Vœux 2018 : Laurent Wauquiez tempère ses positions

Le nouveau président des Républicains, accusé par certains de diviser la droite, a profité des traditionnels vœux aux Français pour se montrer sous un nouveau jour : plus calme et plus modéré.

Le nouveau président des Républicains, accusé par certains de diviser la droite, a profité des traditionnels vœux aux Français pour se montrer sous un nouveau jour : plus calme et plus modéré.

C’est dans un cadre bucolique, au cœur de son fief du Puy-en-Velay, que Laurent Wauquiez a choisi d’adresser ses vœux aux Français. Réputé pour sa capacité à haranguer les foules avec des phrases choc, le président de la région Rhône-Alpes se montre dorénavant plus calme et plus posé. Pas de provocation ni d’attaque frontale à l’encontre de ses adversaires politiques. Le nouveau patron des Républicains le sait : pour retrouver sa crédibilité, la droite doit se démarquer clairement du Front national et renouer avec son aile la plus modérée.

Mea culpa

« Notre pays a des atouts que peu de pays ont, estime-t-il. Ma conviction c’est que pour les valoriser, nous devons retrouver les valeurs qui nous ont toujours permis d’avancer ». Les premières d’entre elles ? « Le sens du travail, de l’effort, du mérite ». « Mais aussi les valeurs de respect, de laïcité. » Conscient par ailleurs que la droite a, cette année, parfois « écœuré » les Français, Laurent Wauquiez, assume les erreurs de sa famille et profite de l’occasion pour faire son mea culpa. Souhaitant « tirer les leçons des erreurs du passé », il assure vouloir « construire une nouvelle droite, avec des nouveaux visages » et « proposer une opposition qui ne soit pas sectaire ».

Plus nuancé

Son premier combat : la défense des classes moyennes et des retraités. Plus question de parler de « cancer de la société » pour évoquer l’assistanat. Laurent Wauquiez est dorénavant plus nuancé, affirmant vouloir soutenir les salariés au SMIC, « qui souvent constate qu’il ne gagne pas plus que s’il restait chez lui à toucher les prestations sociales ». Sur la question de l’immigration, l’homme se montre moins belliqueux et plus pédagogue, rappelant que la France n’a plus les mêmes capacités d’intégration que dans les années 1970. « Notre pays ne pourra pas continuer à accueillir autant d’immigrés », explique-t-il. Autre objectif ? « Construire une droite qui tourne le dos aux affaires, capable d'offrir un visage éthique et responsable », explique Laurent Wauquiez dans une interview publiée sur le site du parti. Un défi de taille dont pourrait dépendre, à terme, la survie de sa famille politique.

@CapucineCoquand

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Changement de gouvernance chez BPI Group

Changement de gouvernance chez BPI Group

L’amiral Olivier Lajous prend les fonctions de directeur général du groupe BPI et remplace ainsi Sabine Lochmann.

Éolien en Mer : coupe drastique dans les subventions

Éolien en Mer : coupe drastique dans les subventions

L’État a annoncé avoir renégocié à la baisse sa participation financière des les projets de développement de l’éolien de mer. Cette négociation concer...

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent illégaux »

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent il...

Souffrant d’une image sulfureuse, le secteur des jeux de hasard est extrêmement régulé et les acteurs les plus dynamiques peinent à innover dans ce co...

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Le fabricant et distributeur français de jouets et de cartes est en passe d’être revendu par Eurazeo. Quatre fonds et un industriel sont encore en lic...

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

Delphine Roussellier pilote l’université RH de la SNCF, le centre de formation des acteurs RH de l’ensemble du groupe SNCF, qui réunit 270 000 perso...

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Après deux années de débat interne, les institutions européennes se sont mises d’accord sur les objectifs énergétiques à atteindre sur la prochaine dé...

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de chacun »

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de...

Nommé l’an dernier au poste de président de l’Association française des investisseurs institutionnels (AF2i), Jean-François Boulier met un point d’org...

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

Dans les tuyaux depuis de nombreux mois, la vente de 49,99 % des tours télécoms se fait au profit du fonds « infra » de la société d’investissement am...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message