Unibail-Rodamco-Westfield : le retail a un nouveau leader

En mettant la main sur Westfield, Unibail-Rodamco a basculé dans la cour des très grands, tout en s'offrant une porte d'entrée unique sur le monde de l'immobilier commercial anglo-saxon.

En mettant la main sur Westfield, Unibail-Rodamco a basculé dans la cour des très grands, tout en s'offrant une porte d'entrée unique sur le monde de l'immobilier commercial anglo-saxon.

Première foncière cotée européenne, leader incontesté des centres commerciaux sur le Vieux Continent grâce à sa présence dans onze pays et un portefeuille d’actifs d’une valeur de 43,1 milliard d’euros, Unibail-Rodamco a pris, en 2018, une nouvelle dimension avec l'acquisition de l'australien Westfield, pour un montant de 20,4 milliards d'euros.

De mastodonte européen à numéro un mondial

Avec ce rachat, la foncière française applique la recette qu'il avait déjà utilisée en 2008 lors de sa fusion avec la foncière néerlandaise Rodamco et qui lui avait permis de devenir le leader incontesté de l'immobilier commercial en Europe. En se mariant avec l'australien, la SIIC (société d'investissement immobiliers cotée) ajoute trente-cinq centre commerciaux aux soixante-douze que comptait déjà son portefeuille, portant son patrimoine total à près de 62 milliards d'euros, auxquels s'ajoutent un pipeline de 5 milliards d'euros supplémentaires. Unibail-Rodamco s'est donc offert une porte d'entrée de choix aux États-Unis et au Royaume-Uni, car, en plus d'actifs de choix, la marque Westfield affiche une notoriété sans égale auprès du grand public et des enseignes du monde anglo-saxon, ce qu'explique Christophe Cuvillier, président du directoire du groupe : « Plus que des propriétaires, nous devons être des animateurs de centres, organiser le parcours des clients, le renouvellement des enseignes, l'animation grâce à des événements qui font venir le public... La marque Westfield déjà identifiée comme un label d'excellence aux États-Unis et en Grande-Bretagne le deviendra bientôt ici. » De là à penser que le complexe patronyme Unibail-Rodamco-Westfield puisse rapidement évoluer...

Un montage pionnier

L'originalité du rapprochement entre les deux géants commerciaux vient également de la complexité de l'opération : les différentes composantes de Westfield ont été acquises pour partie par Unibail-Rodamco et pour partie par une société néerlandaise WFD Unibail-Rodamco NV, créée pour l'occasion, et dont Unibail-Rodamco a conservé 40 % du capital. Ses actions ont été « jumelées » avec celles d'Unibail-Rodamco, créant ainsi un groupe à deux têtes. L'actionnariat commun permet ainsi au groupe de fonctionner comme une entité financière unique, tout en maintenant un régime fiscal globalement équivalent à ceux dont bénéficiaient chacune des deux entités, malgré des cadres juridiques et fiscaux très différents. De nombreux experts ont considéré que ce montage ouvrait une « troisième voie » entre fusion et acquisition, deux sociétés s'unissant par des liens capitalistiques originaux en créant une entité qui présente les principales caractéristiques et avantages d'un groupe unifié. Le siège restera quant à lui en France, une rareté lors de ce type d'opérations.

Conseils acquéreur :

  • Juridique : Darrois Villey Maillot Brochier (conseil principal), Allens (droit australien), NautaDutilh (aspects corporate et M&A de droit néerlandais), Clifford Chance (financement), Shearman & Sterling (droit américain), Capstan (droit social français)
  • Fiscal : Lacourte Raquin Tatar, Loyens & Loeff (droit fiscal néerlandais), Allen & Overy (droit fiscal anglais)
  • Financiers : Deutsche Bank, Goldman Sachs

 

Conseils cédant :

  • Juridique : King & Wood Mallesons, Skadden Arps, Slate, Meagher & Flom, Debevoise & Plimpton, Greenberg Traurig
  • Fiscal : Greenwoods, Herbert Smith Freehills (droit fiscal australien)
  • Financiers : Rothschild & Co (conseil principal), Jefferies, UBS

 

Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Deals de l'année : les 10 opérations les plus marquantes de 2018

L'année 2018 restera un millésime d'exception en matière de M&A et au niveau mondial. En un an, les opérations de fusions-acquisitions se sont envolées de 22,3 % en valeur pour atteindre 2 720 milliards de dollars. Nous en avons sélectionné dix, celles dont on se souviendra probablement dans quelques années.
Sommaire Goldman Sachs rentre dans le jeu de Voodoo pour 200 M$ Delachaux : le private equity a le dernier mot ! Spotify triomphe sur le Nasdaq Idex souffle le froid et le chaud EssilorLuxottica voit les choses en grand Safran décolle enfin avec Zodiac Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang IKKS fait peau neuve Disney étend son empire
Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

À l’issue de l’étude de PwC « Priorité 2019 du directeur financier », nous vous proposons chaque semaine un retour sur l’un des six sujets qui cristal...

Décollage réussi pour Legal Pilot

Décollage réussi pour Legal Pilot

Legal Pilot est l’exemple de la bonne idée qui donne naissance à un outil pratique et efficace pour les professions du droit et les entreprises. En co...

Que reste-t-il de la gauche ?

Que reste-t-il de la gauche ?

La déliquescence du PS porte un coup très dur à la gauche qui n’a jamais été aussi faible et divisée qu’en 2019. Pourtant, des proximités idéologiques...

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Avec ce nouveau tour de table, l’entreprise de livraison de repas, a levé au total 1,53 milliard de dollars.

Les DAF font la part belle aux soft skills

Les DAF font la part belle aux soft skills

Selon l’étude « Directions financières : les prévisions de recrutement 2019 » menée par Michael Page Finance en partenariat avec la DFCG, un tiers des...

DHC : la haute couture du recrutement juridique

DHC : la haute couture du recrutement juridique

Fondé en 2011, le cabinet de recrutement dédié aux métiers du droit, Dana Human Capital, tire son épingle du jeu grâce à l’expertise de son fondateur....

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

Les cofondateurs de TransferWise ainsi que certains investisseurs historiques cèdent une partie de leurs titres sur la base d’une valorisation qui att...

Pai Partners cède B&B à Goldman Sachs pour 1,9 milliard d’euros

Pai Partners cède B&B à Goldman Sachs pour 1,9 milliard d’euros

La division merchant banking de Goldman Sachs rachète la chaîne d’hôtels économiques, B&B, au fonds d’investissement français Pai Partners.

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message