Y.Bouvier (EDF) : "Encourager la création d'entreprise par les alternants"

Après avoir dirigé le centre de formation des apprentis (CFA) d’EDF dédié aux métiers de l’énergie, Yann Bouvier coordonne désormais les actions de la Fondation innovations pour les apprentissages (Fipa), et a publié en avril 2020 un guide consacré aux CFA internes.

Après avoir dirigé le centre de formation des apprentis (CFA) d’EDF dédié aux métiers de l’énergie, Yann Bouvier coordonne désormais les actions de la Fondation innovations pour les apprentissages (Fipa), et a publié en avril 2020 un guide consacré aux CFA internes.

Décideurs. En quoi consiste l’action de la Fipa ?

Yann Bouvier. La Fipa est une fondation qui a été créé en 2016, à l’initiative d’entreprises privées. Elle réunit treize grands groupes internationaux, dont EDF, autour d’une ambition commune : promouvoir et développer l’alternance et l’apprentissage de demain, en travaillant sur des cas concrets plutôt que sur de simples recommandations. Les membres proposent des projets, qui sont testés puis développés selon leur faisabilité et leur pertinence. Lorsque les retours s’avèrent particulièrement positifs, ils peuvent être redéployés. C’est le cas de notre dispositif d’orientation alternée « Discovery » qui fait découvrir le monde de l’entreprise à des collégiens. Un second, baptisé « Horizon » dédié à l’intégration de réfugiés sur des métiers en tension, sera également réédité prochainement.

Quels sont les projets les plus emblématiques portés par la fondation ?

Sans doute notre initiative historique, Altern’Up, conçue dès la création de la fondation et qui a pour but d’encourager la création d’entreprise par les alternants. Il s’agit d’un excellent moyen de faire rayonner l’alternance et de montrer qu’elle ouvre des portes. L’apprentissage se heurte à un problème d’image. Il ne gagnera ses lettres de noblesse que lorsqu’il permettra d’accéder aux plus hautes fonctions en entreprise.

La fondation se mobilise actuellement sur les innovations de la loi Avenir professionnel…

Oui. Cette loi a ouvert aux entreprises la possibilité de créer leur propre centre de formation d’apprentis (CFA). Un groupe de travail a été constitué pour réfléchir collectivement sur les perspectives ouvertes par cette législation et a rédigé un guide, rendu public depuis.

L’ouverture d’un CFA interne n’est-elle pas l’apanage des grands groupes ?

La pertinence de la création d’un CFA ne dépend pas de la taille de l’entreprise mais de la nature de son besoin. Elle doit répondre à des besoins nouveaux, et ce même pour un grand groupe. Elle ne sera pas nécessairement bénéfique si ses impératifs sont déjà servis par une offre existante. Une entreprise ayant une problématique de recrutement, de surcroît sur des métiers en tension ou émergeants, ou un besoin fort de reskilling de ses collaborateurs, pourra en retirer un véritable bonus.

Quels seraient les points d’amélioration de la loi Avenir professionnel ?

La réforme va dans le bon sens et porte des avancées tout à fait remarquables. Cela dit, il reste toujours des améliorations possibles. Je pense notamment au retour à l’emploi des personnes les plus éloignées du marché du travail. Les dispositifs d’inclusion pour ces populations, en amont des formations en alternance, n’apportent pas encore suffisamment de résultats, alors que les entreprises recherchent massivement des candidats. Par ailleurs, l’esprit de la nouvelle loi était aussi de permettre de redéfinir l’offre de formation, en la rendant plus adaptée à leurs besoins ou tournée vers les métiers du futur. On aurait pu par exemple encourager la création de nouvelles certifications par un avantage fiscal.

Sophie Thiard

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Emploi des jeunes

Si l’inquiétude monte sur la santé mentale d’une jeunesse de plus en plus perçue comme sacrifiée dans la lutte contre la Covid-19, le pessimisme ne l'emporte pas sur la frustration. Touchée mais pas coulée, la génération Z reste malgré tout optimiste et prête à relever les nombreux défis qui s’imposent à elle. Et, pour actualiser son désir de changements, elle pourra compter sur le soutien du monde économique. L’Oréal, Schneider, Total, EDF, Cisco, Saint-Gobain : Décideurs donne la parole à ces entreprises qui s’engagent pour l’emploi et la formation des jeunes.
Sommaire Génération Covid, touchée mais pas coulée C. Pedini (Saint-Gobain), "L’enjeu pour nous ? Mieux faire connaître nos savoir-faire" F.Milioni (Schneider Electric): "Notre école se met au service de la filière énergie" Jeunes diplômés : pourquoi l’entreprise d’après ne se construira pas sans eux N.Roos (L'Oréal): "Former des entrepreneurs capables d'innover" Quel avenir pour les CFA d'entreprises ? O.Riboud (Fondation Total) : "La mixité booste notre capacité à apprendre" C.Dolinsek (Cisco) : "L’éducation constitue l’un des piliers de la politique RSE"
Le dialogue social à l’honneur à Suresnes

Le dialogue social à l’honneur à Suresnes

Le 19 octobre 2021 se sont déroulées les huitièmes rencontres du Dialogue social organisées par la ville de Suresnes. Réunissant près de 500 participa...

Hervé Guichard (Goodyear) : "Ne pas laisser les salariés uniquement pilotés par les syndicats est un élément clé"

Hervé Guichard (Goodyear) : "Ne pas laisser les salariés uniquement pilotés par les syndicats est un...

Hervé Guichard est à la tête des ressources humaines France du groupe Goodyear, célèbre pour ses pneus, autant que pour des relations sociales compliq...

La plateforme d’apprentissage 360Learning lève 200 millions de dollars

La plateforme d’apprentissage 360Learning lève 200 millions de dollars

La start-up 360Learning, qui développe une plateforme SaaS de formation collaborative en entreprise, vient de boucler un financement de 200 millions d...

Malika Bouchehioua (Derichebourg) : "L'ambition n'est pas quantitative mais qualitative"

Malika Bouchehioua (Derichebourg) : "L'ambition n'est pas quantitative mais qualitative"

Transitions collectives accompagne les entreprises faisant face à des mutations économiques et permet aux salariés à l’emploi fragilisé d’être accompa...

Attention, au bureau les salariés sont de plus en plus exigeants !

Attention, au bureau les salariés sont de plus en plus exigeants !

La Société foncière lyonnaise (SFL) a publié les résultats du huitième baromètre Paris Workplace, réalisé en partenariat avec l’Ifop (1 600 salariés i...

AvoSial élit sa nouvelle présidente

AvoSial élit sa nouvelle présidente

Amélie d'Heilly, associée du cabinet Latournerie Wolfrom, est élue à la présidence du syndicat AvoSial, aux côtés de Claire Le Touzé, associée chez Si...

La médiation sur les conflits du travail se développe à tout-va

La médiation sur les conflits du travail se développe à tout-va

Longtemps boudée, la médiation séduit de plus en plus les entreprises. Gain de temps, alternative au contentieux, économies, qualité relationnelle au...

Enquête. Syndicats : où sont les femmes ?

Enquête. Syndicats : où sont les femmes ?

Les entreprises déploient de nombreux dispositifs afin de réduire les inégalités hommes-femmes. Pourtant, certains secteurs restent hermétiques à cett...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte