Wework Champs-Élysées et Sullivan & Cromwell LLP : deux espaces de travail à la loupe

La société d’aménagement d’espaces Quadrilatère réinvente les bureaux d’un cabinet d’avocats et réalise l’installation de WeWork Champs-Élysées. Décryptage de la méthode.
Un des espaces de travail de Wework Champs-Élysées

La société d’aménagement d’espaces Quadrilatère réinvente les bureaux d’un cabinet d’avocats et réalise l’installation de WeWork Champs-Élysées. Décryptage de la méthode.

Mobilier contemporain, espaces ouverts et lumineux, immenses baies vitrées… Nous sommes dans un cabinet d’avocat parisien, et même dans le plus ancien des bureaux européens de Sullivan & Cromwell. « Il s’agissait d’amener de la convivialité et de la chaleur tout en conservant l’esprit de rigueur intrinsèque à la profession », explique Emmanuel Fougère, DG de Quadrilatère. Les clients avaient déjà choisi de travailler avec l’architecte d’intérieur Gaspard Ronjat, spécialisé dans la conception d’intérieurs privés. Le défi du projet Sullivan & Cromwell ? Emprunter des codes appartenant à l’univers de la maison tout en restant dans l’essence de ce qu’est un cabinet d’avocat. « Cela a été très positif de collaborer avec Gaspard Ronjat. Une confirmation que la rencontre de regards différents et la mutualisation des compétences apportent une valeur ajoutée indéniable », précise Emmanuel Fougère. Quadrilatère se distingue d’ailleurs par sa facilité à dialoguer avec des designers et architectes externes, garantissant ainsi une traduction fidèle de leurs envies artistiques. Pari gagné, et ce dans un délai très restreint, puisque le chantier a été mené à bien en trois mois.

Cultiver les correspondances de différents univers  

Cette rigueur dans la tenue du planning est l’un des éléments qui a motivé WeWork, le géant mondial du coworking, à choisir Quadrilatère pour la réalisation de son quatrième espace parisien, situé au 92 Champs-Élysées à Paris. Ayant fixé sa date d’inauguration au 1er juin 2018, WeWork a imposé un rythme soutenu, avec une durée totale de la mise au point et des travaux de treize semaines. WeWork souhaitait apporter une attention toute particulière à cet espace, en raison de sa localisation prestigieuse sur les Champs-Élysées, ce qui en fait un produit premium dans l’univers des espaces de travail partagés. Éclairage, acoustique, matériaux ont été particulièrement étudiés dans ce sens. Convaincu par cette première collaboration, WeWork a confié à Quadrilatère la réalisation d’un nouvel espace de coworking de 13000 m², rue Jules Lefebvre à Paris, livré en juin 2019. Pour Emmanuel Fougère, « WeWork est un ovni qui révolutionne le paysage de l’immobilier mondial. Cette révolution va déjà au-delà du coworking avec le développement de WeLive et WeGrow, qui impactent respectivement le logement et l’enseignement. » WeWork Champs-Élysées et Sullivan & Cromwell LLP n’ont, a priori, pas grand-chose en commun. Pourtant, ces deux projets illustrent bien l’agilité et la finesse de l’approche de Quadrilatère.

Laetitia Sellam

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E. Siegler (AmazingContent) : "Transformer les cadres dirigeants en ambassadeurs"

E. Siegler (AmazingContent) : "Transformer les cadres dirigeants en ambassadeurs"

Grâce à une veille personnalisée, AmazingContent permet aux entreprises et aux dirigeants de développer leur influence sociale en seulement quelques m...

Carlos Tavares, le joueur de Poker

Carlos Tavares, le joueur de Poker

Homme de terrain et de vision, Carlos Tavares ne craint ni les coups à encaisser ni les paris à risquer. L’actuel patron de PSA l’a prouvé en passant,...

La QVT comme priorité

La QVT comme priorité

Ils négocient, mettent tout en œuvre pour s’assurer du bien-être de leurs collaborateurs. Portraits de DRH innovant en matière de qualité de vie au tr...

D. Chevalet (Verisure) : « La prime de cooptation offerte au collaborateur sera supérieure si une femme est recrutée »

D. Chevalet (Verisure) : « La prime de cooptation offerte au collaborateur sera supérieure si une fe...

Arrivée à la tête de la direction des ressources humaines de Verisure il y a trois ans, Delphine Chevalet a mis en place une politique diversité visan...

N. Bruneteaux (Velux) : "L’intéressement au quadrimestre est un outil managérial et social"

N. Bruneteaux (Velux) : "L’intéressement au quadrimestre est un outil managérial et social"

Le groupe Velux est certainement plus connu pour la fenêtre de toit associée à son nom que pour sa politique de rémunération. Nicolas Bruneteaux, dire...

J.P. Charlez (ANDRH) : "Redonnons de l'utilité et de l'estime aux seniors"

J.P. Charlez (ANDRH) : "Redonnons de l'utilité et de l'estime aux seniors"

Si les DRH jugent la réforme des retraites de bon sens, ils s’inquiètent des conséquences qu’elle aura au sein de leur entreprise, notamment sur l’all...

Institut de l'engagement, l'entreprise de la seconde chance

Institut de l'engagement, l'entreprise de la seconde chance

A des jeunes en difficulté sélectionnés et accompagnés dans leur projet, l’association fondée par Martin Hirsch propose une intégration dans le monde...

C. Cosme (OIT France) : " L'OIT opte pour une vision universelle de la protection sociale"

C. Cosme (OIT France) : " L'OIT opte pour une vision universelle de la protection sociale"

À l’occasion de son centenaire, l’Organisation internationale du travail (OIT) réaffirme son engagement en faveur de la protection sociale universelle...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message