Unibail-Rodamco-Westfield expérimente l’impact des DNVB dans ses centres de shopping

Le Carrousel du Louvre accueille depuis le 14 octobre dernier un concept store dédié à des digital native vertical brands françaises. Une première selon le propriétaire du centre de shopping, Unibail-Rodamco-Westfield, qui pourrait initier un déploiement physique à grande échelle. Explications.
Le concept store Pyramid dédié aux DNVB françaises dans le Carrousel du Louvre (©D.R.)

Le Carrousel du Louvre accueille depuis le 14 octobre dernier un concept store dédié à des digital native vertical brands françaises. Une première selon le propriétaire du centre de shopping, Unibail-Rodamco-Westfield, qui pourrait initier un déploiement physique à grande échelle. Explications.

Oublier les pure-player, habituez-vous aux digital native vertical brands (DNVB). Derrière ce terme se cachent « des marques indépendantes nées sur Internet qui se concentrent sur un produit ou marché très précis, qui réalisent elles-mêmes la conception, la fabrication et la commercialisation de leurs produits et qui s’adressent directement aux consommateurs en leur proposant une expérience incomparable » selon la définition de l’association France DNVB. Cette nouvelle typologie d’acteurs se dotent progressivement de lieux de ventes physiques. Le dernier en date a ouvert le 14 octobre au sein du Carrousel du Louvre.

« Nous avons travaillé avec Label Expérience et Digital Native Group pour ouvrir ce premier concept store entièrement dédié à des DNVB françaises, explique Anne-Sophie Sancerre, directrice générale des centres commerciaux France chez Unibail-Rodamco Westfield. Elles peuvent ainsi rencontrer leur public et s’offrir une visibilité accrue tandis que nous renforçons l’offre shopping de notre centre avec une proposition différenciante. »  Baptisé « Pyramid », le nouvel espace regroupe sur 170 m² vingt marques* cumulant plus d’1,1 million de followers en ligne. « Nous avons procédé à une sélection car nous avons eu de nombreuses marques d’intérêt pour le projet, révèle Romain Lafitte, co-fondateur de Digital Native Group. Les DNVB ont été séduites car le Carrousel du Louvre allie modernité et histoire de France, ce qui fait écho à leur approche car elles ont pour vocation de chambouler les codes traditionnels de leur secteur. De plus, la réunion de ces marques dans un lieu commun va permettre de créer de vraies synergies. Enfin, le projet a été conçu clé-en-mains pour décharger au maximum les DNVB sélectionnées des démarches inhérentes à une implantation physique. »

Situé au niveau de la place de la Pyramide Inversée, juste à côté de l’entrée du musée du Louvre, le concept store accueille plus de 2 000 visiteurs chaque jour depuis son ouverture selon Digital Native Group. L’objectif est d’en attirer plusieurs dizaines de milliers chaque mois. Pour devenir un lieu de destination et pas seulement un lieu de passage, une cinquantaine d’animations seront organisées jusqu’au 31 décembre. Date à laquelle le concept store devrait fermer ses portes. « Nous sommes dans une logique de test à l’approche des fêtes de fin d’année pour nous assurer que le concept fonctionne avant de l’industrialiser à plus grande échelle, précise Anne-Sophie Sancerre. Nous menons des expériences similaires dans d’autres pays et, si ces expérimentations sont probantes, voulons accueillir de façon pérenne des DNVB dans nos centres de shopping. » Et Vincent Redrado, co-fondateur de Digital Native Group, de conclure : « Notre idée est d’ouvrir à termes des espaces permanents avec 40 % de marques présentes de manière éphémère pour offrir régulièrement un nouveau merchandising et toucher des communautés complémentaires. »

Par François Perrigault (@fperrigault)

*Joone, Le Slip Français, Big Moustache, Naïa Paris, The French Vikings, Papier Tigre, D’Estrëe, Ho Karan, Pet So Chic, Waekura, Izipizi, oOlution, La Belle Mèche, émoi émoi, Cabaïa, Babines, le chocolat des Français, Bonne Gueule, Kipli, Monsieur Marguerite

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 3 décembre 2020

La veille urbaine du 3 décembre 2020

Un budget de 2,7 Mds€ pour l'Anah en 2021, BNP Paribas REIM qui acquiert l'ensemble « Ilot 4B » à Euronantes, Antoine Onfray nommé CFO de Tikehau Capi...

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confinement

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confineme...

Métamorphosé par la pandémie, le monde du travail se réinvente avec la mise en place massive du télétravail. De cette pratique découle un abandon part...

La veille urbaine du 2 décembre 2020

La veille urbaine du 2 décembre 2020

WeWork qui ouvre un nouvel espace au 7 rue de Madrid à Paris 8e, Géraldine Ajax qui prend la direction de la marque du groupe Quartus, les pertes de l...

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protection des espèces protégés ?

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protec...

Affecter la conservation d’espèces suppose l’obtention d’une autorisation dérogatoire : le projet répond à un impératif d’intérêt public majeur mais a...

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

Avec une puissance installée qui avoisine les 25 GW, soit près du 1/5e du parc de production français et près de 12 % de la production d’électricité,...

Face au Covid-19, les aides d’État au soutien du secteur de l’énergie

Face au Covid-19, les aides d’État au soutien du secteur de l’énergie

En principe prohibées, les aides d’État sont aujourd’hui largement mobilisées par la France. Ces aides visent tant à remédier aux perturbations graves...

Contrats administratifs : la fin anticipée à l’initiative de l’acheteur public

Contrats administratifs : la fin anticipée à l’initiative de l’acheteur public

Dans deux arrêts rendus cet été, le Conseil d’État vient préciser le régime de la fin anticipée des contrats publics, frappés d’irrégularité, ou concl...

Le Bail réel solidaire ou la promesse d’un dispositif anti-spéculatif enfin efficient ?

Le Bail réel solidaire ou la promesse d’un dispositif anti-spéculatif enfin efficient ?

Mis en place par l’ordonnance numéro 2016-985 du 20 juillet 2016, conformément à la loi Croissance 2015-990 du 6 août 2015 (ou « loi Macron »), le Bai...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte