Thoma Bravo prêt à acquérir Talend pour 2,4 milliards de dollars

Le franco-américain Talend, spécialiste de l’intégration de données cloud, a approuvé, le 10 mars, un protocole d’accord pour l’offre d’achat à 66 dollars par action envisagée par le fonds américain Thoma Bravo.

Le franco-américain Talend, spécialiste de l’intégration de données cloud, a approuvé, le 10 mars, un protocole d’accord pour l’offre d’achat à 66 dollars par action envisagée par le fonds américain Thoma Bravo.

L’opération pourrait faire entièrement basculer la société dans le giron américain. Le fonds d’investissement Thoma Bravo propose d’acquérir Talend au cours d’une OPA. Le prix proposé, de 66 dollars par action, représente une prime de 29 % par rapport au cours de l’action le 9 mars à la veille de l’annonce et valorise la scale-up à près de 2,4 milliards de dollars. 

Le conseil d’administration de Talend a unanimement approuvé le protocole d’accord et prévu de domicilier la société aux Pays-Bas. Une relocalisation qui ne devrait pas modifier l’activité française qui représente 16 % des ventes et plus d’un quart des 1 400 collaborateurs. L’introduction au Nasdaq, cinq ans plus tôt, avait déjà entraîné le départ du board aux États-Unis. 

Une opération prévue pour le troisième trimestre

L’accord conclu prévoit un "go-shop" de trente jours, période durant laquelle le board de Talend aura la possibilité d’étudier ou de rechercher des offres alternatives. Si au cours de cette période, qui prendra fin le 10 avril, la société choisissait de se tourner vers une autre offre, la rupture du protocole induirait une compensation de 47,9 millions de dollars en faveur de Thoma Bravo. Une fois la date expirée, le fonds entend acquérir, avec l’appui du conseil d’administration, au moins 80 % des titres ordinaires de Talend.

Cependant, cette période n’est pas le seul paramètre retardant l’opération. L’américain devra en effet se soumettre aux étapes réglementaires habituelles et notamment au contrôle des investissements de plus en plus renforcé. L’accord des autorités pourrait notamment être subordonné à la continuité de l’activité sur le sol français. Thoma Bravo, qui entend passer ces contrôles sans encombre, espère boucler l’opération au cours du troisième trimestre 2021. Talend deviendrait officiellement une participation de Thoma Bravo Fund XIV, clos à 22,8 milliards de dollars en octobre dernier.

Poursuite de la transition vers le cloud

La finalisation de cette opération permettrait à Talend de continuer "à investir dans sa transition vers le cloud et dans des produits adaptés à l’évolution des besoins des clients en matière de données" indique le communiqué. La nouvelle PDG et ex-chief revenue officer, Christal Bemont, rappelle que les "douze derniers mois ont souligné l’importance de la transformation numérique" un paramètre que la société entend bien prendre en compte afin de poursuivre son développement.

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

Adyen, la mondialisation réussie

Adyen, la mondialisation réussie

La fintech dirigée par Pieter van der Does s’adresse aussi bien aux petits commerces qu’aux multinationales. Une stratégie couronnée de succès puisque...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte