Valérie Pecresse revendique une région «businessfriendly»

Après un an à la tête de la région, l’heure est au bilan pour sa présidente.

Après un an à la tête de la région, l’heure est au bilan pour sa présidente.

« Plus des deux tiers des mesures du programme de campagne ont d’ores et déjà été votées », assure Valérie Pécresse, satisfaite du travail accompli. Sa priorité ? Faire de l’Île-de-France, une région « businessfriendly » pour « attirer les sièges sociaux des entreprises », explique-t-elle lors d’une conférence débat organisée par le mouvement patronal Ethic dans le courant du mois d’octobre. « La région est le moteur de la France », poursuit-elle. Combiner politique de l’emploi et attractivité pour les entreprises, rénover la formation, engager la révolution dont les transports transiliens ont besoin… autant d’objectifs que celle qui souhaite « faire de l’Île-de-France la première métropole européenne », espère mener à bien dans les prochaines années. Une politique qui ne fait pas l’unanimité. Pour le président du groupe socialiste au conseil régional, « Valérie Pécresse a fait reculer la région et creusé les inégalités », laissant de côté certains enjeux comme ceux de l’économie sociale et solidaire, de la rénovation urbaine ou encore de la construction de logements sociaux. Le groupe UDI se montre de son côté plus modéré. Son président, Frank Cecconi, « salue le chemin parcouru depuis un an», même si « l’urgence demeure sur de nombreux chantiers ».

@CapucineCoquand

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Emmanuel Macron candidat des classes moyennes, des seniors et des très jeunes. Marine Le Pen plus que jamais souveraine dans les milieux populaires où...

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Mesures en faveur des classes moyennes, impact de la crise sanitaire sur les prix, choix d’un centre-ville dense… Le communiste Ian Brossat, adjoint a...

Stéphane Bancel, PDG de Moderna, fait une entrée fracassante dans le "club" des milliardaires

Stéphane Bancel, PDG de Moderna, fait une entrée fracassante dans le "club" des milliardaires

À la tête de la biotech Moderna depuis près de dix ans, Stéphane Bancel n’a pas attendu la crise sanitaire pour parier sur une technologie qui, en acc...

Entre 2017 et 2021, l’image de Marine Le Pen s’est dégradée

Entre 2017 et 2021, l’image de Marine Le Pen s’est dégradée

Pour beaucoup d’observateurs, Marine Le Pen est sur la pente ascendante, au point d’envisager une victoire en 2022. Mais si l’on fait abstraction des...

Régionales. Manuel Valls, candidat PS en Ile-de-France ?

Régionales. Manuel Valls, candidat PS en Ile-de-France ?

Le parti socialiste s’apprêterait à "débrancher" Audrey Pulvar. Un nom surprise sortirait du chapeau, celui de Manuel Valls qui retrouverait son parti...

Confinement, écoles, attestations, vaccins : ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Confinement, écoles, attestations, vaccins : ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Voici les points essentiels à retenir du discours du président de la République le 31 mars. Objectif : "fixer un nouveau cap", "garder la tête hors de...

Édito. Extrêmes limites

Édito. Extrêmes limites

Fétichisme de la race, censure, courbettes aux théocrates qui ne portent pas la République dans leur cœur : la "nouvelle gauche" se surpasse en ce moi...

L'ascension d'Éric Piolle

L'ascension d'Éric Piolle

Le maire de Grenoble semble prêt à défier Yannick Jadot à la primaire EELV. Si une victoire est possible, pas sûr qu’elle rende service à son camp.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte