Valeur et Capital succombe à l’appel du private equity

Le groupe intégré dans le domaine des services immobiliers s’initie au private equity après 35 ans d’existence, avec une opération de LBO primaire qui donne une prise de participation majoritaire au fonds Montefiore Investment.

Le groupe intégré dans le domaine des services immobiliers s’initie au private equity après 35 ans d’existence, avec une opération de LBO primaire qui donne une prise de participation majoritaire au fonds Montefiore Investment.

C’est sous l’impulsion du partenaire financier Montefiore Investment, que le gérant-distributeur de produits immobiliers Valeur et Capital entend imposer son leadership. Créé en 1985, le groupe fait son entrée dans le monde du capital-investissement avec une opération de LBO qui conduit à une prise de participation majoritaire de Montefiore Investment (57 %), les fondateurs du groupe Dora d’Ambrosio et Christophe Verpillot conservant le solde des titres. Cet investissement permettra d’alimenter de nouveaux projets essentiellement par croissance interne. Actuellement, le groupe gère 9 000 logements résidentiels et 3 800 lots de résidences étudiantes. Ce partenariat devrait conduire à une augmentation significative de ces opérations de gestion d’ici à 2022. Le closing est prévu courant du quatrième semestre de cette année et reste soumis à l’approbation de l’Autorité de la concurrence.

Nouveau coup de maître pour Montefiore

Les entreprises ne semblent plus pouvoir échapper à l’appel du capital-investissement. Face à des besoins de développement rapide et refusant de sortir d’un écosystème bien établi, les sociétés  recourent aux fonds de private equity dont le soutien financier est devenu indispensable. Valeur et Capital l’a bien compris. Avec un chiffre d’affaires de 115 millions d’euros en 2018, en croissance de + 26 % et 650 collaborateurs, Valeur et Capital jouit d’une force commerciale salariée unique en France, associant un marketing digital très performant (entités dédiées au webmarketing et à la transformation digitale) et un réseau physique de 35 agences premium. Un investissement nécessaire pour poursuivre sur cette voie de croissance et qui parallèlement, contribue à alimenter le portefeuille de Montefiore Investment, le spécialiste des PME et ETI de services, qui surfe déjà sur une déferlante d’opérations cette année, toujours plus diversifiées.

Cédant : conseil M&A (Edmond de Rothschild Corporate Finance) ; VDD financière (Eight Advisory) ; audit juridique (Lamartine).

Acquéreur : audit financier (PwC) ; conseil juridique (DLA) ; conseil fiscal (Mayer Brown) ; audit stratégique (Roland Berger) ; conseil financement (Messier Maris)

Etablissement de financement (Hayfin)

Inès Giauffret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Carbone Savoie, retour sur un retournement exemplaire

Carbone Savoie, retour sur un retournement exemplaire

La reprise de Carbone Savoie par Tokai Carbon coche toutes les cases du retournement idéal : financier et réputationnel pour Alandia Industries; socia...

M. Boché-Robinet : "Les WiR, c’est un réseau, des savoirs, de la convivialité, de bons moments"

M. Boché-Robinet : "Les WiR, c’est un réseau, des savoirs, de la convivialité, de bons moments"

L’association des WiR (Women in Restructuring) est une jeune association, créée en 2018. Elle connaît un développement rapide et compte aujourd’hui pr...

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre capacité à innover"

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre ca...

Toute entreprise qui rencontre des difficultés bénéficie autour d’elle de divers acteurs pour lui venir en aide. Delphine Caramalli, associée de Cliff...

N.Guffroy (Grain de Malice) :  "À partir du moment où les salariés sont remobilisés, tout se passe bien"

N.Guffroy (Grain de Malice) : "À partir du moment où les salariés sont remobilisés, tout se passe b...

Comme beaucoup d’entreprises du retail, l’entreprise de prêt-à-porter Grain de Malice affronte une forte concurrence et un avenir bien incertain pour...

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Alors que la crise sanitaire se prolonge, comment juger les mesures économiques et budgétaires mises en œuvre pour tenter de circonscrire ses effets ?...

Jean-Pierre Mustier, le directeur général d’UniCredit démissionne

Jean-Pierre Mustier, le directeur général d’UniCredit démissionne

Après quatre ans passés à la tête de la banque italienne UniCredit, qu’il a redressé d’une main de maître, le français Jean-Pierre Mustier met fin à s...

C. Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

C. Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

Même si la vague de défaillances attendue en 2020 n’a pas eu lieu, les conséquences de la pandémie sur l’économie française ne sont pas négligeables....

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

Jeudi 26 novembre étaient décernés les prix pour les meilleures opérations financières 2019 par le Club des Trente. Cette année, ce sont la Française...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte