« Une division sépare la France des États-Unis »

Parti s’installer outre-Atlantique en 2010, Nuxeo a mis moins de deux ans à s’y faire une place. Éric Barroca, président du directoire de la start-up, revient sur la stratégie déployée pour réussir.

Parti s’installer outre-Atlantique en 2010, Nuxeo a mis moins de deux ans à s’y faire une place. Éric Barroca, président du directoire de la start-up, revient sur la stratégie déployée pour réussir.

Décideurs. Pourquoi avoir fait le choix de travailler avec des fonds américains??

Éric Barroca. Dans le secteur des logiciels, le marché américain est incontournable. Aucun acteur n’est leader mondial sans être numéro un aux États-Unis. Notre présence était donc une évidence. Cela a été une aventure incroyable. La concurrence y est beaucoup plus forte?; le choc a donc été assez brutal mais ce fut une excellente décision. Une division sépare la France des États-Unis. Cela nous pousse à être meilleurs. Une fois connu, le choix de faire entrer des fonds américains dans notre capital est venu naturellement. Car au-delà du capital levé, l’arrivée de fonds aussi réputés que Jenett Partners et Goldman Sachs Private Capital nous permet de renforcer notre visibilité auprès de nos clients étrangers.

 

Quelle est votre position sur le marché américain??

Nous y avons implanté la plupart de notre équipe de direction et c’est, depuis 2015, notre plus gros centre de revenus. Nous y réalisons ainsi 55 % de notre chiffre d’affaires. Nos nouveaux clients américains nous permettent dans le même temps de gagner des parts de marché en Europe et même en France.

 

Comment comptez-vous utiliser l’argent que vous avez levé??

Nous pouvions développer notre activité par l’autofinancement. Cette opération a pour but de nous permettre d’aller encore plus vite. Nous investirons massivement pour accroître notre présence à l’international. Nous avons ouvert un bureau en Angleterre cette année et sommes sur le point d’en ouvrir un autre en Allemagne. Nous comptons également nous implanter au Japon l’année prochaine. Nous allons par ailleurs travailler à renforcer notre image de marque. Enfin, une partie de l’argent nous servira à couvrir nos besoins de trésorerie pour soutenir la croissance.

 

Quels sont justement vos objectifs de croissance??

Cette année, nous devrions franchir la barre des onze millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une croissance de 45 % sur un an. Avec cette levée, nous voulons accélérer le rythme et atteindre la barre des trente millions d’ici deux ans. C’est un challenge de taille mais
le marché est porteur et, surtout, nous avons une technologie qui nous permet de nous différencier par rapport à nos concurrents.

 

Quelle est votre stratégie en matière d’innovation??

Notre défi est d’anticiper les changements de notre marché afin de fournir à nos clients les solutions qui correspondent le mieux à leurs besoins. Nos logiciels sont en évolution permanente. Résultat, nos offres sont cinq à dix fois plus performantes que celles de nos concurrents. Notre principal centre de R&D se situe en France et représente environ 70 % de nos effectifs. Nous avons également des équipes de recherche à Lisbonne et New York. 

 

Propos recueillis par Vincent Paes.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les conseils de cinq dirigeants pour réussir

Selon l'Insee, la croissance du PIB français devrait s'élever à seulement 1,3 % en 2016. Dans cet environnement morose, des entreprises hexagonales réussisent pourtant à prospérer : recrutant, innovant, investissant à l'international ou dans le digital...
Sommaire Le monde des possibles Nicolas Pelletier (Decathlon) : « Rendre le sport plus facile » Nature & Découvertes : du produit à l’expérience « Le nouveau bien que les gens veulent acquérir c’est la connaissance » La Redoute, sûre de ses atouts « Une refonte totale de notre offre commerciale » Les histoires d’amour d’Adopte un mec « Nous adapter aux tendances et aux particularités régionales » Nuxeo rêve en américain
P.-O. Bernard et A. Chartier (Opleo Avocats) : "Le digital est une invitation à franchir la porte du marché de l’art"

P.-O. Bernard et A. Chartier (Opleo Avocats) : "Le digital est une invitation à franchir la porte du...

Si le digital ne peut remplacer les liens indéfiniment, c'est un moyen efficace pour démocratiser l’art et inciter les collectionneurs dans l’âme à pa...

Teleperformance renforce sa présence aux États-Unis

Teleperformance renforce sa présence aux États-Unis

Teleperformance, un des leaders mondiaux de la gestion de l'expérience client externalisée décide d’acquérir Health Advocate pour un montant de 690 mi...

P. Ganansia (Herez) : "Le monde de l’art bascule un peu plus dans le digital"

P. Ganansia (Herez) : "Le monde de l’art bascule un peu plus dans le digital"

Le confinement s’annonçait critique pour le marché de l’art. Il en fut tout autrement grâce aux initiatives digitales de ces derniers mois. Entretien...

Marc Bertrand nommé directeur général d’Amundi immobilier

Marc Bertrand nommé directeur général d’Amundi immobilier

Amundi a annoncé ce lundi l’arrivée de Marc Bertrand en qualité de directeur général d’Amundi immobilier, succédant à Jean-Marc Coly.

N. Duneau (Volvo) : "La digitalisation a un impact sur tout le parcours du consommateur"

N. Duneau (Volvo) : "La digitalisation a un impact sur tout le parcours du consommateur"

Après une quinzaine d’années en agence de publicité en charge de divers secteurs, Nathalie Duneau change de cap et s’oriente vers les deux domaines qu...

Fraikin reprend Via Location

Fraikin reprend Via Location

Le groupe français Fraikin, leader européen de la location longue durée de véhicules industriels et commerciaux, vient d’annoncer, le 21 octobre, l’ac...

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pouvait devenir une faiblesse"

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pou...

Accélération digitale, 5G, effets de la crise sanitaire ou encore place de la data dans l’industrie, la présidente de Schneider Electric pour la Franc...

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

Les groupes pétroliers ont dû affronter à la fois la crise sanitaire de Covid-19 et la crise des marchés pétroliers. Jean-Pierre Sbraire, directeur fi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte