Trois questions à Patrick Pruniaux (président, Ulysse Nardin)

Ulysse Nardin est une marque qui n’a jamais été conduite par et pour le marketing. Et pourtant, elle cartonne. Son président revient sur stratégie.

Ulysse Nardin est une marque qui n’a jamais été conduite par et pour le marketing. Et pourtant, elle cartonne. Son président revient sur stratégie.

Passionné d’horlogerie depuis l’adolescence, titulaire d’un MBA de HEC Paris et de la London Business School, et diplômé de la Stanford Business School, Patrick Pruniaux avait tous les atouts en main pour assumer sa fonction de membre du comité exécutif de LVMH et prendre la responsabilité de la coordination de la stratégie de vente entre les différentes marques horlogères et joaillières du groupe. Aujourd’hui, il tient les rênes d’Ulysse Nardin.

Décideurs. Ulysse Nardin est une manufacture parfois méconnue du grand public. Comment la définiriez-vous à un néophyte ?

En effet, Ulysse Nardin est un secret magnifiquement gardé dans l’industrie horlogère, une marque très confidentielle, connue des experts mais pas du grand public. Elle n’a jamais été conduite par et pour le marketing, mais par ses superbes produits. Si je devais dépeindre Ulysse ­Nardin à un néophyte, je dirais que c’est une manufacture ­contemporaine avec un héritage fantastique fondé sur l’innovation depuis 170 ans.

Votre communication est assez offensive, ­originale, notamment pour la collection Freak. N'avez-vous pas peur d'effrayer certains collectionneurs ­conservateurs ?

Mon rôle et celui de mon équipe sont de redonner ses lettres de noblesse à Ulysse Nardin. Nous souhaitons insuffler de l’énergie, de la fraîcheur et du peps à cette marque locloise (Le Locle dans le canton de Neuchâtel en Suisse, ndlr), tout en respectant profondément ses valeurs, son héritage, son histoire. Ne rien déformer, ne rien perdre, tout transformer et raconter. Je ne pense pas effrayer qui que ce soit, au contraire. Nous avons d’excellents retours de nos marchés et de nos clients, même les plus traditionnels. Il ne faut pas oublier qu’Ulysse Nardin a par le passé déjà cassé les codes.

Malgré la grande complexité de vos montres, vous proposez une garantie de 5 ans depuis 2017. Un an plus tard, quels sont vos sentiments par rapport à cette décision ?

La garantie de 5 ans est une offre assez rare pour une marque horlogère de luxe et qui plaît beaucoup à nos clients. En fait, nous faisons partie des premiers à l’avoir mise en place. Le message a posteriori de cette extension de garantie ? Nous sommes extrêmement confiants dans la qualité et la fiabilité de nos garde-temps. De plus, étendre une garantie à 5 ans, c’est dans l’air du temps. Certaines marques de voitures par exemple font la même chose. L’horlogerie est assez en retard par ­rapport à ces standards.

Hervé Borne

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

IKKS : la marque de vêtements reprise par ses créanciers

IKKS : la marque de vêtements reprise par ses créanciers

Au terme d’un debt to equity swap partiel, un pool de trois fonds américains devrait prendre le contrôle du réseau de magasins en difficulté. LBO Fran...

La tête dans les étoiles

La tête dans les étoiles

L’indicateur des phases de Lune est le plus poétique des complications horlogères. Au fil des mois, cette mécanique permet l’affichage du cycle de rév...

Tiffany, la grande bleue

Tiffany, la grande bleue

Près de deux siècles d’histoire et de succès pour Tiffany & Co. qui s’est imposée comme l’une des plus importantes institutions américaines de joa...

Enchères et vous : zoom sur les plus belles ventes

Enchères et vous : zoom sur les plus belles ventes

En salle des ventes, on-line, par téléphone, les plus belles ventes de ces derniers mois

Antoine Rondeau (cordonnier) « Mon luxe, c’est l’indépendance »

Antoine Rondeau (cordonnier) « Mon luxe, c’est l’indépendance »

Sa gouaille éminemment sympathique et son professionnalisme ont conquis les personnalités de tous bords comme les anonymes du quartier. Rencontre ave...

Artumès : L’esprit chasse au cœur des villes

Artumès : L’esprit chasse au cœur des villes

L'entreprise familiale Artumès entend importer les codes de la chasse dans nos vestiaires urbains, sans se départir d’un chic typiquement français. No...

Douceur de vivre dans le Sud balinais

Douceur de vivre dans le Sud balinais

Dans une végétation exubérante, des cascades aux rizières en escaliers jusqu’aux plages léchées par l’océan Indien, Bali transporte de toutes parts. S...

Mauboussin l'insolent

Mauboussin l'insolent

Une adresse rue de la Paix, des bijoux d’exception et des méthodes de communication empruntées au monde de la grande consommation… Bienvenue chez Maub...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message