Un pas de plus vers l’acquisition de Conforama France par But

Après des semaines de doutes concernant l’avenir du distributeur de meubles, Conforama France, son conseil d’administration vient d’accorder son rachat par But.

Après des semaines de doutes concernant l’avenir du distributeur de meubles, Conforama France, son conseil d’administration vient d’accorder son rachat par But.

La maison mère de But, Mobilux, cherche à acquérir les magasins français Conforama pour un montant qui n’a pas été encore divulgué. Un rapprochement inéluctable puisque But lorgne sur Conforama depuis près de 10 ans. Les choses se précisent depuis 2018, lorsque Mobilux composé du groupe autrichien XXXLutz et du fonds américain d’investissement Clayton, Dubilier & Rice (CD&R), propose une reprise mais Conforama France avait préféré se lancer dans un plan de restructuration.

Dans la tourmente avant de retrouver le sourire

La restructuration de Conforama, déjà fortement endettée, a été affectée par la fermeture de ses magasins pendant l’épidémie et, pour ne rien arranger, l’enseigne s’est vue refuser un prêt garanti par l’État à hauteur de 90 % et d’une valeur de 320 millions d’euros. Avec ce rachat, Conforama peut profiter de l’octroi d’un PGE de 100 millions d’euros, mis à disposition dès mi-juillet et également d’un autre prêt de 200 millions d’euros à la conclusion de l’opération.

Une union stratégique

Ce regroupement est aussi l’opportunité de devenir, à eux deux, un géant de l’ameublement face à IKEA. Le suédois détient la première place de l’ameublement en France avec une part de marché de 15,43 %. But et Conforama occupent les deuxième et troisième places, avec respectivement une part de marché de 10,86 % et 10,36 %. L’acquisition permettrait alors de concurrencer très fortement IKEA et de "fabriquer un champion français du meuble", déclarait le président de But, Alexandre Falck, au Parisien.

La finalisation de l’opération doit désormais attendre l’aval de l’Autorité de la concurrence, qui statuera au cours du troisième trimestre de 2020.

Agathe Giraud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Qu'elles prennent la forme de rachats, de fusions, d'IPO ou de levées de fonds, les opérations sélectionnées dans ce dossier racontent une période de...

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Juin 2021, coup de tonnerre, le géant Altarea annonce l’entrée en négociations exclusives avec les actionnaires de l’ogre Primonial. L’ambition est cl...

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cet été, le fonds new-yorkais KKR prenait une participation dans l’éditeur de logiciels lyonnais, sur la base d’une valorisation de 5,5 milliards d’eu...

F. Chauviré (SAP) : "La croissance du cloud en France est supérieure à celle de l’Allemagne "

F. Chauviré (SAP) : "La croissance du cloud en France est supérieure à celle de l’Allemagne "

Directeur général de SAP France depuis le début de l’année 2020, Frédéric Chauviré revient sur sa feuille de route et les grands chantiers de SAP en F...

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

Une étude décode les impacts de l’IA en médecine

Une étude décode les impacts de l’IA en médecine

Des économies de plus d'un milliard d'euros par an, des procédures techniques réduites de 90%, des délais de dépistage divisés par deux ou encore une...

Gérald Karsenti (SAP) : "Nous voulons recruter 3000 experts SAP sur les trois prochaines années"

Gérald Karsenti (SAP) : "Nous voulons recruter 3000 experts SAP sur les trois prochaines années"

À la tête de la filiale française du géant allemand SAP, le spécialiste de l’ERP, Gérald Karsenti revient sur le plan d’investissement et de dépenses...

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l’IoT"

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l...

En charge du digital et des systèmes d’information du groupe Engie, Yves Le Gélard revient sur les effets de la crise sanitaire, la stratégie multi-cl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte