S.Tanghe (DHL) : "Nous assurons les livraisons express aux entreprises pendant la pandémie"

Face la crise sanitaire sans précédent à laquelle la France et le monde entier sont confrontés avec la propagation du virus Covid-19, Sébastien Tanghe, Vice Président marketing, communication et pricing chez DHL Express France, nous explique comment le leader du transport express international poursuit son activité pendant les exceptionnelles mesures de confinement décrétées pour lutter contre cette pandémie.
Sébastien Tanghe, Vice-Président marketing, communication et pricing chez DHL Express France.

Face la crise sanitaire sans précédent à laquelle la France et le monde entier sont confrontés avec la propagation du virus Covid-19, Sébastien Tanghe, Vice Président marketing, communication et pricing chez DHL Express France, nous explique comment le leader du transport express international poursuit son activité pendant les exceptionnelles mesures de confinement décrétées pour lutter contre cette pandémie.

Décideurs. Quelles sont les conséquences concrètes de cette crise sanitaire sur votre activité ? 

Sébastien Tanghe. Face à la crise exceptionnelle liée au Covid-19, nous assurons la continuité de nos services sur le territoire dans le plus strict respect des consignes sanitaires émises par les autorités françaises ainsi que des organisations internationales, comme l’Organisation mondiale de la santé ou le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. 

Justement, comment assurez-vous la sécurité de vos salariés ?

Notre priorité absolue est de préserver la santé et la sécurité de tous les concitoyens, collaborateurs, clients, partenaires et prestataires, tout en accomplissant notre mission essentielle afin de préserver au mieux l’équilibre économique du pays. Conformément au guide établi par le gouvernement sur les précautions à prendre dans le cadre de la livraison des colis, nos livreurs continuent à livrer sans contact avec les clients. Le client ne signe plus sur l’écran du scanner des coursiers. Ces derniers ont également pour instruction de se tenir à 1 mètre minimum de distance du client. De plus, comme l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise, toutes nos équipes opérationnelles sont également sensibilisées en permanence aux gestes barrières. Elles bénéficient d’équipements de protection – gants, masques, gels hydro-alcooliques –. Par ailleurs, tous les sites DHL Express font l’objet d’un nettoyage quotidien approfondi, dans le respect des recommandations officielles. Dans les entrepôts, les équipes bénéficient également d’horaires ajustés pour éviter les regroupements lors des relais. 

Y a-t-il des risques de contamination par le biais des colis ? 

Il n’existe aucune preuve qu’une infection par tout type de coronavirus soit propagée au contact d’objets ou de colis, y compris ceux provenant des zones où des cas ont été signalés. Selon l'OMS, la probabilité qu’une personne infectée contamine des marchandises est faible, tout comme le risque de contracter le Covid-19, le virus responsable, par contact avec un colis déplacé, qui a voyagé ou qui aurait été exposé à différentes conditions et températures.

"Nous sommes aux côtés du secteur médical, qui doit pouvoir recevoir matériel et analyses dans les meilleures conditions possibles"

Quels sont les différents scénarios déployés pour cette gestion de crise ?

Même si une baisse des volumes traités a été observée à la suite de la fermeture de certains sites clients, nous assurons les livraisons express de toutes les entreprises qui en ont besoin aujourd’hui, des plus grandes sociétés jusqu’aux professionnels indépendants, en passant par les PME. Nous sommes aux côtés de tous les secteurs qui dépendent du bon acheminement de leurs colis, notamment, aujourd’hui, du secteur médical. Celui-ci doit pouvoir recevoir matériels et analyses dans les meilleures conditions possibles. 

Comment gérez-vous désormais la gestion du suivi des colis ? 

Nous bénéficions du soutien de notre groupe Deutsche Post DHL qui nous permet de suivre à l’échelle internationale, européenne et locale, un processus de gestion très précis, afin d’assurer les meilleures opérations possibles pour nos clients, y compris en situation d’urgence, comme c’est le cas actuellement. Nous disposons d’une cellule de crise en France avec le comité de direction. Plusieurs points téléphoniques sont réalisés plusieurs fois par jour pour évaluer la situation et décider des nouvelles mesures à prendre en temps réel. 

Annaëlle Ntsame

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le groupe DLPK s’offre Tailor Capital

Le groupe DLPK s’offre Tailor Capital

Le groupe DLPK étoffe son expertise en gestion d’actifs et plus particulièrement sur le segment obligataire international grâce à l'acquisition majori...

Generali France accélère sa digitalisation avec Advize Group

Generali France accélère sa digitalisation avec Advize Group

Generali France renforce ses liens avec la fintech Advize Group et signe avec elle un partenariat capitalistique afin d’offrir toujours plus de soluti...

L’audience commence dans l'affaire de l’escroquerie de la Financière Turenne Lafayette

L’audience commence dans l'affaire de l’escroquerie de la Financière Turenne Lafayette

Ce lundi 28 septembre, s’ouvre un procès disciplinaire inédit qui durera une semaine. Le Haut Conseil du commissariat aux comptes (H3C) examine l’impl...

Sophie Boissard, dirigeante tout-terrain

Sophie Boissard, dirigeante tout-terrain

Après avoir occupé différents postes dans la sphère publique, Sophie Boissard a contribué à l’évolution de la SNCF puis a rejoint le secteur privé en...

Covid-19, le grand bond en avant du digital

Covid-19, le grand bond en avant du digital

De l’agriculture au tourisme, en passant par l’industrie, la pandémie a donné un coup d’accélérateur inédit à la transformation numérique des entrepri...

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Avec son sourire modeste et son ton mesuré, Antoine Frérot passe aisément pour le patron le plus flegmatique du CAC 40. Ne pas s’y fier toutefois. Hab...

M&A : évolution du contrôle de concentration

M&A : évolution du contrôle de concentration

La vice-présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager l’avait annoncé lors du renouvellement des commissaires fin 2019 : le droi...

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Bpifrance Le Lab et Rexecode interrogent chaque trimestre les patrons sur leur trésorerie et leurs anticipations de croissance. Les prévisions concern...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message