Y. du Rusquec (Eurazeo Growth) : "De nombreuses start-up françaises sont des licornes potentielles"

Avec de nombreux investissements emblématiques comme PayFit, Vestiaire Collective ou encore Back Market, Eurazeo affiche son ambition de se positionner sur les licornes de demain. Yann du Rusquec, associé, revient sur une année dynamique et enrichissante pour le fonds d’investissement.
Y. du Rusquec (Eurazeo Growth)

Avec de nombreux investissements emblématiques comme PayFit, Vestiaire Collective ou encore Back Market, Eurazeo affiche son ambition de se positionner sur les licornes de demain. Yann du Rusquec, associé, revient sur une année dynamique et enrichissante pour le fonds d’investissement.

Décideurs. Votre activité en Growth equity a été particulièrement soutenue au cours des derniers mois. Parmi vos prises de participation au sein des pépites françaises, on relève notamment celles de PayFit, Vestiaire Collective ou encore Back Market. Comment se comportent-elles aujourd’hui ?

Yann du Rusquec. Il s’agit de très beaux investissements qui vont continuer de progresser car ces entreprises possèdent un ancrage profond et un leadership incontesté sur leurs marchés respectifs. Par exemple, PayFit s’adresse aux TPE et PME afin de digitaliser leurs processus de gestion de paye et de ressources humaines. Outre la France, cette société distribue déjà son logiciel dans des pays limitrophes. Son coup de maître a été de le rendre accessible à des entreprises de petite taille n’ayant pas les moyens des grands groupes et qui pourtant constituent en Europe un marché de plusieurs milliards d’euros.

Quant à Vestiaire Collective et Back Market, ce sont des pionniers de l’économie circulaire, que ce soit sur les biens de luxe ou les produits électroniques. Ces deux sociétés qui surfent sur un marché de l’occasion en plein essor utilisent l’innovation technologique pour rendre l’expérience d’achat du produit d’occasion presque comparable à celle du neuf. Présentes en Europe, en Amérique et en Asie, elles connaissent une croissance annuelle de près de 100 %.

Nous avons beaucoup d’autres sociétés dans notre portefeuille en France et en Europe qui suivent des trajectoires similaires, ce qui démontre la très bonne santé du secteur technologique.

Dans quelle mesure la crise sanitaire a-t-elle affecté votre approche d’investissement ?

Avant la pandémie, nos interactions avec les dirigeants étaient surtout physiques. Il nous était impensable de juger de la qualité d’une équipe ou d’une entreprise autrement. Nous avons fait évoluer notre méthode de travail, avons appris à interagir à distance et avons probablement aussi gagné en efficacité.

Par ailleurs, en bouleversant notre paradigme économique ainsi que notre façon de consommer, la crise a dynamisé l’Europe et fait office d’accélérateur pour les nouveaux géants du numérique. Les consommateurs se sont notamment tournés vers l’achat en ligne comme l’atteste l’explosion des ventes de ManoMano, place de marché digitale de bricolage et jardin.

À travers notre stratégie de growth equity, nous souhaitons accompagner ces entreprises qui, j’en suis convaincu, intégreront bientôt des indices comme le CAC 40. Ainsi, nous recrutons davantage et adaptons nos métiers afin de répondre à l’émergence des futures licornes.

"La crise a dynamisé l’Europe et fait office d’accélérateur pour les nouveaux géants du numérique"

Selon vous, quelles seront les licornes de demain ?

De nombreuses start-up françaises sont des licornes potentielles ! Avec des croissances et des valorisations qui grimpent en flèche, beaucoup passeront le cap dans les prochains mois. Au-delà de la licorne, nous devons viser la “déca-corne”. Pour y parvenir, il est nécessaire d’encourager la création de beaux groupes comme PayFit en soutenant les entrepreneurs, qui sont à l’origine des nouvelles pépites, en leur offrant les moyens et l’accompagnement pour les emmener le plus loin possible.

Quelle place accordez-vous à l’ESG dans votre stratégie ?

En 2020, Eurazeo a intensifié son engagement ESG avec O+, un programme ambitieux vecteur de changements positifs dans la société, qui comporte deux engagements phares : atteindre la neutralité nette carbone et favoriser l’inclusion. Notre engagement ESG se concrétise à toutes les étapes du processus d’investissement et notamment aux trois phases clés de préinvestissement, détention et sortie. Nous avons fait le choix d’accompagner la mise en place de reportings spécifiques en aidant nos sociétés de portefeuille à évoluer dans cette direction. Aujourd’hui, l’ESG c’est tout aussi important que la performance financière.

Propos recueillis par Emeric Camuset

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Capital-investissement 2021

Retrouvez notre dossier issu du guide-annuaire Capital-investissement 2021
Sommaire
Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Des services publics déficients et une classe moyenne supérieure nombreuse. Le Brésil présente la configuration idéale pour se lancer dans la santé pr...

Ariane de Rothschild, de baronne à patronne

Ariane de Rothschild, de baronne à patronne

Avec une fortune avoisinant les 5 milliards d’euros, Ariane de Rothschild est désormais seule à la tête du groupe Edmond de Rothschild, après la mort...

La plateforme d’apprentissage 360Learning lève 200 millions de dollars

La plateforme d’apprentissage 360Learning lève 200 millions de dollars

La start-up 360Learning, qui développe une plateforme SaaS de formation collaborative en entreprise, vient de boucler un financement de 200 millions d...

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

Olivier Larrat (Signadile) : "C’est notre travail d’aider la nouvelle génération à trouver les axes de développement de valeur"

Olivier Larrat (Signadile) : "C’est notre travail d’aider la nouvelle génération à trouver les axes...

À la suite d’une période fortement marquée par la crise sanitaire, le nombre de managers se lançant dans la reprise de leur entreprise s’est accru. An...

La fintech N26 lève 900 millions de dollars

La fintech N26 lève 900 millions de dollars

La néobanque allemande N26 vient de boucler un financement de 900 millions de dollars. Grâce à cette opération, la licorne d’outre-Rhin atteint une va...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Introduction en Bourse convaincante pour OVHcloud

Introduction en Bourse convaincante pour OVHcloud

OVHcloud, leader européen des services informatiques dématérialisés, vient de faire son entrée à la Bourse de Paris ce vendredi 15 octobre. L’action,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte