Une juriste à la tête d’Accenture

Julie Sweet prendra les rênes du groupe en septembre. Ancienne avocate associée chez Cravath, Swaine & Moore, elle est actuellement à la tête de l’Amérique du Nord chez Accenture.

© Accenture

Julie Sweet

Julie Sweet prendra les rênes du groupe en septembre. Ancienne avocate associée chez Cravath, Swaine & Moore, elle est actuellement à la tête de l’Amérique du Nord chez Accenture.

Après le choc du décès de son PDG en janvier dernier, Accenture a choisi son nouveau patron. Et il s’agit d’une patronne : Julie Sweet. Le conseil d’administration a profité de sa nomination pour séparer les fonctions de président et de directeur général de l’entreprise, qui étaient jusque-là dans les mains de Pierre Nanterme. C’est le dirigeant qui a assuré l’intérim ces derniers mois, David Rowland, qui va endosser le rôle de président.

D’associée à general counsel

La nouvelle directrice générale prendra les rênes début septembre et entend s’inscrire dans les pas de son prédécesseur. Julie Sweet a grandi dans le sud de la Californie. Celle qui voulait alors devenir avocate intègre la faculté de droit de Columbia où elle sort avec un doctorat. Son parcours lui ouvre les portes de l’un des cabinets d’avocats les plus prestigieux de Wall Street : Cravath, Swaine & Moore. Elle y sera associée pendant dix ans. Un Graal quand on sait qu’elle était alors la neuvième femme seulement à accéder à ce titre.

C’est un chasseur de têtes qui l’a contactée pour rejoindre Accenture. Le New York Times rapporte que Julie Sweet a accepté d’y devenir general counsel en partie parce que sa carrière était devenue quelque peu prévisible. Toutefois, elle ne regrette pas sa première vie : « Ma formation juridique a développé ma capacité à apprendre rapidement, a-t-elle confié au Financial Times. En tant que leaders, nous devons apprendre en permanence, alors mon expérience m’a bien préparée à naviguer dans ce qui est maintenant un environnement compliqué et qui évolue vite. »

Depuis 2010, Julie Sweet n’a cessé de grimper les échelons. À 51 ans, elle est actuellement directrice générale d’Accenture en charge de l’Amérique du Nord. Il s’agit du plus grand marché géographique de l’entreprise puisqu’il représente presque 50 % de ses revenus globaux. Ses clients ? Halliburton, Marriott ou encore le club de basket Golden State Warriors. À la rentrée elle sera à la tête de 482 000 personnes.

Dans le cadre de son poste chez Accenture mais aussi en dehors, Julie Sweet est impliquée dans les sujets liés à l’innovation, à l’inclusion et la diversité. « Pour combler le déficit critique de compétences en Amérique et créer une économie de l’innovation inclusive, elle travaille avec les chefs de fil du monde des affaires, de l’éducation et du gouvernement pour créer un mouvement national sur l’apprentissage professionnel », précise le communiqué d’Accenture.

Elle est notamment au conseil d’administration de Catalyst, une organisation qui milite pour la promotion des femmes à de hauts postes. Julie Sweet poursuit le combat de la diversité en montrant l’exemple puisqu’actuellement seules 27 femmes dirigent des sociétés de l’indice S&P 500. Et Accenture fait d’autant plus bonne figure que ses finances sont également gérées par une femme, KC McClure.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

BPI France et le gouvernement ouvrent un fonds de private equity au grand public

BPI France et le gouvernement ouvrent un fonds de private equity au grand public

BPI France Entreprises 1 est un nouveau fonds de fonds permettant aux particuliers d’investir dans 1 500 entreprises non cotées et principalement fran...

Le Conseil national des barreaux redessine e-barreau

Le Conseil national des barreaux redessine e-barreau

Dans le cadre de son plan d’investissement numérique, le Conseil national des barreaux refond e-barreau, son outil de gestion des procédures.

Fidal Formations nomme une nouvelle présidente

Fidal Formations nomme une nouvelle présidente

Impliquée dans la promotion d’une vision dynamique du droit social, Manuella Fauvel prend aujourd’hui la tête de Fidal Formations. Parmi ses objectifs...

Lecteurs de Décideurs Juridiques : construisons ensemble la nouvelle formule !

Lecteurs de Décideurs Juridiques : construisons ensemble la nouvelle formule !

Votre magazine Décideurs Juridiques évolue et va bientôt adopter une nouvelle formule. Chaque jour, vous recevrez de nos nouvelles si vous nous donnez...

WW Associés : l’alliance de l’IP et du pénal

WW Associés : l’alliance de l’IP et du pénal

En s’associant, la spécialiste de la propriété intellectuelle Isabelle Laratte et la pénaliste Jade Dousselin constituent une offre inédite sur le mar...

Delcade ouvre un nouveau bureau à Lille

Delcade ouvre un nouveau bureau à Lille

Dans le cadre de sa stratégie de développement, Delcade étend son offre à Lille en ouvrant un nouveau bureau sous la houlette de Frédérique Sallée et...

Bâtonnat 2022 : les projets du binôme Julie Couturier/Vincent Nioré

Bâtonnat 2022 : les projets du binôme Julie Couturier/Vincent Nioré

C’est un duo formé par une civiliste et un pénaliste qui se présente devant les avocats parisiens. Julie Couturier est avocate depuis 1995. Elle exerc...

Bâtonnat 2022 : les projets du binôme Xavier Autain/Clotilde Lepetit

Bâtonnat 2022 : les projets du binôme Xavier Autain/Clotilde Lepetit

Les deux pénalistes Xavier Autain et Clotilde Lepetit forment un des deux duos pour les élections au bâtonnat 2022 de Paris. Candidat au poste de bâto...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte