Y.Hinnekint (Opcalia) : "Nous avons repensé notre champ d'intervention"

Depuis le 31 mars 2019, Opcalia fait partie de l’Opco 11. Cet opérateur de compétence se structure et endosse son nouveau rôle défini par la " Loi pour la liberté de choisir son Avenir Professionnel ". Yves Hinnekint, son directeur, révèle les chantiers prioritaires d'une institution en pleine mutation.

Depuis le 31 mars 2019, Opcalia fait partie de l’Opco 11. Cet opérateur de compétence se structure et endosse son nouveau rôle défini par la " Loi pour la liberté de choisir son Avenir Professionnel ". Yves Hinnekint, son directeur, révèle les chantiers prioritaires d'une institution en pleine mutation.

Comment vivez-vous la transformation d’Opcalia en Opco ?

Nous nous réjouissons d’avoir su anticiper le nouveau rôle que la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel confie aux opérateurs de compétences. En effet, nos nouvelles prérogatives s’inscrivent dans la continuité des missions que nous menons. Notre métier a toujours été celui de promoteur de compétences et le recentrage du rôle des Opco vers l’accompagnement et le conseil aux entreprises dans leur politique en matière de formation va dans le sens que nous avons emprunté depuis des années déjà. Au cours des derniers mois, nos partenaires sociaux ont mené des discussions denses et exigeantes avec la volonté de garantir des services à forte valeur ajoutée au bénéfice de nos entreprises adhérentes. Désormais, notre nouveau périmètre semble se préciser et bénéficie d’une cohérence autour des métiers à forte intensité de services. Nous nous sommes rapprochés autour d’une ambition : construire un opérateur de compétences dynamique au service de ses adhérents. La diversité de nos branches et de nos métiers nous met dans d’excellentes dispositions pour y parvenir.

"Nos partenaires sociaux ont mené des discussions exigeantes avec la volonté de garantir des services à forte valeur ajoutée aux entreprises"

Selon vous quelles sont les opportunités dégagées par cette réforme ?

La loi Pénicaud 2 a suscité un vent de renouveau parmi les Opca/Opco. Elle nous a collectivement conduits à repenser notre champ d’intervention au plus près des besoins des branches, des entreprises, des structures de formation et des territoires. Nous sommes partie prenante dans une offre de services au cœur de cet écosystème pour faciliter l’accès à tous à la formation et à l’intégration durable dans l’emploi. Toutes les innovations que nous avons portées (Guide du routard, 1001 Lettres, 1001 routes, Terres d’emploi, Cprom, Prodiat, etc.) l’ont d’ailleurs clairement démontré. Par ailleurs, la nouvelle loi a transféré aux branches professionnelles le pilotage des politiques d’alternance sans pour autant retirer aux Régions leur rôle de premier plan en la matière. Notre nouvel Opco continuera de prendre toute sa part dans cette réorganisation et, par exemple, avec Walt, nous avons lancé un nouvel outil digital de promotion de l’alternance qui a reçu un accueil très favorable auprès des divers publics. Désormais, les cartes sont rebattues et il y a fort à parier que l’alternance a de beaux jours devant elle dans notre pays.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Lusis Avocats, cabinet spécialisé en droit du travail,  annonce l’association de Gaïa Sanchez

Lusis Avocats, cabinet spécialisé en droit du travail, annonce l’association de Gaïa Sanchez

A l’heure de son 10ème anniversaire, le cabinet nomme Gaïa Sanchez en qualité d’associée.

La tech se toque des politiques

La tech se toque des politiques

Anciens ministres et hauts fonctionnaires sont dans le viseur des grands groupes de la tech qui recrutent de plus en plus ce type de profil. Un mariag...

Coralie Rachet, managing director du cabinet Robert Walters en France, est nommée à la tête de Walters People France

Coralie Rachet, managing director du cabinet Robert Walters en France, est nommée à la tête de Walte...

Le Groupe Robert Walters a annoncé la nomination de Coralie Rachet en tant que Managing Director France de Robert Walters et Walters People en France.

Double nomination en droit social au sein du bureau toulousain de Vaughan Avocats

Double nomination en droit social au sein du bureau toulousain de Vaughan Avocats

Avec la cooptation de Laure Dubet et de Pauline Carrillo, le cabinet entend proposer une offre complète aux entreprises françaises et internationales.

Sandrine Wetter (Teleperformance)  "Digitaliser sans perdre les relations humaines”

Sandrine Wetter (Teleperformance)  "Digitaliser sans perdre les relations humaines”

Tout juste reconnu comme l'un des 25 meilleurs employeurs dans le monde en 2021 par Fortune et Great Place to Work®, Teleperformance est le leader mon...

Droit social : Seban & Associés coopte un associé

Droit social : Seban & Associés coopte un associé

Arrivé en septembre 2020 chez Seban & Associés en tant que directeur du pôle droit social, Benoît Roseiro est désormais membre de l’association du...

Quel avenir pour le management de transition ?

Quel avenir pour le management de transition ?

Louis Dupont est la concrétisation d’expertises et de valeurs communes sur la manière d’aborder les missions de management de transition. La vocation...

L. Valot (First Group) : "Le learning doit oser, innover et se challenger"

L. Valot (First Group) : "Le learning doit oser, innover et se challenger"

La formation doit désormais répondre à la fois aux enjeux du business et aux besoins des collaborateurs. De ce constat est né l’Institut des Métiers d...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte