Y.Hinnekint (Opcalia) : "Nous avons repensé notre champ d'intervention"

Depuis le 31 mars 2019, Opcalia fait partie de l’Opco 11. Cet opérateur de compétence se structure et endosse son nouveau rôle défini par la " Loi pour la liberté de choisir son Avenir Professionnel ". Yves Hinnekint, son directeur, révèle les chantiers prioritaires d'une institution en pleine mutation.

Depuis le 31 mars 2019, Opcalia fait partie de l’Opco 11. Cet opérateur de compétence se structure et endosse son nouveau rôle défini par la " Loi pour la liberté de choisir son Avenir Professionnel ". Yves Hinnekint, son directeur, révèle les chantiers prioritaires d'une institution en pleine mutation.

Comment vivez-vous la transformation d’Opcalia en Opco ?

Nous nous réjouissons d’avoir su anticiper le nouveau rôle que la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel confie aux opérateurs de compétences. En effet, nos nouvelles prérogatives s’inscrivent dans la continuité des missions que nous menons. Notre métier a toujours été celui de promoteur de compétences et le recentrage du rôle des Opco vers l’accompagnement et le conseil aux entreprises dans leur politique en matière de formation va dans le sens que nous avons emprunté depuis des années déjà. Au cours des derniers mois, nos partenaires sociaux ont mené des discussions denses et exigeantes avec la volonté de garantir des services à forte valeur ajoutée au bénéfice de nos entreprises adhérentes. Désormais, notre nouveau périmètre semble se préciser et bénéficie d’une cohérence autour des métiers à forte intensité de services. Nous nous sommes rapprochés autour d’une ambition : construire un opérateur de compétences dynamique au service de ses adhérents. La diversité de nos branches et de nos métiers nous met dans d’excellentes dispositions pour y parvenir.

"Nos partenaires sociaux ont mené des discussions exigeantes avec la volonté de garantir des services à forte valeur ajoutée aux entreprises"

Selon vous quelles sont les opportunités dégagées par cette réforme ?

La loi Pénicaud 2 a suscité un vent de renouveau parmi les Opca/Opco. Elle nous a collectivement conduits à repenser notre champ d’intervention au plus près des besoins des branches, des entreprises, des structures de formation et des territoires. Nous sommes partie prenante dans une offre de services au cœur de cet écosystème pour faciliter l’accès à tous à la formation et à l’intégration durable dans l’emploi. Toutes les innovations que nous avons portées (Guide du routard, 1001 Lettres, 1001 routes, Terres d’emploi, Cprom, Prodiat, etc.) l’ont d’ailleurs clairement démontré. Par ailleurs, la nouvelle loi a transféré aux branches professionnelles le pilotage des politiques d’alternance sans pour autant retirer aux Régions leur rôle de premier plan en la matière. Notre nouvel Opco continuera de prendre toute sa part dans cette réorganisation et, par exemple, avec Walt, nous avons lancé un nouvel outil digital de promotion de l’alternance qui a reçu un accueil très favorable auprès des divers publics. Désormais, les cartes sont rebattues et il y a fort à parier que l’alternance a de beaux jours devant elle dans notre pays.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’apprenance, le nouveau mantra

L’apprenance, le nouveau mantra

Le terme est désormais passé dans le vocabulaire courant des DRH. Au-delà de l’effet de mode, que revêt cette notion ? Le professeur Jean-Marie Perett...

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Les congés approchent. Il est nécessaire de configurer sa boîte mail pour signifier son départ, en français ou en anglais. Voici quelques bonnes prati...

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

C’est « le » mariage de l’été dans l’univers de la formation professionnelle. Docendi et CSP The Art of Training ont annoncé la semaine dernière leur...

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corps social "

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corp...

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations s...

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Année après année, les constats sont les mêmes : il y a trop peu de femmes en politique, au sommet des entreprises, ou associées en cabinets d'avocats...

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

Quand un groupe de 7500 collaborateurs décide de se doter d’institutions représentatives du personnel, le dossier est nécessairement hors norme. Natha...

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

Vision de l’entrepreneuriat, valeurs, levées de fonds, axes de développement : le fondateur de BlaBlaCar répond aux questions de Décideurs Magazine.

Litiges en droit du travail : plaider ou transiger ?

Litiges en droit du travail : plaider ou transiger ?

Le plafonnement des indemnités prud’homales, mis en place par les ordonnances dites « Macron », a facilité la capacité des acteurs à évaluer les risqu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message