Refonte timide pour les infrastructures de transports

Présentés en détails dans une annexe de la loi d’orientation sur les mobilités, les projets d’infrastructures de transports du gouvernement se révèlent peu ambitieux. Lumière sur les principaux chantiers de la prochaine décennie.

Présentés en détails dans une annexe de la loi d’orientation sur les mobilités, les projets d’infrastructures de transports du gouvernement se révèlent peu ambitieux. Lumière sur les principaux chantiers de la prochaine décennie.

Le projet de loi d’orientation sur les mobilités (LOM) inclut les différentes mises à niveau de l'ensemble des infrastructures de transports du pays pour les dix prochaines années. Obligé de concentrer ses efforts sur les transports du quotidien et de ne rien annoncer qui ne puisse être financé, l'exécutif affiche des objectifs modestes. Une seule ligne à grande vitesse sera mise en travaux avant la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron, celle reliant Bordeaux-Toulouse. Plusieurs nouvelles lignes destinées à relier des villes relativement proches entreront néanmoins en chantier, comme la liaison Marseille-Nice ou la future connexion entre Paris et la Normandie qui reliera la gare Saint-Lazare à Mantes-la-Jolie et Rouen. 

Le gouvernement se montre plus audacieux dans le secteur routier, avec la construction de quatre autoroutes à péages dans les cinq ans à venir : Toulouse-Castres (A69), la Route Centre Europe Atlantique (RCEA) dans l'Allier (A79), le contournement de Rouen (A133 et A134), et l'achèvement de l'axe Rouen-Orléans dans l'Eure-et-Loir (A154). La loi LOM prévoit aussi un plan d'aménagement et de rénovation pour une vingtaine de routes nationales, avec un budget chiffré à 1 milliard sur dix ans. 

Jérémie Amsallem

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

La grande île caribéenne connaît une petite révolution dans le secteur des nouvelles technologies avec le déploiement d’un réseau 3G.

IKKS fait peau neuve

IKKS fait peau neuve

Lourdement endetté, le groupe de prêt-à-porter premium a dû restructurer son capital pour régler sa situation financière. Les créanciers ont accepté d...

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi a enfin mis un pied dans le secteur des maladies rares ! En rachetant la biotech américaine Biovertiv pour 11,6 milliards de dollars, Sanofi s’...

Safran décolle enfin avec Zodiac

Safran décolle enfin avec Zodiac

La patience de Safran a fini par payer. Huit ans auront été nécessaires pour que l’OPA amicale engagée sur Zodiac Aerospace aboutisse. Outre les quest...

EssilorLuxottica voit les choses en grand

EssilorLuxottica voit les choses en grand

Ils se sont dit oui. Depuis octobre, Essilor et Luxoticca font maison commune pour devenir leader mondial de l’optique. Au sein de la direction, la pa...

Idex souffle le froid et le chaud

Idex souffle le froid et le chaud

Valorisé près de 1,5 milliard d’euros à la suite d’un LBO tertiaire, l’opérateur intégré d’infrastructures énergétiques ambitionne de franchir la barr...

Goldman Sachs rentre dans le jeu de Voodoo pour 200 M$

Goldman Sachs rentre dans le jeu de Voodoo pour 200 M$

Les incursions de la banque de financement et d’investissement sur le segment des sociétés françaises en hypercroissance sont rares. C’est dire le pot...

Face à Apple, Microsoft défend ses valeurs

Face à Apple, Microsoft défend ses valeurs

Le 30 novembre dernier, Microsoft a brièvement dérobé à Apple la place de première capitalisation boursière mondiale. Un succès qui est le reflet de l...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message