Y. Caillère (Pierre & Vacances - Center Parcs) : "90 % du plan Change Up devrait être abouti d’ici la fin de l’année"

Pierre & Vacances - Center Parcs a récemment dévoilé son nouveau plan stratégique à l’horizon 2024, Change Up. Yann Caillère, directeur général du groupe, en détaille les grandes lignes à Décideurs.
Yann Caillère, directeur général du groupe Pierre & Vacances – Center Parcs

Pierre & Vacances - Center Parcs a récemment dévoilé son nouveau plan stratégique à l’horizon 2024, Change Up. Yann Caillère, directeur général du groupe, en détaille les grandes lignes à Décideurs.

Décideurs. Comment comptez-vous optimiser le parc existant ? 

Yann Caillère. Nous avons procédé à la revue de la performance de l’ensemble de nos sites, principalement Pierre & Vacances, sur la base de critères précis. Un site devra dorénavant générer un taux d’EBIT minimum à 5 % du chiffre d’affaires, offrir un stock d’appartements minimum et dégager un loyer acceptable. Si ces conditions ne sont pas remplies, certains pourront alors faire l’objet d’un transfert sur notre plateforme maeva.com qui assurera la commercialisation dans un modèle asset light sous forme de mandat. Les résidences Cannes Francia et du Golf de Deauville seront concernées cette année. L’optimisation du parc existant passera également par une montée en gamme de notre offre. La part de l’offre premium des Center Parcs passera de 48 % à 61 % et celle des résidences Pierre & Vacances de 31 % à 42 % en 2025.

Quel sera l’impact de l’innovation dans le plan ?

Nous enrichirons l’expérience client avec de nouveaux cottages Center Parcs et par la création d’un concept lifestyle répondant aux attentes, notamment des millennials, sur la marque Pierre & Vacances. Nous accélérerons également la digitalisation en proposant des offres plus personnalisées à nos clients et en coopérant avec des start-up pour faciliter le parcours client. 

Dans quelle mesure l'immobilier contribuera à Change Up ? 

Nous allons comparer nos méthodes de construction avec celles d’autres développeurs immobiliers afin de trouver des solutions pour bâtir à moindre coûts. En outre, le tourisme et les achats seront intégrés très en amont du projet. La performance touristique estimée sera le point de départ pour calibrer le montage financier immobilier et décider de lancer un nouveau projet. Avec cette approche plus prudente, l’immobilier devrait contribuer à hauteur de 20 % à la progression de 150 millions d’euros d’EBIT attendue d’ici 2024.

Quelles sont vos ambitions à l'international ? 

Pour Pierre & Vacances, nous nous concentrerons sur la France et plus précisément à la montagne. Concernant Center Parcs, nous mettrons l’accent sur l’Europe du Nord. Nous avons ouvert un sixième domaine en Allemagne en 2018 et avons pour objectif d’en signer quatre autres d’ici 2025, deux étant déjà identifiés. En dehors de ce pays, notre ambition est de développer deux sites par an en mandat de gestion. Nous en avons déjà signé un en Belgique dont l’ouverture est prévue en 2021. En Espagne, notre stratégie reposera sur le développement de nouvelles résidences et la rénovation d’hôtels 3 ou 4 étoiles. Quant à la Chine, nous prévoyons l’ouverture de dix sites d’ici à 2025.

Qu’en est-il des objectifs financiers ? 

Outre la progression de 150 millions d’euros de l’EBIT et la réduction des coûts de structure de 14 % à 9 %, nous comptons générer 350 millions d’euros de trésorerie d’ici 2024 et faire passer notre marge opérationnelle courante de 2 % actuellement à 5 % en 2022, puis à 9 % en 2024. Nous visons la rentabilité dès 2021.

Combien de temps prendra cette transformation ? 

La réflexion a été lancée en septembre 2019 et le plan a été présenté et initié en janvier. Environ 90 % de ce plan devrait être abouti d’ici la fin de l’année. Les économies sur les achats et le transfert de l’exploitation des sites constituent les 10 % restants.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

X. Musseau (Hines) : "L’exécutif doit élargir son approche car il y a un lien important entre la construction et l’immobilier"

X. Musseau (Hines) : "L’exécutif doit élargir son approche car il y a un lien important entre la con...

A la fois développeur et asset manager, Hines est un acteur qui compte dans la fabrique de la ville au niveau mondial. Xavier Musseau, directeur génér...

La veille urbaine du 6 avril 2020

La veille urbaine du 6 avril 2020

Le marché du résidentiel ancien en mode pause, les fournisseurs d'énergie alternatifs qui attaquent le régulateur, Alexandre Claudet qui rejoint Fonci...

Les énergies renouvelables impriment une dynamique soutenue dans le monde

Les énergies renouvelables impriment une dynamique soutenue dans le monde

D'après l'Irena, les énergies renouvelables ont représenté les trois quarts des ajouts de capacités énergétiques dans le monde en 2019. Eolien et sol...

Y. Choin-Joubert : "Réalités a imaginé un nouveau contrat social pour les 12 à 18 prochains mois"

Y. Choin-Joubert : "Réalités a imaginé un nouveau contrat social pour les 12 à 18 prochains mois"

Le développeur Réalités a pris des mesures fortes pour faire face à la crise sanitaire. Yoann Choin-Joubert, PDG du groupe, les détaille et explique à...

La veille urbaine du 3 avril 2020

La veille urbaine du 3 avril 2020

Amundi qui serait sur le point de signer le Tangram à Malakoff, Carmila et MRM qui reportent leurs assemblées générales… Décideurs vous propose une sy...

P. Duval (Groupe Duval) : "Cette crise appelle une solidarité unanime et une responsabilisation de tous"

P. Duval (Groupe Duval) : "Cette crise appelle une solidarité unanime et une responsabilisation de t...

Acteur ayant intégré l’ensemble de la chaîne de valeur des métiers de l’immobilier, le Groupe Duval a de nombreux sujets à gérer en cette période de c...

C. Murciani (Acofi Gestion) : "Notre solidarité s’exprime notamment envers nos emprunteurs"

C. Murciani (Acofi Gestion) : "Notre solidarité s’exprime notamment envers nos emprunteurs"

Le sujet de la dette est crucial pour l’industrie immobilière dans cette période de confinement et de crise sanitaire. Christophe Murciani, directeur...

La veille urbaine du 2 avril 2020

La veille urbaine du 2 avril 2020

Le guide sanitaire du BTP disponible, Accor qui met en place des mesures drastiques, La Française REM qui acquiert le siège social de Rexel, les diffi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message