Validation de la loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire

Si le texte a été déclaré conforme à la Constitution dans sa quasi-totalité, deux dispositions ont toutefois été censurées par le Conseil constitutionnel qui les a jugées trop attentatoires aux libertés individuelles.

Si le texte a été déclaré conforme à la Constitution dans sa quasi-totalité, deux dispositions ont toutefois été censurées par le Conseil constitutionnel qui les a jugées trop attentatoires aux libertés individuelles.

La loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire adoptée par le Parlement le 9 mai dernier vient d’être validée par le Conseil constitutionnel qui censure cependant deux dispositions. La première est la mise en quarantaine obligatoire et l’isolement prolongé des malades sans intervention d’un juge. Ont donc été considérées comme des mesures privatives de liberté celles qui consistent en "un isolement complet, lequel implique une interdiction de toute sortie" ou celles qui "imposent de demeurer à son domicile ou dans son lieu d’hébergement pendant une plage horaire de plus de douze heures par jour". D’après les juges constitutionnels, de telles mesures ne sont pas accompagnées de garanties ni de contrôle par le juge judiciaire. 

Seconde censure : le système d’information qui permet le traitement des données destinées au traçage des personnes malades et de celles qui ont été en contact avec elles. Si ce dispositif "poursuit l’objectif de valeur constitutionnelle de protection de la santé" d’après le Conseil, ce dernier voulait toutefois s’assurer que les données extraites des fichiers utilisés pour le suivi épidémiologique et la recherche sur le coronavirus soient exclues des informations de contact (e-mail et numéro de téléphone notamment) des personnes inscrites dans le fichier. Dans le même sens, le Conseil a censuré la mesure qui prévoit que les organismes assurant l’accompagnement social (tels que les centres communaux d’action sociale) puissent avoir accès à ces données. 

Massilva Saighi

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

OMS : les 5 success stories

OMS : les 5 success stories

L'Organisation mondiale de la santé joue, depuis sa création, le rôle de chef de file en matière de prise de décisions sanitaires à l'échelle mondiale...

Moon Jae-in et Park Neung-hoo : action... réaction.

Moon Jae-in et Park Neung-hoo : action... réaction.

Sans surprise, le président Moon vient d'être réélu à la tête de son pays ; une victoire – éclatante… - dans laquelle sa gestion magistrale de la cris...

Bill Gates : le visionnaire

Bill Gates : le visionnaire

Le fondateur de la Fondation Bill & Melinda Gates n’a pas attendu la crise actuelle pour réfléchir aux enjeux sanitaires, humains et économiques d...

Personnel soignant : les combattants

Personnel soignant : les combattants

En première ligne de la lutte menée contre la pandémie, sur-sollicités par l’afflux de malades et surexposés au risque de contamination, les médecins...

Donateurs privés et milliardaires : des héros peu discrets

Donateurs privés et milliardaires : des héros peu discrets

Certains des hommes d’affaires les plus éminents du monde - Jack Dorsey, Azim Premji, Andrew Forrest... - ont fait des dons pour lutter contre le coro...

Isolement des malades, le casse-tête français

Isolement des malades, le casse-tête français

Certains pays pratiquent l’isolement des personnes atteintes du Covid-19 qui sont placées en quarantaine dans des hôtels ou à domicile. Le gouvernemen...

Coronavirus. Quelle est la proportion d'infectés dans le monde ?

Coronavirus. Quelle est la proportion d'infectés dans le monde ?

Selon les chiffres de l’université John Hopkins, seuls 0,5% des Américains auraient été touchés par le Covid-19. Si la proportion est en réalité plus...

Coronavirus au Brésil, le fiasco Bolsonaro

Coronavirus au Brésil, le fiasco Bolsonaro

Le Brésil est le pays du monde où le virus progresse le plus rapidement depuis quelques jours. Pas de quoi alarmer son président qui continue à combat...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message