Travail et émotions : le grand chantier

« Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue » : par ce vers parmi les plus connus du répertoire théâtral français, Phèdre décrit l’émotion violente dont elle est la proie et qui, comme toute émotion, s’inscrit dans le corps. Réplique impensable en entreprise ?

© A_Lesik

« Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue » : par ce vers parmi les plus connus du répertoire théâtral français, Phèdre décrit l’émotion violente dont elle est la proie et qui, comme toute émotion, s’inscrit dans le corps. Réplique impensable en entreprise ?

Il y a pourtant les mains moites et la légère nausée avant une importante prise de parole, la poitrine qui se gonfle à l’annonce du projet gagné, le poing qui se serre quand l’idée vaillamment défendue est rejetée, l’incapacité à sourire aux bons résultats commerciaux parce qu’à la maison tout va mal : les émotions sont omniprésentes.
Longtemps vouées à un profond déni dans le monde du travail (à défaut de ne pas les éprouver, on faisait tout pour ne pas les reconnaître, ni chez soi, ni chez les autres), elles font aujourd’hui l’objet d’un traitement ambigu : les collaborateurs peuvent (doivent ?) être eux-mêmes et exprimer leurs émotions, mais si ces dernières s’avèrent trop longtemps ou trop souvent négatives, ils seront peut-être invités à les « gérer » par le biais du développement personnel, ainsi renvoyés à leur seul responsabilité pour ce qu’ils vivent, sans que soient interrogés les conditions de travail ni les facteurs organisationnels.
L’importance extrême aujourd’hui accordée à la présentation de soi, à la communication non-verbale, au formatage positif des mots et des gestes, peut donner l’impression que tout salarié, quelle que soit sa fonction, se double d’un comédien, qui module sa voix, sa posture, son expression faciale pour obtenir l’effet souhaité. Dans le cas du comédien, c’est son cœur de métier, il est payé pour. Dans les autres cas, on parle de « travail émotionnel » - celui-ci ne fait pas partie de la fiche de poste, ne fait pas l’objet d’une rémunération en propre, et pourtant il constitue une part non-négligeable du quotidien professionnel.
Il est révélateur que la robotique actuelle s’intéresse massivement à la capacité des machines à reconnaître et « produire » de l’émotion : la valeur marchande de cette empathie artificielle (peut-être plus recherchée encore que l’intelligence du même nom) n’est qu’une ambigüité de plus dans la confrontation du travail et des émotions.
Aucun doute cependant, les sueurs froides, les éclats de rire et les palpitations restent l’apanage du genre humain. Et puisque les émotions semblent plus aisément supportables sur scène qu’au bureau, Co.théâtre vous invite à vibrer avec les personnages du spectacle présenté le 9 avril 2019 à Paris.

Sarah Vermande, référente artistique - Co-fondatrice, Co.théatre

L'événement : cliquez ici

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Société Générale : changement à la direction de la banque de détail en France

Société Générale : changement à la direction de la banque de détail en France

La Banque de Détail en France de la Société Générale sera désormais dirigée par Marie-Christine Ducholet.

Sarah El Haïry (Modem) : « L’ESS c’est 13% de l’emploi privé en France »

Sarah El Haïry (Modem) : « L’ESS c’est 13% de l’emploi privé en France »

La députée de Loire-Atlantique et coprésidente du groupe d’études sur l’économie sociale et solidaire revient sur le poids de l’ESS. Selon elle, ce n’...

L’innovation RH dans nos territoires : zoom sur le Grand Est

L’innovation RH dans nos territoires : zoom sur le Grand Est

Libération de l’entreprise, sécurité au travail et RSE sont autant de sujets pris à bras le corps par les DRH du Grand Est. Quatre d’entre eux ont par...

D.Fillon (Toyota) : « Les technologies vont contribuer au développement des personnes »

D.Fillon (Toyota) : « Les technologies vont contribuer au développement des personnes »

Toyota Motor Manufacturing France a investi plus d’un milliard d’euros dans l'usine d'Onnaing près de Valenciennes depuis 2001. Le site du constructeu...

Usines du futur : un pari risqué

Usines du futur : un pari risqué

Entre intelligence artificielle, cobotique, réalité augmentée, Internet des objets ou blockchain, un nombre croissant d’entreprises profitent d’avancé...

S.Ricci (AXA) : « Assurer la progression des salariés de façon positive et engageante »

S.Ricci (AXA) : « Assurer la progression des salariés de façon positive et engageante »

AXA chief learning officer et directrice d’AXA Université, Stéphanie Ricci est à l’origine des AXA Learning Games, un challenge mondial déployé sur un...

Audencia et la DFCG lancent un master destiné aux directeurs financiers à Paris

Audencia et la DFCG lancent un master destiné aux directeurs financiers à Paris

Pour répondre aux enjeux d'un métier en pleine mutation, « l'executive M.S.c Directeurs Financiers », créé par la DFCG et Audencia propose de former...

E.Cappai (groupe Barrière) : "Barrière s’engage contre la discrimination liée au handicap"

E.Cappai (groupe Barrière) : "Barrière s’engage contre la discrimination liée au handicap"

Émilie Cappai, directrice des talents du groupe Barrière, est engagée dans une politique RSE forte où la formation inclusive a toute sa place. Parcour...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message