Transports : BlaBlaCar s’offre les cars Ouibus et lève 101 M€

Le leader mondial du covoiturage fait coup double avec la SNCF qui lui cède sa filiale de transports en autocars et participe à son augmentation de capital de 101 millions d’euros.

Le leader mondial du covoiturage fait coup double avec la SNCF qui lui cède sa filiale de transports en autocars et participe à son augmentation de capital de 101 millions d’euros.

Coup de tonnerre sur le marché du transport interurbain : BlaBlaCar, le leader mondial du covoiturage, reprend les transports en autocars Ouibus dans les mains de la SNCF. Cette opération de croissance externe est la plus importante de l’histoire de la pépite technologique française co-fondée par Frédéric Mazzella et Nicolas Brusson (55,3 millions d’euros de chiffre d’affaires pour Ouibus en 2017). Les négociations ont été menées dans le plus grand des secrets, probablement car la vente de Ouibus fait partie d’un plus grand schéma où la SNCF participe en retour à la dernière levée de fonds de Blablacar de 101 millions d’euros. Les autres souscripteurs font partie des investisseurs historiques de la start-up créée il y a douze ans. Pour rappel, BlaBlaCar a annoncé avoir atteint la rentabilité en 2018, une première.  

Mise en place d’une offre de transports multimodale

L’alliance entre BlaBlaCar et Ouibus a tout d’un rapprochement stratégique complémentaire, à condition d’essuyer très vite les pertes générées par l’ex-filiale de la SNCF (165 millions d’euros entre 2013 et 2017 et probablement encore déficitaire en 2018). Le premier enjeu est bien sûr d’adresser un marché des transports longue distance avec deux offres distinctes, « voiture » ou « autocar », ou bien alors de combiner les deux. Le second objectif est d’internationaliser le réseau Ouibus, peu présent en dehors des frontières françaises, en profitant de la notoriété de BlaBlaCar en Europe. La marque « Ouibus » devrait ainsi disparaître. BlaBlaCar sera alors en concurrence directe avec Isilines et surtout Flixbus, le géant allemand du transport en autocars et leader du marché européen. Par ailleurs, la SNCF continuera à soutenir le groupe, sur le plan opérationnel cette fois, en proposant dès la fin de l’année des offres de voyage « train+voiture ». On peut s’attendre à une déclinaison similaire « train+car ».

Conseils juridiques : BlaBlaCar : Latham & Watkins, MBA Avocats ; SNCF : Lacourte Raquin Tatar, Ashurst

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Finaveo et CD Partenaires scellent leur union

Finaveo et CD Partenaires scellent leur union

Finaveo Partenaires et la Française ont annoncé être entrés en négociations exclusives pour le rachat de la plateforme de produits et de services à de...

Faut-il investir en Indonésie ?

Faut-il investir en Indonésie ?

État du pays, des risques, de l’environnement des affaires : des dirigeants de sociétés implantés dans le pays s’expriment dans une étude complète ill...

Agriculture urbaine, promesse durable ?

Agriculture urbaine, promesse durable ?

De plus en plus de projets d’aménagement et de renouvellement urbains incluent des propositions d’agriculture urbaine. Peut-on encore parler de phénom...

Isabelle Delannoy : "L’intérêt du système financier est de financer des systèmes régénératifs "

Isabelle Delannoy : "L’intérêt du système financier est de financer des systèmes régénératifs "

Ingénieure agronome, Isabelle Delannoy est l’initiatrice du concept d’économie symbiotique, un modèle écologique de rupture qui sort de la confidentia...

H. Borensztejn (Heidrick Consulting) : « Fusionner Deutsche Bank et Commerzbank peut déclencher un mouvement de consolidation im

H. Borensztejn (Heidrick Consulting) : « Fusionner Deutsche Bank et Commerzbank peut déclencher un m...

Le rapprochement entre Deutsche Bank et Commerzbank marquerait un véritable tournant pour le marché bancaire allemand, peu habitué à voir des opératio...

Une fusion à venir entre Deutsche Bank et Commerzbank ?

Une fusion à venir entre Deutsche Bank et Commerzbank ?

La presse allemande se fait l’écho de discussions entre Deutsche Bank et Commerzbank en vue d’un rapprochement.

Julien Chaudeurge (Babyzen)  : "Notre cœur de cible : les parents citadins"

Julien Chaudeurge (Babyzen) : "Notre cœur de cible : les parents citadins"

Julien Chaudeurge, président de Babyzen s’est fait une place sur le marché de la poussette. R&D, distribution… Il revient sur sa stratégie.

Sébastien Lalevée (Financière Arbevel) : « Contribuer au développement des écosystèmes »

Sébastien Lalevée (Financière Arbevel) : « Contribuer au développement des écosystèmes »

Fondée en 1997, puis reprise par Jean Baptiste Delabare et Sébastien Lalevée début 2009, Financière Arbevel est une des plus belles réussites dans le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message