pas de temps à y consacrer. Pour ceux qui le souhaitent, nous proposons des formations à nos clients ou à leurs enfants pour les initier à notre matière. Les milliennials attendent un service personnalisé, sur mesure et performant. Nous avons ainsi digitalisé notre offre pour nous adapter aux nouvelles exigences de nos clients.

Y. P. La profondeur d’investissement possible n’a rien à voir de nos jours car elle est bien plus importante qu’auparavant. Notre volonté est d’offrir aux entrepreneurs une diversification de leurs investissements et une préservation de la richesse constituée. Fluence Family Office veille à élargir son spectre d’investissement et à ne pas suivre la tendance à réinvestir dans le même écosystème ou secteur d’activité. Les banques privées proposent une offre généralement très standardisée alors qu’on devrait plutôt se voir proposer des produits sur mesure. C’est là toute l’ambition de notre stratégie d’allocation d’actifs : ouvrir le spectre d’investissement selon la profondeur des patrimoines de nos clients.

Quel est votre point de vue sur la complémentarité des acteurs du patrimoine ?

X. de C. L’écosystème est primordial pour offrir un bon conseil. Travailler avec les bons spécialistes – notaires, avocats, experts-comptables…– est essentiel car les clients ont besoin du meilleur accompagnement sur leurs demandes spécifiques et nous sommes là pour coordonner les opérations.

"La valeur du conseil se voit clairement dans les performances des allocations d’actifs"

La frontière entre CGP et FO n’est pas si claire, il est surtout important de vérifier que la rémunération des professionnels est en ligne avec les intérêts de l’investisseur. Si la rémunération doit être transparente, elle doit aussi permettre une réelle indépendance dans le conseil au client.

Y. P. In fine, l’essentiel est le niveau de service et la performance nette de frais. La valeur du conseil se voit clairement dans les performances des allocations d’actifs.

Le family office est une profession en constante évolution. De quelle manière vous différenciez-vous ?

X. de C. Notre différenciation réside tout d’abord dans les solutions d’investissement que nous préconisons à notre clientèle. En effet, nous les créons en pensant d’abord à ce qui serait bon pour nous. Ensuite, nos clients sont transgénérationnels et le capital est construit pour passer d’une génération à une autre. Enfin, la personnalisation des solutions – qui induit un investissement technologique important – nous permet d’apporter un conseil unique avec un risque maîtrisé.

Y. P. Par la manière dont on pilote les allocations d’actifs et dont on se différencie de l’approche des banques privées, Fluence Family Office détient une profondeur d’investissement et une agilité extrêmement importante dans les stratégies de nos clients. Notre capacité d’action sur le coté comme sur le non-coté est un facteur essentiel au sein de la société. Nous proposons d’ailleurs nos solutions d’investissement à d’autres family offices. Finalement, les familles qui nous font confiance aujourd’hui adhèrent également à notre structuration capitalistique. Notre équilibre et notre pérennité parlent aux clients qui détiennent un modèle actionnarial familial et leur enjeu est d’être accompagnés sur l’existant et sur les projections futures.

Quelle place laissez-vous à l’investissement socialement responsable ?

X. de C. Fluence Family Office et ses collaborateurs agissent quotidiennement à leur échelle. Du côté de notre gouvernance, le capital de la société est ouvert à tous et se transmet des plus âgés aux plus jeunes.

"Notre rôle est de leur apporter du sur-mesure selon leurs convictions"

Quant à nos clients, ils ont une sensibilité croissante à l’investissement socialement responsable et notre rôle est de leur apporter du sur-mesure selon leurs convictions. Nous devons pour cela décrypter en profondeur ce que les labels apportent concrètement.

Y. P. Nous permettons aux clients de déchiffrer les enjeux et la réalité des solutions d’investissement afin qu’ils sachent ce qui se cache derrière des acronymes ou des labels. Ces nouvelles mutations sont encore jeunes et c’est le rôle des professionnels d’apporter toutes les clés pour que les clients décident en pleine conscience de la pertinence de leur investissement.

Propos reccueillis par Juliette Woods

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Un petit quiz avant l'été ?

Un petit quiz avant l'été ?

Le conseil de la rédaction pour des vacances sereines et reposantes ? Vérifier que l'actualité des six derniers mois est bien maîtrisée. À vous de jou...

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Le nouveau comité du label investissement socialement responsable (ISR), présidé par Michèle Pappalardo, travaille à sa modernisation. Les grandes lig...

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

La directive sur la protection des lanceurs d'alerte imposait comme date butoir de transposition par les États de l’Union européenne le 17 décembre 20...

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Jérôme Deroulez, associé fondateur du cabinet Deroulez Avocats, revient pour Décideurs Juridiques sur les thèmes qui devraient occuper les délégués à...

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Les six professionnels du cabinet Nosten Avocats ont rejoint en mai dernier le cabinet d’experts comptables GMBA, formalisant ainsi une collaboration...

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Incarner la diversité des juristes d’entreprise pour mieux répondre aux défis du métier. C’est l’objectif que l’Association française des juristes d’e...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message