Xenothera lève près de 8 millions d’euros pour son traitement contre la Covid-19

Xenothera lève près de 8 millions d’euros pour son traitement contre la Covid-19

La société nantaise Xenothera développe, grâce à une technologie unique et innovante, un traitement contre les formes graves de la Covid-19, le XAV-19. Le premier au monde. Elle reçoit le soutien massif de la France et de l’Europe, pour faire face à la concurrence mondiale et démarrer les essais cliniques au plus vite.

Pour financer les tests de son traitement contre les formes sévères d’infection à la Covid-19, le XAV-19, la biotech nantaise Xenothera reçoit un franc soutien de la part d’investisseurs de tout type. Il faut dire que la technologie dont dispose la société est très intéressante dans le contexte actuel. Celle-ci a été mise au point à partir d’anticorps polyclonaux « humanisés » d’origine animale, en l’occurrence de porc. Les anticorps polyclonaux ont de fait la particularité, par rapport aux anticorps monoclonaux, d’apporter une réponse immunitaire proche de celle de l’Homme, avec un mélange de centaines d’anticorps pour neutraliser un virus. Cependant, ils peuvent provoquer des allergies, voire aggraver la maladie, en raison de molécules xénoantigènes en surface, non présentes chez l’Homme. Xenothera a mis au point une technologie permettant « de glyco-humaniser ces anticorps », explique Odile Duvaux, présidente de la société, et donc de les rendre inoffensifs.

Une technologie soutenue par la France et l’Europe

Grâce au dispositif French Tech Bridge, géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, l’État accorde 2,3 millions d’euros de financement non-dilutif à l’entreprise. Outre ces obligations, Xenothera boucle une levée de fonds de 2,8 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques pour poursuivre le développement de ses autres travaux, notamment en transplantation, maladies infectieuses et cancérologie. La biotech a également reçu 112 000 euros de dons privés, ainsi que des subventions de la Région Pays de la Loire et de Nantes Métropole, à hauteur de 200 000 euros pour chacune des deux entités. Enfin, Xenothera a reçu le soutien de l’Union Européenne avec une subvention de 2,1 millions d’euros du programme Horizon 2020, en sus d’une promesse de participation aux prochains tours de table de la société.

Des tests cliniques lancés très prochainement

Avec près de 7,8 millions d’euros de financement annoncés ce lundi 15 juin, Xenothera, s’arme pour rivaliser avec l’américain SAB Therapeutics qui, après une levée de 25 millions d’euros en avril, fait état d’une efficacité quatre fois supérieure au plasma de convalescence, pour ses anticorps polyclonaux issus de cellules de vaches. « Nous sommes très au-dessus », confie Odile Duvaux, sans donner de précision. Cette dernière se félicite de pouvoir démarrer, fin juin comme prévu, ses premiers tests sur un vingtaine de patients dans un état grave mais pas encore en réanimation, afin de leur éviter cette étape délicate pour eux et cruciale pour le personnel de santé dans la gestion de la crise. Le site de bioproduction du LFB à Alès, en charge du projet, devrait ensuite pouvoir fournir suffisamment de XAV-19, pour réaliser 500 autres tests en juillet, avec un objectif de commercialisation fixé à novembre prochain.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sido Lyon 2022, le plus gros point de ralliement des professionnels de la tech en France

Sido Lyon 2022, le plus gros point de ralliement des professionnels de la tech en France

Les 14 et 15 septembre prochains, acteurs publics et privés de l’écosystème tech seront les bienvenus au Sido Lyon 2022. Deux jours de pointe pour un...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Ce qui change dans le règlement relatif aux dispositifs médicaux

Ce qui change dans le règlement relatif aux dispositifs médicaux

Entré en application le 26 mai 2021, le nouveau règlement européen relatif au contrôle renforcé des dispositifs médicaux (DM) sème le trouble auprès d...

STMicroelectronics et GlobalFoundries fondent en France une méga-usine de puces

STMicroelectronics et GlobalFoundries fondent en France une méga-usine de puces

Portée par un investissement de 5,7 milliards d'euros financé en partie par l’État, avec, à la clé, la création de plus de 1000 postes, la méga-usine...

Fondation Cherqui : du médicament générique à une collection unique

Fondation Cherqui : du médicament générique à une collection unique

À Aubervilliers, les immenses entrepôts des anciens laboratoires de l’entreprise pharmaceutique de Jean Cherqui, initiateur des premiers médicaments g...

Vestack : moduler le futur de la construction

Vestack : moduler le futur de la construction

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Vestack.

Advens, success story de la cybersécurité française

Advens, success story de la cybersécurité française

Alexandre Fayeulle président et fondateur d’Advens, success story française dans l’univers de la cybersécurité, revient sur ses initiatives RSE et la...

Santé de demain : l'Eldorado des données

Santé de demain : l'Eldorado des données

Données publiques ou données privées ? Altruisme des données ou consentement éclairé de leur partage ? Alors que patients et professionnels de la sant...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message