V. Beth : "Nous voulons faire de Soneka un outil de référence dans l’univers immobilier européen"

Un peu plus de trois ans après son lancement, Soneka a fait du chemin. Cette solution web d‘asset management dédiée à l'immobilier vient notamment d'être retenue par AEW pour faciliter la gestion de 2 000 actifs. Victor Beth, CEO et co-fondateur, fait le point sur le développement de sa société et dévoile ses ambitions.
Victor Beth (©D.R.)

Un peu plus de trois ans après son lancement, Soneka a fait du chemin. Cette solution web d‘asset management dédiée à l'immobilier vient notamment d'être retenue par AEW pour faciliter la gestion de 2 000 actifs. Victor Beth, CEO et co-fondateur, fait le point sur le développement de sa société et dévoile ses ambitions.

Décideurs. Quelle est la proposition de valeur de Soneka ?

V. Beth. Soneka est la seule solution web d‘asset management couvrant l’ensemble du cycle immobilier. Elle a été fondée par Benoît André et moi-même en avril 2017. Elle s’appuie sur un moteur de calcul financier puissant qui offre des fonctionnalités supplémentaires par rapport à ceux des acteurs historiques comme Finasset ou Argus. Nos utilisateurs peuvent en effet piloter leur portefeuille immobilier en ayant accès à une multitude d’indicateurs liés à l’occupation et au rendement mais aussi à la commercialisation, aux cessions, aux acquisitions… Soneka intègre également une fonction de reporting permettant de sortir des tableaux de bord complets pour les clients, l’exposition du portefeuille… Autre exclusivité très appréciée de nos clients : l’intégration de Soneka avec Excel et Powerpoint pour automatiser les matrices de reporting standards des clients. Benoît et moi-même ayant travaillé sur tous les métiers de l’immobilier, nous avons créé un outil répondant aussi bien aux attentes des fonctions siège qu’aux collaborateurs opérationnels. Soneka se distingue ainsi des outils traditionnels qui sont gérés par quelques experts, ce qui provoque une déperdition de l’information.

Quel premier bilan tirez-vous de cette aventure entrepreneuriale ?

Au départ c’était effectivement une "aventure" entrepreneuriale. Nous avons maintenant passé un cap, vue la taille de notre équipe et surtout de notre portefeuille clients. Installés chez Startway depuis le début, nous sommes treize aujourd’hui. A noter que Wilco, l’accélérateur de start-up de la Région Île-de-France, nous accompagne. Soneka est déjà en production chez plusieurs clients couvrant toutes les classes d’actifs immobilières car notre solution a été conçue pour répondre à tous les besoins. Poste Immo a été notre premier client d’envergure en 2018. Nous avons remplacé 4 outils et sommes utilisés aujourd’hui par 400 collaborateurs de cet opérateur pour un parc total de 11 000 immeubles. Nous avons également séduit ONV (ndlr : l’opérateur national de ventes, filiale d’Action Logement), Colliers Global Investors, Batipart, Valimmo, Novaxia pour son offre de SCPI et plus récemment le groupe AEW. Ce dernier a recours à notre service pour ses activités institutionnelle et grand public, soit environ 2 000 actifs représentant une valorisation de 32 Mds€. Notre objectif est de mettre en production l’offre d’ici la fin d’année afin que les équipes d’AEW puissent commencer à utiliser Soneka début 2021. Nous venons également de conclure un accord avec Midi2i, filiale de la Caisse d’Epargne de Midi Pyrénées dédiée à l’immobilier qui dispose d’un portefeuille conséquent en régions. 

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur votre activité ?

Nous n’avons pas eu recours au chômage partiel, bien au contraire : nous avons continué à recruter. Nous avons intégré les patrimoines de l’ONV et de Colliers Global Investors pendant le confinement et finalisé le contrat avec AEW. Cette réussite tient aux caractéristiques de notre outil qui est particulièrement utile pendant les périodes de crise. Nous aurions d’ailleurs aimé l’avoir à disposition en 2008 quand nous étions chez GE Capital Real Estate.

"Nous allons structurer le volet commercial"

Quelles sont les prochaines étapes de votre stratégie d’expansion ?

Nous devons commencer par mener à bien l’intégration du parc d’AEW dans notre outil. C’est d’autant plus important que ce contrat représentera une vitrine pour nous. Nous avons l’intention ensuite de continuer à gagner des parts de marché. Pour ce faire, nous allons structurer le volet commercial. Nous pourrions également cibler de nouveaux clients. Nous avons par exemple développé un module permettant de suivre des cash-flow leveragé et d’intégrer des ratios incluant la dette. Il pourrait servir à des prêteurs qui souhaiteraient suivre les covenants de leurs dossiers. A moyen terme, nous envisageons de nous étendre au niveau européen. Nous avons déjà un pied dans certains pays comme l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne à travers l’intégration des actifs de Batipart et d’AEW.

Comment financez-vous votre développement ?

Nous n’avons pas eu besoin de réaliser de levée de fonds jusqu’à maintenant. Le contrat avec Poste Immo nous a permis d’avoir accès à des financements bancaires et Wilco nous a accordé un prêt à taux zéro, ce qui a contribué à développer nos produits et le service clients. Nous aurons peut-être recours à un financement extérieur dans quelques mois pour soutenir notre stratégie.  

Quelles sont vos ambitions à moyen terme ?

Nous voulons faire de Soneka un outil de référence dans l’univers immobilier européen, de l’asset management jusqu’à la partie corporate – fund management. En corollaire de cette logique, nous cherchons à travailler avec d’autres acteurs qui apporteront une valeur ajoutée supplémentaire à notre offre, notamment dans la Proptech.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 12 mai 2021

La veille urbaine du 12 mai 2021

Groupama Gan REIM acquiert une plateforme logistique à Garons, Kaufman & Broad remporte le projet de la rue Malbec à Bordeaux, Réalités se dote d’...

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, nous dévoile la politique de l’entreprise en matière de gaz renouvelables ainsi que sur les projets affér...

La veille urbaine du 11 mai 2021

La veille urbaine du 11 mai 2021

Legendre Immobilier livre le nouveau site du Groupe Valeo à Créteil, première acquisition dans l’immobilier d’éducation aux Pays-Bas pour la SCPI Prim...

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Le projet de modification de l’article 1 de la Constitution issu des 149 propositions des 150 citoyens de la Convention climat a été adopté sans encom...

La veille urbaine du 10 mai 2021

La veille urbaine du 10 mai 2021

Novaxia Investissement développe 4 projets d’urbanisme transitoire à Clichy, Edgar Suites annonce une augmentation de capital de 104 M€ auprès de BC P...

La veille urbaine du 7 mai 2021

La veille urbaine du 7 mai 2021

Hemisphere et Bain Capital Credit acquièrent un projet de bureaux à Bagneux auprès de Coffim, le Groupe GDG pré-loue l’intégralité de son immeuble “H2...

La veille urbaine du 6 mai 2021

La veille urbaine du 6 mai 2021

6e Sens Entreprises acquiert un ensemble immobilier de 18 000 m² à Lyon 9, Pictet Alternative Advisors et Immobel acquièrent un immeuble de bureaux au...

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire"

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire...

Chaque année depuis cinq ans, Aera, leader du trading de certificats environnementaux en Afrique, double son chiffre d’affaires. En mars dernier, l’en...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte