Tidjane Thiam, l’ex-CEO de Crédit Suisse se lance dans l’investissement financier

L’homme d’affaires franco-ivoirien, Tidjane Thiam, ancien patron du Crédit Suisse de 2015 à 2020, vient d’effectuer une levée de fonds de 250 millions de dollars à travers un "SPAC", véhicule d’acquisition spécial, coté à la Bourse de New-York.

L’homme d’affaires franco-ivoirien, Tidjane Thiam, ancien patron du Crédit Suisse de 2015 à 2020, vient d’effectuer une levée de fonds de 250 millions de dollars à travers un "SPAC", véhicule d’acquisition spécial, coté à la Bourse de New-York.

Les sociétés d’acquisition à vocation spécifique, ou SPAC pour "special purpose acquisition vehicle", sont des coquilles vides à travers lesquelles des investisseurs rassemblent des ressources afin de coter une société d’investissement ayant pour objectif final d’acquérir des actifs. Une formule très appréciée aux États-Unis où elles ont levé 82 milliards de dollars à Wall Street en 2020, soit six fois plus qu’en 2019.

Tidjane Thiam se lance lui aussi dans l’opération. Il aurait levé 250 millions de dollars via un SPAC selon les informations du Financial Times qui affirme par ailleurs que l’homme d’affaires aurait été approché par JPMorgan Chase qui, contribuant à la collecte de fonds, serait à l’origine de l’idée. Son directeur général de la holding financière, Jamie Dimon, aurait personnellement participé à l’opération. 

Un SPAC pour des acquisitions dans le secteur des services financiers

Ce véhicule d’acquisition coté à la Bourse de New-York devrait permettre de réaliser des investissements dans des entreprises de services financiers au sein de pays développés ou en développement. 

Tidjane Thiam, qui a dirigé le groupe anglais d’assurances Prudential de 2009 à 2015 avant de passer cinq ans à la tête de Crédit Suisse, a pu se forger un carnet d’adresses solide, élément déterminant pour le lancement d’une telle opération. Celle-ci repose en effet sur l’expertise des promoteurs du projet ainsi que sur leur capacité à convaincre les investisseurs, les cibles potentielles du SPAC n’étant pas formellement identifiées à l’avance.

Bien que le rôle de l’ancien banquier au sein de ce premier véhicule ne soit pas encore connu, le média britannique rapporte des discussions en cours avec des fonds souverains, principaux bailleurs de fonds du SPAC, ainsi que des membres potentiels du futur conseil d’administration.

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Ces entreprises russes peu connues à très forte croissance

Ces entreprises russes peu connues à très forte croissance

Non, l’économie russe ne doit pas uniquement sa prospérité aux géants de l’énergie ou autres conglomérats industriels bâtis sur les ruines de l’URSS....

Warren Buffett : l'alchimiste

Warren Buffett : l'alchimiste

Maître à penser de nombreux gérants d’actifs, Warren Buffett a élaboré une méthodologie d’investissement d’une grande efficacité. À tel point qu’il es...

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Les fusions continuent dans le secteur de la gestion de patrimoine avec l’alliance entre la société de gestion de portefeuille Acer Finance et le cab...

P. Chabrol (Trésor) : "Treize fonds ont obtenu à date le nouveau label ISR immobilier"

P. Chabrol (Trésor) : "Treize fonds ont obtenu à date le nouveau label ISR immobilier"

Après deux ans de travail, le label ISR immobilier est entré en vigueur fin octobre 2020. Pierre Chabrol, chef du bureau épargne et marché financier à...

Un webinaire pour mettre en avant le rôle de la finance dans la politique RSE

Un webinaire pour mettre en avant le rôle de la finance dans la politique RSE

À l’occasion du webinaire "Engagement RSE et performance : le rôle de la direction financière", organisé par le cabinet PMP, Christophe Babule et Fran...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

Carrefour-Couche-Tard,  pas de sitôt

Carrefour-Couche-Tard, pas de sitôt

Bercy s’oppose au rapprochement entre Carrefour et le canadien Couche-Tard, brandissant l’argument de la sécurité alimentaire française. Un droit de v...

Quatre dispositifs non bancaires pour sauver son entreprise

Quatre dispositifs non bancaires pour sauver son entreprise

Alors que la fermeture des commerces dits non essentiels et le ralentissement de l’activité économique se ressentent dans les bilans financiers, la tr...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte