TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

Les cofondateurs de TransferWise ainsi que certains investisseurs historiques cèdent une partie de leurs titres sur la base d’une valorisation qui atteint 3,5 milliards de dollars, soit plus du double qu’en novembre 2017.

Les cofondateurs de TransferWise ainsi que certains investisseurs historiques cèdent une partie de leurs titres sur la base d’une valorisation qui atteint 3,5 milliards de dollars, soit plus du double qu’en novembre 2017.

La licorne TransferWise explose tous les records. En novembre 2017, elle boucle un deuxième tour à 280 millions de dollars, soit le plus gros montant jamais levé par une fintech au Royaume-Uni. Elle accède ainsi au statut de licorne avec une valorisation de 1,6 milliards de dollars. Dix-huit mois plus tard, elle monte sur la première marche du podium européen en doublant sa valorisation qui atteint désormais 3,5 milliards de dollars, après la vente d’une participation minoritaire de la part d’investisseurs de la première heure, dont les cofondateurs et des employés

Fondée en 2011 par deux amis estoniens vivant à Londres, TransferWise propose une solution pour réduire les coûts de paiements internationaux par la mise en relation de personnes qui cherchent à transférer des devises d’un pays à l’autre. Chaque mois, la fintech britannique comptabilise 4 milliards de dollars de paiements parmi lesquels figurent des paiements basiques pour les consommateurs et des comptes bancaires transfrontaliers ainsi que des services aux entreprises.

L’opération de cession partielle de 292 millions d’euros permet aux investisseurs historiques de procéder à un cash-out – les cofondateurs Taavet Hinrikus et Kristo Kaarmann cèdent moins de 20 % de leur participation –, et de retarder une introduction en bourse. Les fonds BlackRock, Vitruvian Partners et Lead Edge Capital entrent au capital, et Andreessen Horowitz et Baillie Gifford renforcent leurs participations.

L’entreprise devenue profitable en mars 2018, affichait 117 millions de livres de chiffre d’affaires l’année dernière. Elle emploie 1 600 personnes et vise les 2 350 collaborateurs d’ici à juin 2020.

Anne-Gabrielle Mangeret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

N. Boudot (Softbank Robotics) : "Nous avons diffusé 25 000 robots dans le monde"

N. Boudot (Softbank Robotics) : "Nous avons diffusé 25 000 robots dans le monde"

Le géant japonais de la téléphonie mobile Softbank mène depuis plusieurs années une stratégie d’investissement frénétique dans les nouvelles technolog...

A. Gressier (La Redoute) : "Une transformation digitale, ce n’est jamais terminé"

A. Gressier (La Redoute) : "Une transformation digitale, ce n’est jamais terminé"

Le groupe a réussi, in extremis, son come-back en accélérant à partir de 2014 sa transformation digitale. Le géant de Roubaix, s'est recentré sur le e...

C. Orlhac (Aurep) : "Nous sommes très fiers de notre partenariat avec l’AFFO"

C. Orlhac (Aurep) : "Nous sommes très fiers de notre partenariat avec l’AFFO"

Structurée autour d’une équipe pédagogique d’une soixantaine de personnes, l’Aurep dispense depuis 25 ans des formations en gestion de patrimoine dans...

S. Genet (Carat Capital) : "La croissance externe n’est pas exclue"

S. Genet (Carat Capital) : "La croissance externe n’est pas exclue"

Positionnement de son cabinet de gestion de patrimoine, attente de sa clientèle, montée en puissance du private equity, importance du groupement de la...

Le management de transition, avenir du directeur financier

Le management de transition, avenir du directeur financier

Ces dix dernières années, le management de transition a séduit de plus en plus de dirigeants. Cette évolution, liée au changement du marché du travail...

Cloud : Google renforce son offre avec le rachat de Looker

Cloud : Google renforce son offre avec le rachat de Looker

La transaction, d’une valeur de 2,6 MD$, est le quatrième plus gros coup de l’histoire du géant de Mountain View sur le terrain du M&A.

L.Martinez (Alstom) : "D’ici trois ou quatre ans, un certain nombre de processus seront automatisés"

L.Martinez (Alstom) : "D’ici trois ou quatre ans, un certain nombre de processus seront automatisés"

Laurent Martinez a pris ses fonctions de directeur financier d’Alstom le 1er juillet 2018 après une carrière chez Airbus, alors que le projet de fusio...

Google Cloud : rendez-vous le 18 juin Porte de Versailles pour accélérer votre transformation digitale

Google Cloud : rendez-vous le 18 juin Porte de Versailles pour accélérer votre transformation digita...

Le 18 juin 2019 est une date à ne pas manquer ! Google Cloud organise le Cloud Summit Porte de Versailles. Un événement immersif qui réunit l’ensemble...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message