Transition environnementale et stabilité économique : l'impossible équation ?

Transition environnementale et stabilité économique : l'impossible équation ?

© European Union, 2020

Pousser au développement d’une énergie verte est fondamental dans la lutte contre le dérèglement climatique. Pourtant, la transition qui commence à s’opérer n’est pas sans conséquences sur les prix de l’énergie. Les gouvernants doivent dès lors trouver des solutions pour protéger les plus vulnérables tout en insufflant le changement.

Le mieux serait-il l’ennemi du bien en matière de lutte contre le dérèglement climatique ? Le combat pour une transition énergétique la plus rapide et la plus efficiente possible est tout à fait légitime. Il permet notamment de protéger les plus pauvres, les populations les plus durement touchées par les conséquences de la hausse des températures. Pour autant, sur le moyen terme, un capitalisme tourné vers une économie plus verte ne sera pas sans impacts sur la stabilité des prix. Ce qui risque d’ébranler les plus fragiles.

Un sujet explosif

Un problème soulevé le 8 janvier par l’économiste allemande et membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), Isabel Schnabel : "Les gouvernements vont devoir faire avancer la transition énergétique, tout en protégeant les membres les plus vulnérables de la société contre la pauvreté énergétique", a-t-elle affirmé lors d’un discours. Est-il encore besoin de rappeler que, pour répondre aux objectifs de l’accord de Paris, les émissions mondiales de CO2 devront baisser de 7,6 % chaque année entre 2020 et 2030 ? Une cible qui n’a même pas été atteinte en 2020 (-5,8 %), année où l’économie était en grande partie à l’arrêt en raison de la Covid-19.

"Il est à craindre qu’il faille trouver des compromis entre les ambitions de préservation du climat d’un côté  et la pérennité de l’euro et de nos économies"

D’où une prise de conscience suivie d’effets : hausse du prix du carbone, séries de propositions législatives afin de réduire les gaz à effet de serre ou encore investisseurs qui estiment désormais nécessaire de financer des projets bons pour l’environnement. Toutefois, "une hausse des prix du carbone, des taux d’imposition plus élevés sur des combustibles fossiles, une demande énergétique relativement inélastique pourraient entraîner une pression à la hausse sur les prix à la consommation pendant la période de transition", souligne Isabel Schnabel. Et ce, alors même que le sujet des prix du gaz et de l’électricité est explosif à l’heure où 8 % de la population européenne peine à chauffer correctement son logement.

Le risque inflationniste

La problématique soulevée par l’économiste est d’autant plus importante que la tendance est à l’inflation. "La transition énergétique est peu évoquée alors qu’elle constitue une menace pour la stabilité des prix dans les décennies qui viennent", estime Florent Delorme, stratégiste chez M&G Investments, dans une note d’analyse. "La montée en puissance trop lente des énergies renouvelables" ne pourra "rapidement et à un coût raisonnable se substituer aux énergies traditionnelles". Et d’enfoncer le clou : "Il est à craindre qu’il faille trouver des compromis entre les ambitions de préservation du climat d’un côté et la pérennité de l’euro et de nos économies de l’autre."

Selon Isabel Schnabel, la BCE agira si elle le juge nécessaire. Les gouvernements peuvent également mettre en place des mécanismes afin de réduire la pression des prix, comme l’utilisation des réserves énergétiques pour faire tampon lors des périodes de tensions. En tout cas, l’alerte est donnée.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Capitalisme responsable : le coeur est la raison

Un capitalisme qui prenne en compte toutes les parties prenantes (salariés, fournisseurs, actionnaires, clients...) et s’inscrive dans une démarche environnementale durable ? C’est possible et même rentable. Le mouvement enclenché par certains actionnaires, représentants des pouvoirs publics et entreprises s’intensifie. Tour d’horizon d’engagements concrets en la matière.
Sommaire M. Vial (APE) : "Nous avons créé une charte RSE" BPE : "La proximité des investissements dans le territoire est essentielle" Capitalisme responsable, ce n'est qu'un début Hubert Joly : "Le monde tel qu’il existe ne marche pas" Gestion d’actifs, le virage responsable F. Lemery (Legrand) : "La performance RSE du groupe aide la performance financière" Frédérique Giavarini (Nature et Découvertes) : "La raison d'être est une boussole" C. de La Marnierre (ICR) : "Je crois à la politique des petits pas" Le nouveau capitalisme selon Larry Fink
Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message