Une étude d’opinion sur le droit et la technologie

La legaltech d’édition juridique Lexbase et l’entreprise de sondages politiques et d’études marketing Opinion Way ont interrogé les Français sur leur perception du rapport entre droit et technologie.

© Alexander Supertramp - Shutterstock

La legaltech d’édition juridique Lexbase et l’entreprise de sondages politiques et d’études marketing Opinion Way ont interrogé les Français sur leur perception du rapport entre droit et technologie.

Globalement, le sentiment d’une justice à deux vitesses et d’inégalité devant l’institution est très présent : 75 % des Français considérant que les citoyens ne sont pas égaux face à la justice. Le droit est perçu comme complexe et réservé à une élite. Ainsi, sur la problématique de l’accès au droit, les sondés pensent majoritairement que les nouvelles technologies permettraient une amélioration, 78 % considérant que l’usage des nouvelles technologies leur permettrait d’être mieux informés sur leurs droits.

Plus spécifiquement, l’intelligence artificielle est perçue par environ la moitié des sondés comme utile pour améliorer la rapidité de la décision (53 %) et simplifier les procédures (48 %) ou encore pour réduire les inégalités liées aux déserts judiciaires (32 %). Et ce, bien que des craintes soient émises principalement quant au risque de déshumanisation de la justice (53 %), de non-respect des données personnelles (44 %) ou encore d’erreur judiciaire aggravé (42 %).

Si l'intelligence artificielle au service de la justice en général peut effrayer le justiciable, les professionnels du droit des affaires développent et emploient de plus en plus d’outils qui en intègrent, que ce soit en matière de justice prédictive, de propriété intellectuelle, de droit notarial ou encore pour collaborer ou rédiger des contrats.

Ces résultats ont été obtenus sur un échantillon de 1011 personnes de plus de dix-huit ans, représentatif de la population française grâce à la méthode des quotas (au regard des grilles de l’Insee), par questionnaire auto-administré en ligne sur système computer assisted web interview, en application des procédures et règles de la norme ISO 20252.

R.G.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paris Pro Bono Day : Passage à la vitesse supérieure

Paris Pro Bono Day : Passage à la vitesse supérieure

Dans le cadre de l’European Pro Bono Week, le cabinet Reed Smith organisait son premier Pro Bono Day le 6 novembre dernier. L’occasion de réunir le te...

Sarah Lenoir, l’anticipatrice

Sarah Lenoir, l’anticipatrice

Counsel au sein du cabinet Osborne Clarke, Sarah Lenoir est l'une des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionnée pour incarner la r...

Laure Hosni, coach des restructurations

Laure Hosni, coach des restructurations

Counsel au sein du cabinet August Debouzy, Laure Hosni est l'une des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionnée pour incarner la re...

Matthias Pujos, avocat martial

Matthias Pujos, avocat martial

Fondateur du cabinet Pujos Avocats, Matthias Pujos est l'un des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour incarner la relève.

Olivier Dorgans, architecte du droit

Olivier Dorgans, architecte du droit

Counsel au sein du cabinet Hughes Hubbard & Reed, Olivier Dorgans est l'un des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour i...

Dossier. Avocats d'affaires, la relève 2020

Dossier. Avocats d'affaires, la relève 2020

Ils ont prêté serment, ils l’ont juré. Tous devenus avocats entre 2002 et 2013 – ce qui représente une moyenne d’exercice de dix ans –, ils constituen...

Vladimir Rostan d’Ancezune, le goût du risque

Vladimir Rostan d’Ancezune, le goût du risque

Associé de Dac Beachcroft France, Vladimir Rostan d'Ancezune est l'un des 30 avocats du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour incarner la r...

Anne-Sophie Noury, logique, patience et persévérance

Anne-Sophie Noury, logique, patience et persévérance

Cette associée chez Weil Gotshal exerce aux côtés de Jean-Dominique Daudier de Cassini en restructuring. Décideurs mise sur elle : elle fait partie de...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message