Travail et fiscalité : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du 25 avril

Les impôts et le travail sont au cœur du grand débat. Emmanuel Macron y a consacré une partie de sa conférence de presse. Les propos sur l’ISF étaient très attendus.

Les impôts et le travail sont au cœur du grand débat. Emmanuel Macron y a consacré une partie de sa conférence de presse. Les propos sur l’ISF étaient très attendus.

ISF : le Président défend son bilan : Emmanuel Macron en convient : « La question de l’ISF a été largement exprimée durant le grand débat. » De quoi faire reculer le Président ? Il semblerait que non. Pour lui, «il ne s’agit pas d’une suppression ». Il s’agit d’une « réforme » « qui taxe les détentions immobilières et encourage l’investissement dans l’économie ». Ce qui est selon lui « vital » car, « sans investissement, pas d’économie », « c’est une réforme pour produire et non une exonération pour les plus fortunés ». Selon le chef de l’État, il s’agit avant tout d’une « mesure pragmatique ».  Qui sera évaluée en 2020. « Si elle n’est pas efficace, nous la corrigerons ».

Vers des baisses d’impôts : « Je ne veux pas de hausse d’impôts », a asséné Emmanuel Macron dans la salle de presse de l’Elysée. Il a profité de sa conférence de presse pour prôner une « baisse de l’impôt sur le revenu (…) pour rendre aux classes moyennes des parts de réformes ». Si l’intention est louable, le Président a indiqué qu’il comptait financer ces baisses grâce au triptyque suivant : « Suppression de niches fiscales, baisse des dépenses publiques, travailler plus. » Les deux derniers points devraient être commentés par la classe politique dans les jours qui viennent…

Une défense de la politique menée : si beaucoup reste à faire, le Président a défendu son bilan en mentionnant notamment la défiscalisation des heures supplémentaires, la hausse de la prime d’activité, la prime exceptionnelle ou la réindexation des retraites de moins de 2 000 euros au 1er janvier 2020.

Éducation : former les travailleurs de demain passe par une action dans le domaine de l’éducation. Elle seule peut corriger « les inégalités de destin. Les 1 000 premiers jours d’un citoyen français sont les plus importants. » Concrètement, Emmanuel Macron propose de dédoubler les classes de grandes sections, de créer des classes à taille humaine de 24 élèves en primaire mais aussi de « mieux former les professeurs », de « revaloriser ce métier nécessaire à la République ».

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La tech se toque des politiques

La tech se toque des politiques

Anciens ministres et hauts fonctionnaires sont dans le viseur des grands groupes de la tech qui recrutent de plus en plus ce type de profil. Un mariag...

Éric Zemmour : Python au pays de Socrate

Éric Zemmour : Python au pays de Socrate

Nombreux propos d’Éric Zemmour suscitent, sciemment ou non, la polémique. Si la sortie sur les élèves handicapés a été abondamment commentée ce week-e...

Anne Hidalgo : que contient son programme économique et fiscal ?

Anne Hidalgo : que contient son programme économique et fiscal ?

Hausse du Smic, égalité salariale, fiscalité verte, âge de départ à la retraite, politique industrielle… Voici les principales propositions contenues...

Wilfrid Lauriano do Rego (CPA/KPMG) : "L’ambition de notre diplomatie économique passera par celle de nos diasporas"

Wilfrid Lauriano do Rego (CPA/KPMG) : "L’ambition de notre diplomatie économique passera par celle d...

Dès son arrivée au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron a voulu impulser un renouveau de la relation avec le continent africain, notamment par la création...

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

L’affaire Tek Fog est un scandale qui fait trembler le gouvernement de Narendra Modi et prouve à quel point, la tech peut servir à manipuler les foule...

Ensemble Citoyens, quand la macronie se met en marche pour 2022

Ensemble Citoyens, quand la macronie se met en marche pour 2022

Pour tenter de garder sa place à l’Élysée, Emmanuel Macron compte se reposer sur une alliance plus large que LREM. Voici les mouvements qui, pour le m...

À gauche, fini de rire !

À gauche, fini de rire !

Naguère partisane de l'humour et de la caricature, la gauche, sous influence de la pensée anglo-saxonne se met à soutenir les censeurs et les bigots....

Présidentielle 2022 : mais que prépare Nicolas Sarkozy ?

Présidentielle 2022 : mais que prépare Nicolas Sarkozy ?

Le premier tour approchant peu à peu, les ténors politiques commencent à choisir leur camp et à monnayer leur soutien. Mais, dans l’ombre, une personn...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte