Tierce-conciliation : nouvelle plateforme de résolution des litiges

Pour faire face à la crise du coronavirus, la famille du droit se mobilise en créant un nouveau processus de règlement des difficultés dans les relations commerciales. Un nouvel outil de conciliation qui vient au soutien des entreprises.

Pour faire face à la crise du coronavirus, la famille du droit se mobilise en créant un nouveau processus de règlement des difficultés dans les relations commerciales. Un nouvel outil de conciliation qui vient au soutien des entreprises.

Pour répondre aux besoins économiques des entreprises en pleine crise sanitaire, Paris Place de Droit crée la Tierce-conciliation en partenariat avec le Cercle Montesquieu, l’AFJE et le barreau de Paris. Il s’agit d’un dispositif extra-judiciaire d’urgence et de conciliation uniquement dédié aux entreprises en difficultés. 

Le principe est simple : se portent volontaires des tiers-conciliateurs en provenance de toutes les professions juridiques – juristes d’entreprise, avocats ou juges consulaires entre autres – pour accompagner les entreprises dans la recherche de solutions adaptées à leurs relations commerciales. Une plateforme digitale collaborative est mise à disposition des professionnels pour éviter que la situation aille sur le terrain judiciaire ou arbitral et préserver leurs droits. "Nous avons souhaité créer une réponse à l'afflux des contentieux, un centre de tri pour régler facilement et rapidement ce qui peut l’être", réagit Olivier Bélondrade, directeur juridique et administrateur du Cercle Montesquieu.

En ce qui concerne le fonctionnement de la tierce conciliation, une requête conjointe des parties est nécessaire pour saisir la plateforme de conciliation. Les parties devront, par la suite, indiquer la nature de leurs difficultés et s’acquitter des frais de fonctionnement. Des réunions de négociations sous forme de vidéo-conférence ou en présentiel sont alors organisées afin d’aboutir à un accord. Dans le cas contraire, les parties seront orientées vers la voie juridictionnelle de règlement des conflits. Pour bénéficier de cette aide, il faut avoir la qualité de commerçant et faire face à des difficultés commerciales relevant uniquement d’une inexécution contractuelle pour cause de coronavirus.

Massilva Saighi

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Lutte contre la cybercriminalité : après les paroles, il faut passer aux actes !

Lutte contre la cybercriminalité : après les paroles, il faut passer aux actes !

Un ancien chef de gouvernement de Malaisie qui appelle au meurtre de Français, un vice-ministre turc qui attise la haine contre Charlie Hebdo, des mil...

Aramis nomme un nouveau counsel

Aramis nomme un nouveau counsel

Le cabinet d’affaires Aramis promeut Aymeric de Mol en qualité de counsel au sein de l’équipe corporate/M&A, quelques mois seulement après son arr...

P.-O. Bernard et A. Chartier (Opleo Avocats) : "Le digital est une invitation à franchir la porte du marché de l’art"

P.-O. Bernard et A. Chartier (Opleo Avocats) : "Le digital est une invitation à franchir la porte du...

Si le digital ne peut remplacer les liens indéfiniment, c'est un moyen efficace pour démocratiser l’art et inciter les collectionneurs dans l’âme à pa...

Le conseil scientifique de Barthélémy Avocats fait peau neuve

Le conseil scientifique de Barthélémy Avocats fait peau neuve

Patrick Morvan intègre le conseil scientifique de Barthélémy Avocats qui renouvelle ainsi l’équipe qui le compose.

H. Philippe et N. Barsalou : "Un actif vaut ce qu’il rapportera dans le futur"

H. Philippe et N. Barsalou : "Un actif vaut ce qu’il rapportera dans le futur"

Henri Philippe et Nicolas Barsalou, tous deux associés d’Accuracy, société de conseil en finance d’entreprise, reviennent sur la difficulté d’évaluer...

Norton Rose Fulbright renforce sa présence à Shanghai

Norton Rose Fulbright renforce sa présence à Shanghai

La firme internationale vient de conclure un partenariat avec la boutique chinoise Shanghai Pacific Legal, signe de sa stratégie de développement en C...

Allen & Gledhill ouvre un bureau à Ho Chi Minh-Ville

Allen & Gledhill ouvre un bureau à Ho Chi Minh-Ville

Allen & Gledhill, qui fait partie des « Big Four » singapouriens, est désormais présent au Vietnam.

Suisse : Wenger Plattner développe sa pratique IT/IP

Suisse : Wenger Plattner développe sa pratique IT/IP

Wenger Plattner accueille Tobias Meili et Damien Schai en qualité d’associés au sein du département propriété intellectuelle et IT. Ils interviendront...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte