Vincent Cocquebert, cocon de sort !

Vincent Cocquebert, cocon de sort !

Dans La civilisation du cocon, Vincent Cocquebert analyse un nouveau phénomène de société : la tendance à vivre enfermé dans sa zone de confort et à fuir la réalité. Loin du cocooning généralisé, ce nouveau mode de vie pourrait annoncer une civilisation effrayante…

C’est l’histoire d’un auteur qui, après le premier confinement, souhaite écrire sur l’enfer de la vie en vase clos. Il découvre qu’en réalité des millions de personnes ont apprécié cette période tant notre société nous habitue à vivre dans un cocon. Ce sont les implications économiques et sociales de cette existence quasi coupée du monde réel que le journaliste Vincent Cocquebert analyse avec audace dans un essai publié chez Arkhé, éditeur habitué à identifier avant les autres des faits sociaux qui décoiffent.

Cocon, késako ?

La vie dans un cocon commence dès l’enfance. Les parents surprotègent leurs enfants : interdiction de les gronder, volonté de les préserver d’un monde perçu comme dangereux… Détail révélateur déniché dans le livre, depuis trois générations, les enfants s’éloignent de moins en moins de leur domicile pour jouer. À l’adolescence, arrive le temps des réseaux sociaux : on quitte de moins en moins sa chambre, on discute en ligne avec ses pairs. Il est alors facile d’échanger uniquement avec des personnes aux goûts semblables et de bloquer celui qui nous déplaît. Pensant bien faire, les algorithmes des sites d’information, des réseaux sociaux ou des applis de rencontre nous font remonter uniquement ce qui est susceptible de nous plaire. À l’âge adulte, il est techniquement possible de tout commander sans sortir de chez soi et de déployer un "véritable arsenal de protections physiques et psychiques pour mettre à distance un monde qui nous oppresse". Les conséquences sur notre société sont réelles puisque, pour la première fois dans l’histoire, l’homme ne cherche plus à comprendre ou améliorer le monde mais à s’en protéger. Quiconque vit dans son cocon devient amorphe, ne crée plus, ne débat plus, n’innove plus.

Un tremplin pour censeurs

La thèse développée par Vincent Cocquebert permet de mieux comprendre l’essor du mouvement "woke" et des communautaristes portant atteinte à la liberté d’expression. Ces nouvelles idéologies dogmatiques seraient le fruit de jeunes adultes choyés, ultra émotifs, habitués à rester engoncés dans des certitudes. Une jeunesse qui préfère les réunions en non-mixité, les quotas et les safe spaces au vivre-ensemble. Une jeunesse qui privilégie la censure au débat. Quiconque instillerait le doute dans les esprits doit être censuré, interdit, bref "cancelled " comme on dit outre-Atlantique. De l’autre côté du spectre politique, les partis de droite populistes s’adressent également à ce public. Ils perçoivent "l’autre" comme un ennemi potentiel ? Ils sont plus réceptifs aux slogans qu’aux débats de fond ? Reçoivent l’information influencés par des biais de conformité ? Quelle cible de choix pour les mouvements xénophobes ! Véritable shot intellectuel, cet essai percutant nourrit la réflexion en mettant des mots sur un sujet que nous pressentions. Il est probable que, dans les années à venir, des auteurs et des sociologues affineront les thèses étayées par un auteur décidément très inspiré qui nous décrit une possible dictature appuyée par des êtres amorphes confortablement installés sur leur canapé.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Ces personnalités inspirantes qui vont éclairer votre été

Ils sont  journalistes, universitaires, linguistes, journalistes, entrepreneurs...  Décideurs Magazine est parti à leur rencontre pour des échanges inspirants qui nourriront votre réflexion estivale.
Sommaire Trouver les mots Gabrielle Halpern : "L’hybridation représente une stratégie de survie" Étienne Klein : "À mesure qu’on gagne en compétences, on perd en arrogance" J-M Ferry : "Nous n’avons pas trouvé de relégitimisation du projet européen" Bernard Cerquiglini : "Pendant la crise, il y a eu une appropriation collective de la langue" Delphine Horvilleur, la lumière après le tunnel Jeff Bezos. Mais où s’arrêtera-t-il ? Nicolas Hazard (Inco) : "Je rêve que l’ESS ne soit plus un secteur"
Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Cela fait dix ans que des députés représentent les Français vivant à l’étranger. Voyages incessants, relations avec les électeurs, travail dans l’hémi...

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

L’un des comptes parodiques les plus célèbres de l’Hexagone a disparu de Twitter. Si certains fêtent une victoire contre la fachosphère, d’autres dépl...

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

Critique, la situation de la justice ? Oui, reconnaît le rapport sur les États généraux de la justice paru le 8 juillet. Mais pour les entreprises, l’...

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

Un détail psychologique, peu mis en avant dans la presse, pourrait empêcher un rapprochement entre LR et Renaissance à l’Assemblée nationale. Il prouv...

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Qui succèdera à Christian Jacob à la tête de LR ? Certaines voix s’élèvent pour réclamer le retour du président de la région Auvergne Rhône-Alpes qui,...

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

Durant son discours de politique générale, la première ministre a déclaré que l’État reprendrait le contrôle de la totalité du capital d’EDF.

Remaniement, la macronie serre les rangs

Remaniement, la macronie serre les rangs

Des responsables LR et PS qui ne se bousculent plus au portillon, des alliés à "fidéliser", des marcheurs de combat qui montent en grade ou effectuent...

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Le maire d’Angers, proche d’Édouard Philippe et numéro deux d’Horizons, remplace Amélie de Montchalin, battue aux élections législatives, au ministère...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message