Une série E de 555 millions de dollars pour la start-up Mirakl

La licorne française Mirakl annonce une levée de fonds de 555 millions de dollars. Cette opération porte la valorisation de la start-up à 3,5 milliards de dollars.

La licorne française Mirakl annonce une levée de fonds de 555 millions de dollars. Cette opération porte la valorisation de la start-up à 3,5 milliards de dollars.

La French Tech a le vent en poupe. Après Sorare et sa série B de 680 millions de dollars, c’est au tour de la start-up Mirakl d’annoncer une levée de fonds de 555 millions de dollars. La licorne spécialisée dans l’édition de solutions d’e-commerce, après un financement en série D de 300 millions de dollars qui l’a valorisé à 1,5 milliard de dollars en septembre 2020, poursuit sa croissance et double sa valeur avec cette opération. Selon Xavier Lazarus, l’un des associés d’Elaia (l’unique fonds français à avoir participé au dernier tour de table), la valorisation de Mirakl pourrait dépasser les 10 milliards de dollars. Le président de Permira France, Alexandre Margoline, se réjouit également de cette opération, déclarant : "Nous sommes ravis de participer à ce nouveau tour de table, en renouvelant notre investissement et en confirmant notre position d'investisseur principal de la société".

Le spécialiste français de solutions de marketplace fait partie des acteurs qui ont bénéficié des bouleversements engendrés par la pandémie mondiale de 2020. La crise sanitaire a en effet accéléré la pénétration et l’adoption des solutions d’e-commerce grâce à l’évolution contrainte des usages de consommation. La start-up française, qui revendique plus de 300 clients presque tous secteurs confondus à travers quarante pays, a vu ses nouveaux contrats conclus au premier semestre 2021 augmenter de plus de 90%.

Avec ce financement, Mirakl, qui compte déjà 560 employés dans 14 pays différents prévoit d’embaucher 350 nouveaux développeurs afin de développer l’intelligence artificielle, l’automatisation, et de déployer de nouveaux business models complémentaires comme le dropshipping. L’entreprise entend également poursuivre son développement international en mettant l'accent sur la croissance de ses deux sièges à Paris et Boston, tout en renforçant sa présence sur les principaux marchés de la région EMEA, des Amériques et de l'Asie-Pacifique. Philippe Corrot, CEO et co-fondateur, se réjouit de cette levée de fonds qui permet à Mirakl d’être "mieux équipé que jamais pour accompagner ses clients à chaque étape de leur transformation, grâce à une technologie, une expertise et un écosystème de pointe, afin qu'ils puissent s'imposer dans ce nouveau paysage commercial compétitif ".

Laurier John-Pierce Ngombe

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Ariane de Rothschild, de baronne à patronne

Ariane de Rothschild, de baronne à patronne

Avec une fortune avoisinant les 5 milliards d’euros, Ariane de Rothschild est désormais seule à la tête du groupe Edmond de Rothschild, après la mort...

A.F Laime (John Cockerill) : "Le soutien de l’État est nécessaire pour développer l’hydrogène"

A.F Laime (John Cockerill) : "Le soutien de l’État est nécessaire pour développer l’hydrogène"

Le fournisseur de services et d’équipements aux entreprises et collectivités John Cockerill ouvrira en 2022 une usine d’électrolyseurs en Alsace. Un a...

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Des services publics déficients et une classe moyenne supérieure nombreuse. Le Brésil présente la configuration idéale pour se lancer dans la santé pr...

La plateforme d’apprentissage 360Learning lève 200 millions de dollars

La plateforme d’apprentissage 360Learning lève 200 millions de dollars

La start-up 360Learning, qui développe une plateforme SaaS de formation collaborative en entreprise, vient de boucler un financement de 200 millions d...

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

Olivier Larrat (Signadile) : "C’est notre travail d’aider la nouvelle génération à trouver les axes de développement de valeur"

Olivier Larrat (Signadile) : "C’est notre travail d’aider la nouvelle génération à trouver les axes...

À la suite d’une période fortement marquée par la crise sanitaire, le nombre de managers se lançant dans la reprise de leur entreprise s’est accru. An...

La fintech N26 lève 900 millions de dollars

La fintech N26 lève 900 millions de dollars

La néobanque allemande N26 vient de boucler un financement de 900 millions de dollars. Grâce à cette opération, la licorne d’outre-Rhin atteint une va...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte