Valeur et Capital succombe à l’appel du private equity

Le groupe intégré dans le domaine des services immobiliers s’initie au private equity après 35 ans d’existence, avec une opération de LBO primaire qui donne une prise de participation majoritaire au fonds Montefiore Investment.

Le groupe intégré dans le domaine des services immobiliers s’initie au private equity après 35 ans d’existence, avec une opération de LBO primaire qui donne une prise de participation majoritaire au fonds Montefiore Investment.

C’est sous l’impulsion du partenaire financier Montefiore Investment, que le gérant-distributeur de produits immobiliers Valeur et Capital entend imposer son leadership. Créé en 1985, le groupe fait son entrée dans le monde du capital-investissement avec une opération de LBO qui conduit à une prise de participation majoritaire de Montefiore Investment (57 %), les fondateurs du groupe Dora d’Ambrosio et Christophe Verpillot conservant le solde des titres. Cet investissement permettra d’alimenter de nouveaux projets essentiellement par croissance interne. Actuellement, le groupe gère 9 000 logements résidentiels et 3 800 lots de résidences étudiantes. Ce partenariat devrait conduire à une augmentation significative de ces opérations de gestion d’ici à 2022. Le closing est prévu courant du quatrième semestre de cette année et reste soumis à l’approbation de l’Autorité de la concurrence.

Nouveau coup de maître pour Montefiore

Les entreprises ne semblent plus pouvoir échapper à l’appel du capital-investissement. Face à des besoins de développement rapide et refusant de sortir d’un écosystème bien établi, les sociétés  recourent aux fonds de private equity dont le soutien financier est devenu indispensable. Valeur et Capital l’a bien compris. Avec un chiffre d’affaires de 115 millions d’euros en 2018, en croissance de + 26 % et 650 collaborateurs, Valeur et Capital jouit d’une force commerciale salariée unique en France, associant un marketing digital très performant (entités dédiées au webmarketing et à la transformation digitale) et un réseau physique de 35 agences premium. Un investissement nécessaire pour poursuivre sur cette voie de croissance et qui parallèlement, contribue à alimenter le portefeuille de Montefiore Investment, le spécialiste des PME et ETI de services, qui surfe déjà sur une déferlante d’opérations cette année, toujours plus diversifiées.

Cédant : conseil M&A (Edmond de Rothschild Corporate Finance) ; VDD financière (Eight Advisory) ; audit juridique (Lamartine).

Acquéreur : audit financier (PwC) ; conseil juridique (DLA) ; conseil fiscal (Mayer Brown) ; audit stratégique (Roland Berger) ; conseil financement (Messier Maris)

Etablissement de financement (Hayfin)

Inès Giauffret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Yves Rocher, écolo par nature

Yves Rocher, écolo par nature

Il y a quelques mois, Yves Rocher devenait la première entreprise à mission de France. Un aboutissement logique pour le groupe qui, depuis ses origine...

Oaklins, l’heure de la maturité

Oaklins, l’heure de la maturité

En quinze ans d'existence, Oaklins s'est fait une place sur le marché des fusions-acquisitions en offrant à ses clients un accompagnement sectoriel pe...

E. Laillier (Tikehau Capital) : "La priorité est donnée à la gestion pour compte de tiers"

E. Laillier (Tikehau Capital) : "La priorité est donnée à la gestion pour compte de tiers"

En l’espace de quinze ans seulement, Tikehau Capital a réussi à s’imposer comme l’un des acteurs incontournables de la place financière parisienne. Fo...

Deux nouvelles nominations chez Apax Partners

Deux nouvelles nominations chez Apax Partners

Apax annonce deux nouvelles nominations au sein de l’équipe investissement.

Volocopter lève 37 millions d’euros pour certifier son taxi volant

Volocopter lève 37 millions d’euros pour certifier son taxi volant

La start-up allemande, Volocopter, spécialisée dans la mobilité aérienne urbaine (UAM), vient de clôturer un tour de table de 37 millions d’euros, des...

Natixis cède 29,5 % du capital de la Coface pour près de 500 millions d’euros

Natixis cède 29,5 % du capital de la Coface pour près de 500 millions d’euros

La banque d'investissement française filiale du groupe BPCE, Natixis, vend plus de 70 % de sa participation dans la Coface, société d’assurance-crédit...

Fintech, Revolut creuse l’écart avec la concurrence

Fintech, Revolut creuse l’écart avec la concurrence

En levant 500 millions de dollars, la néobanque londonienne distance ses concurrentes. Ce tour de table, qui la valorise 5,5 milliards, est un signal...

M.Le Brignonen (Tracfin) : "La France a un dispositif anti-blanchiment à faire valoir"

M.Le Brignonen (Tracfin) : "La France a un dispositif anti-blanchiment à faire valoir"

Directrice de Tracfin depuis le mois de juillet 2019, Maryvonne Le Brignonen a pris ses nouvelles fonctions à un moment stratégique : celui de la prép...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message