V. Carreau : "Comet Meetings veut devenir le leader de la réunion et du séminaire non résidentiel"

Fondée en 2016, Comet Meetings a cassé les codes du séminaire non résidentiel. Et la société ne compte pas s’arrêter là. Explications avec Victor Carreau, cofondateur et CEO de Comet Meetings.
Victor Carreau (©Jared Chulski)

Fondée en 2016, Comet Meetings a cassé les codes du séminaire non résidentiel. Et la société ne compte pas s’arrêter là. Explications avec Victor Carreau, cofondateur et CEO de Comet Meetings.

Décideurs. Pouvez-vous nous présenter Comet Meetings ?

Victor Carreau. Nicholas Findling, Maxime Albertus et moi-même avons lancé notre société en 2016 après avoir travaillé notre concept pendant un an avec Pierre Kosciusko-Morizet, Jean-Romain Lhomme et Jérôme Muffat au sein de PJX10, un club de réflexion. Comet Meetings répond à une double problématique. D’abord émotionnelle, car nous avons constaté une inadaptation entre l’offre de lieux dédiés aux séminaires d’entreprise et les besoins des clients qui cherchent à stimuler la créativité de leurs équipes au travers de ces événements. Nous proposons un service client digne de l’hôtellerie haut de gamme et avons pensé le parcours clients dans une approche retail afin d’optimiser tous les points de passage. Ensuite, Comet Meetings répond à une problématique immobilière car le bail 3-6-9 a ses vertus mais engendre une facture importante. Nous avons fait le choix de signer des baux sur des durées bien plus longues, d’investir dans les actifs comme si nous en étions propriétaires et de proposer notre espace à la location pour une journée. Résultat : nos espaces de comeeting ont un coût inférieur de 40 % à l’offre qui faisait référence jusqu’alors sur le marché. Nous exploitons actuellement trois espaces à Paris qui totalisent 5 000 m² et avons levé 10 millions d’euros depuis la création de notre société.

Quels sont vos principaux axes de développement ?

Nous voulons mailler le territoire français en nous concentrant sur les berceaux privilégiés par les grandes entreprises. Nous ciblons donc les grandes métropoles françaises. Nous avons également l’intention de nous étendre à l’étranger en assurant le même niveau de service et de parcours clients. Néanmoins, nous veillons à proposer un univers et une expérience différents dans chaque lieu. Nous exploitons actuellement une jungle urbaine, une usine industrielle et un hôtel statutaire dont nous avons cassé les codes en le modernisant. En parallèle, nous discutons avec des acteurs immobiliers de premier plan pour amener de la flexibilité dans les grands ensembles et proposer une expérience unique qui permettra aux collaborateurs de s’épanouir au travail. Nous espérons concrétiser rapidement nos premiers projets dans ce registre.

Quelles sont vos ambitions ?

Nous voulons devenir le leader de la réunion et du séminaire non résidentiel en France et en Europe. Mais nous ne nous fixons pas d’objectifs en termes d’ouverture d’espaces. Pour devenir le « WeWork du comeeting » sur le continent, nous devons continuer à proposer la meilleure expérience possible à nos clients.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Cette interview est extraite du hors-série contenant les entretiens réalisés par Décideurs lors du Mipim 2019.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Mipim 2019 : une industrie en mouvement

Contrairement à ce que son nom laisserait penser, l’immobilier est une industrie en plein développement. Et ce à tous les niveaux de la chaîne de valeur, de l’aménageur à l’organisateur de salon en passant par les développeurs, les foncières, les investisseurs, les conseils, les utilisateurs ou les financeurs. Le Mipim 2019 a été une nouvelle fois l’occasion de s’en rendre compte.
Sommaire K. Habra : "Ivanhoé Cambridge ambitionne de doubler la taille de sa plateforme européenne" Christel Zordan : "Nuveen Real Estate souhaite constituer un portefeuille très équilibré" J. Schenk et C. Luithlen : "Real I.S. espère atteindre le seuil du milliard d’euros d’actifs sous gestion en France cette année" B. Cappelle (Savills France) : "Nous réfléchissons à des opérations de croissance externe" G. Deforge, W. Morelli et O. de Molliens : "Nous ne cherchons pas à être les leaders du marché, mais les meilleurs pour nos clie Caroline Lamaud et Joachim Dupont : "Anaxago entame une nouvelle phase de développement" L. Knights et A. Angel : "Kwerk veut lancer une offre à destination des grands comptes" Retour sur les temps forts du Mipim 2019 Ronan Vaspart : "Le Mipim n’est plus seulement un animateur de la communauté immobilière"
La veille urbaine du 21 avril 2021

La veille urbaine du 21 avril 2021

DTZ Investors vend l’immeuble “Equinox” à Clichy à un fonds d’investissement conseillé par HW Capital, Espaces Ferroviaires retient GA Smart Building...

La veille urbaine du 20 avril 2021

La veille urbaine du 20 avril 2021

La Française REM acquiert, auprès d’AG2R La Mondiale, un immeuble de bureaux à Montreuil, le Groupe Duval annonce le lancement des travaux du nouveau...

La veille urbaine du 19 avril 2021

La veille urbaine du 19 avril 2021

Kaufman & Broad livre un immeuble de bureaux de 10 000 m² à Arcueil, Crédit Agricole Assurances et Crédit Agricole Immobilier signent un partenari...

La veille urbaine du 16 avril 2021

La veille urbaine du 16 avril 2021

Barings acquiert un immeuble de bureaux à Paris 11 auprès du Groupe Financière JL, Bouygues Immobilier et Linkcity démarrent les travaux du projet “Le...

S. Vondière, J. Chavry :  "Refonder la ville sur la ville"

S. Vondière, J. Chavry : "Refonder la ville sur la ville"

Dans un contexte impacté par la crise sanitaire et soumis à un changement de municipalité, Lyon veut faire figure de chef de file en matière de réflex...

La veille urbaine du 15 avril 2021

La veille urbaine du 15 avril 2021

BlackRock Real Assets annonce la signature d’un bail de 5 500 m² avec la société Energies France à Gennevilliers, Poste Immo, la Banque des Territoire...

La veille urbaine du 14 avril 2021

La veille urbaine du 14 avril 2021

Copper and Co acquiert un parc de locaux d’activités de 4 323 m² à Chambly (60), Gecina se dote d’un Comité d’Orientation et de Prospective, l'agence...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte