Thomas Derichebourg : « La performance économique va de pair avec la performance environnementale »

En seulement quelques années, Derichebourg Environnement est devenu une référence en matière de responsabilité sociale de l’entreprise. Son objectif : contribuer à faire de l’économie circulaire le modèle industriel du XXIe siècle. Thomas Derichebourg, son président, revient pour nous sur les grands projets menés par le groupe.

En seulement quelques années, Derichebourg Environnement est devenu une référence en matière de responsabilité sociale de l’entreprise. Son objectif : contribuer à faire de l’économie circulaire le modèle industriel du XXIe siècle. Thomas Derichebourg, son président, revient pour nous sur les grands projets menés par le groupe.

Décideurs. Quels sont vos grands projets en matière de RSE ?

Thomas Derichebourg. Grâce à son activité de recyclage des déchets Derichebourg Environnement préserve et optimise les ressources de la planète comme le minerai de fer, le cuivre ou la bauxite. En remettant sur le marché des matières premières secondaires, nous réduisons la consommation globale d’énergie. D’autres projets démontrent notre volonté de limiter l’impact environnemental de notre activité. Nous avons par exemple investi dans le renouvellement des moteurs de nos broyeurs. En les remplaçant par des solutions 100 % électriques équipées de systèmes de ventilation avec variateur de vitesse, nous réduisons la consommation d’énergie et obtenons un meilleur rendement. Nous avons également travaillé sur l’impact environnemental de nos moyens de transport. À ce titre, nous avons réalisé un audit complet de la fonction en 2017. Vingt-huit pistes d’optimisation sont en cours de mise en œuvre dont la formation à l’éco-conduite des chauffeurs, le renouvellement de la flotte des camions et le développement du transport fluvial et maritime.

Comment soutenez-vous vos salariés ?

Nous favorisons la diversité. Le groupe mène régulièrement des actions de sensibilisation sur le handicap, l’objectif étant d’intégrer ou de maintenir dans l’emploi des salariés en situation de handicap. Nos managers animent des équipes composées de salariés issus de nombreuses nationalités, faisant ainsi de notre groupe un acteur important d’intégration. En 2018, vont être déployées des actions de sensibilisation à la non-discrimination lors du recrutement et au management interculturel.

La rationalisation des consommations contribue à la diminution des coûts

Comment concilier RSE et performance économique ?

Je suis persuadé que la performance économique va de pair avec la performance environnementale. En effet, la rationalisation des consommations contribue à la diminution des coûts et de la consommation d’énergie. Les investissements techniques ont pour finalité un meilleur rendement mais améliorent aussi les conditions de travail de nos collaborateurs et l’environnement. Les politiques sécurité et ressources humaines menées en faveur de nos salariés ont un impact sur le climat social. Elles permettent de fidéliser les collaborateurs, limitent les coûts liés à l’absentéisme, aux accidents de travail et donnent une image positive de l’entreprise. C’est un cercle vertueux.

Les entreprises françaises sont-elles en avance sur le sujet ?

La RSE est surtout présente en Europe et dans les pays scandinaves, car ce sont les pays les plus avancés en matière de protection de l’environnement et d’égalité hommes-femmes. La Suède, la Finlande et la Norvège sont dans le trio de tête. En France, les premières lois encadrant le reporting RSE datent du début des années 2000 avec les lois NRE. Elles ont été progressivement renforcées depuis avec les lois Grenelles (1 et 2) en 2010, puis avec la transposition des réglementations ­européennes en 2017.

Propos recueillis par Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le match du Brexit : Paris vs Londres

Le match du Brexit : Paris vs Londres

Alors que le Premier ministre britannique rencontre Emmanuel Macron, Paris et Londres sont plus que jamais en concurrence pour la place de première vi...

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

Ardent défenseur des plus petits cabinets de conseiller en gestion de patrimoine (CGP), Laurent Lefeuvre, vice-président de La Compagnie des CGP-CIF n...

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisations"

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisa...

En combinant positions acheteuses et positions vendeuses, les fonds long/short sont capables, en théorie, de mieux résister à une baisse des marchés f...

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

Aux yeux de Matias Möttölä 2018 aura été une année décevante mais pas désastreuse pour les fonds long/short Actions Europe. En moyenne, ils ont perdu...

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

Cette acquisition, valorisée à 27 milliards de dollars, permettra à la LSE de concurrencer l’américain Bloomberg, le géant des données financières.

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des personnes vulnérables"

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des per...

L’Association française des conseils en gestion de patrimoine certifiés (CGPC) compte près de 1 700 membres et a certifié plus de 2 600 professionnels...

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Explicitement visé par l’adoption de la taxe Gafa, Amazon a choisi de riposter. En prévoyant de répercuter le coût du nouvel impôt sur les vendeurs fr...

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

Les prix de l’immobilier de bureaux parisiens s’envolent tandis que les SCPI collectent toujours plus. Une situation qui inquiète Frédéric Puzin, le p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message