Universal Music dans le viseur du Chinois Tencent

L’entrée du conglomérat Tencent au capital du numéro un mondial de la musique serait imminente.

L’entrée du conglomérat Tencent au capital du numéro un mondial de la musique serait imminente.

Le leader de l’industrie musicale, Universal Music, et celui du numérique Tencent sont-ils sur le point d’accorder leurs violons ? La chose n’est plus improbable. Vivendi, le propriétaire français du label américain, a annoncé avoir entamé des négociations préliminaires, non exclusives, avec le géant chinois Tencent, pour le rachat d’une partie de sa participation dans sa filiale. La transaction porte sur 10 % du capital d’Universal Music pour un prix de 3 milliards d’euros, avec une option d’achat de 10 % supplémentaire au même prix valable un an. Une opération qui s’annoncerait gagnante. L’acquisition permettrait à Vincent Bolloré, principal actionnaire du groupe Vivendi, de gagner jusqu’à 6 milliards d’euros. Les marchés n’ont d’ailleurs pas tardé à saluer ce projet ambitieux. Alors que le titre de Vivendi enregistrait une hausse de 9 % à la Bourse de Paris, le studio de musique était quant à lui valorisé 30 milliards d’euros.

Un bémol nommé Trump ?

Déjà poids lourd en Asie avec son application WeChat, dont la capitalisation boursière excède celle de Facebook, Tencent frapperait un grand coup. Il faut dire que la mariée a des atouts. Avec un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros, des revenus en hausse de 24 % au premier semestre 2018 et un catalogue d’artistes à faire pâlir la concurrence, le studio américain se présente comme une opportunité pour Tencent d’accéder à de nouveaux marchés. Seule ombre au tableau : le contexte géopolitique qui pourrait marquer d'un bémol l’euphorie ambiante. Associer les pionniers asiatiques et américains de la musique en ligne dans un climat de guerre commerciale est une aventure pour le moins risquée. Il n’est en effet pas certain que Donald Trump voie d’un bon œil l’entrée d’un groupe chinois au capital d’un actif national aussi stratégique.

Inès Giauffret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Fintech Business Day, le rendez-vous pour innover en finance

Fintech Business Day, le rendez-vous pour innover en finance

Le 7 novembre, au Palais Brongniart à Paris, se tient le Fintech Business Day emmené par Finance Innovation. Un rendez-vous qui balise la disruption e...

Lazard : Matthieu Pigasse donne sa démission

Lazard : Matthieu Pigasse donne sa démission

Présent depuis 2002 dans la très réputée banque d’affaires américaine, le responsable mondial des fusions-acquisitions pourrait atterrir chez un concu...

M.Favre (Faurecia) : "À mi-2020, soit un an après le rachat, Clarion sera intégrée à tous nos outils"

M.Favre (Faurecia) : "À mi-2020, soit un an après le rachat, Clarion sera intégrée à tous nos outils...

En mars dernier, Faurecia a finalisé l’acquisition de Clarion, spécialisé dans les systèmes de navigation automobile. Michel Favre, vice-président exé...

Generali France recrute Alessandra Gaudio

Generali France recrute Alessandra Gaudio

Ancienne directrice générale de Swiss Life Banque Privée, Alessandra Gaudio est nommée directrice en charge de la création et de la direction de la no...

Michel Wolfovski (Club Med) : "Notre refinancement comprend une dimension RSE"

Michel Wolfovski (Club Med) : "Notre refinancement comprend une dimension RSE"

La croissance de Club Med ne s’arrête plus depuis son entrée dans le giron du Chinois Fosun, comme en témoignent les résultats financiers en hausse. M...

La Monnaie de Paris renouvelle une partie de sa direction

La Monnaie de Paris renouvelle une partie de sa direction

L’institution parisienne annonce une double nomination : Arnaud Laëron prend les rênes de la direction des finances et de la performance alors que Nic...

P. Darmayan (ArcelorMittal) : "Sans neutralité commerciale, il ne peut y avoir de neutralité carbone"

P. Darmayan (ArcelorMittal) : "Sans neutralité commerciale, il ne peut y avoir de neutralité carbone...

Philippe Darmayan, président d'ArcelorMittal France, explique les choix stratégiques du groupe dans un contexte de surproduction mondiale sur le march...

La pépite franco-américaine Algolia lève 110 millions de dollars

La pépite franco-américaine Algolia lève 110 millions de dollars

La plateforme de "search as a service" basée en Californie réalise un financement de série C d’un montant de 110 millions de dollars auprès de plusieu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message