« Un leader sait transformer la pression de l’enjeu en plaisir de faire »

Frank Maassen croit aux bénéfices économiques et humains d’une organisation libérée autant qu’à la nécessité d’y conserver un leadership fort, seul moyen, selon lui, de fixer un cap commun et de donner à chacun les moyens de l’atteindre. En toute autonomie mais aussi en harmonie avec l’ambition et les valeurs collectives.
Entretien avec Frank Maassen. P-DG, But

Frank Maassen croit aux bénéfices économiques et humains d’une organisation libérée autant qu’à la nécessité d’y conserver un leadership fort, seul moyen, selon lui, de fixer un cap commun et de donner à chacun les moyens de l’atteindre. En toute autonomie mais aussi en harmonie avec l’ambition et les valeurs collectives.

Décideur. Quels sont les critères qui caractérisent une entreprise libérée ?

Frank Maassen. Une organisation peu hiérarchique qui renforce la responsabilisation de chacun des collaborateurs au sein de son périmètre et plus généralement du collectif. C’est aussi une organisation réactive qui démontre quotidiennement sa capacité à prendre des décisions rapides avec des collaborateurs qui connaissent, partagent et mettent en œuvre la stratégie. Enfin, une entreprise libérée implique une culture orientée vers la notion de tests, qui reconnaît le droit à l’erreur, favorisant ainsi la curiosité, l’enthousiasme, l’envie, le plaisir à trouver des solutions plus que des excuses.

 

Quels sont les avantages mais aussi les risques qui découlent de ce type d’organisation « horizontalisée » ?

Une telle organisation est probablement plus réactive et agile. Chaque collaborateur se comporte comme un véritable entrepreneur au service de la dynamique du groupe. C’est aussi une question culturelle : les pays nordiques pratiquent depuis des années une organisation beaucoup plus horizontalisée que des pays comme la France. Si l’on bascule trop rapidement d’un modèle à l’autre, sans définition de règles et de processus, une société pourrait perdre en efficacité et certains collaborateurs se sentir déstabilisés par le manque de cadre et par le fait d’évoluer au sein d’une structure perçue comme peu définie. Pour ma part, je suis convaincu que les avantages d’une organisation horizontalisée compensent largement les inconvénients.

 

Comment s’organise le pouvoir dans une entreprise libérée ?

Une organisation moins hiérarchique signifie plus d’autonomie et de responsabilisation des équipes. La confiance, l’autorégulation y sont les maîtres mots. Cela s’apparente à une organisation en mode projet avec des livrables identifiés au service de la vision. Les équipes qui sont pluridisciplinaires comprennent l’enjeu global et sont capables de s’ajuster et de corriger une trajectoire si nécessaire.

 

Le leadership peut-il s’exercer hors d’une structure hiérarchisée ?

Le leadership reste fondamental. Une organisation horizontalisée ne signifie pas l’absence de cap commun, bien au contraire. Celui-ci doit être clair afin que chacun trouve en lui les ressources pour l’atteindre et l’incarner quotidiennement dans ses décisions et actions. La collaboration des équipes doit être orchestrée en permanence pour s’assurer que l’harmonie fonctionne au service du projet d’entreprise.

 

Quelles sont les qualités essentielles d’un leader dans une entreprise libérée ? En quoi diffèrent-elles de celles requises dans une structure classique ?

Le leader est plutôt un généraliste animé par le plaisir de travailler et de faire travailler en équipe. Il n’est pas hiérarchique dans son mode de fonctionnement, ni dogmatique dans les chemins permettant d’atteindre l’ambition commune. Il est capable d’adapter son style de management à l’hétérogénéité des équipes. Surtout, je dirais qu’il sait transformer la pression de l’enjeu en plaisir de faire pour l’ensemble de ses équipes.

 

Propos recueillis par Caroline Castets

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Leadership

Certaines personnes changent le monde quand d’autres vivent une vie tranquille, s’affairent « simplement » à manager les affaires courantes. Des personnalités plus affirmées révolutionnent leur secteur, leur environnement, leur pays. Qu’il s’agisse de Xavier Niel, Mark Zuckerberg, Steve Jobs, Ghandi ou Nelson Mandela, quels sont les secrets du Leadership ?
Sommaire
X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement des entreprises"

X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement...

Xavier Desmaison, président du groupe de stratégie de communication Antidox, et Jean Marc Bally, fondateur du fonds de venture capital Aster, ont réce...

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

Fondée en 1987 à San Jose, McAfee est un éditeur de logiciels connu notamment pour ses solutions en matière de cybersécurité. Les équipes doivent sans...

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

Pernod Ricard a réalisé pas moins d’une douzaine d’acquisitions ces cinq dernières années. Philippe Prouvost, son directeur stratégie et M&A, déta...

Ardian cède Photonis à HLD

Ardian cède Photonis à HLD

Le fonds Ardian va finalement céder le spécialiste français de la vision nocturne Photonis à HLD pour 370 millions d’euros. Une opération qui met fin...

Jean-Pierre Mustier lance son Spac

Jean-Pierre Mustier lance son Spac

L'ancien patron d'Unicredit succombe lui aussi à la mode du Spac. C'est avec le concours de Tikehau Capital, Financière Agache et Diego De Giorgi que...

P. de Passorio (Adyen) : "Il ne faut jamais se couper du marché"

P. de Passorio (Adyen) : "Il ne faut jamais se couper du marché"

Né en 2006, introduit en Bourse en 2018, Adyen, spécialiste des solutions de paiement, d’origine hollandaise, revendique une organisation agile. Phili...

F. Lemery (Legrand) : "La performance RSE du groupe aide la performance financière"

F. Lemery (Legrand) : "La performance RSE du groupe aide la performance financière"

Le groupe Legrand fait figure de précurseur en matière de responsabilité sociétale des entreprises. Son directeur financier, Franck Lemery, dresse le...

Quitterie de Pelleport nommée directrice juridique de Renault

Quitterie de Pelleport nommée directrice juridique de Renault

Quitterie de Pelleport quitte la direction juridique du groupe chimique Solvay et rejoint le groupe français Renault, dans une période cruciale pour l...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte